BLANCHIMENT OPÉRATION DHOBI DE KLAS : Abdool Rahim à l'épreuve des tests de crédibilité

Après la recommandation du 10 mars 2017 signée de l'ex-Attorney General, Ravi Yerrigadoo, un document manuscrit avec des instructions alléguées de celui-ci soumis à l'ICAC à la mi-journée

La double enquête initiée par l'Independent Commission Against Corruption (ICAC) et le Central CID dans le sillage de l'opération Dhobi de Klas avec des cas allégués de blanchiment de fonds, devra connaître des développements majeurs au cours de cette semaine. Du côté de l'ICAC, l'examen des détails de l'affidavit et des Exhibits se poursuit avec notamment un autre manuscrit soumis formellement à des fins d'enquête, le Whistleblower Mohamad Hussein Abdool Rahim devant probablement être entendu de nouveau dès la mi-journée. Du côté du Central CID, les hommes de l'assistant commissaire de police Devanand Reekoye devront décider du Timing d'une éventuelle convocation d'Abdool Rahim pour répondre à la série d'accusations d'escroquerie logées contre lui par ses anciens partenaires de gym à Le Suffren en fin de semaine dernière.
L'entourage de Hussein Abdool Rahim compte mettre l'accent sur l'Involvement de l'ancien Attorney General Yerrigadoo dans le plan de blanchiment allégué avec pour toile de fond des mises sur le BET365 Online Betting en Grande-Bretagne. De ce fait, à la mi-journée, Me Ashley Hurhangee, dont les services ont été retenus par le principal concerné, a rendez-vous au QG de l'ICAC en vue de remettre officiellement une copie d'un manuscrit écrit de la main de Ravi Yerrigadoo avec des instructions à suivre pour récupérer des soi-disant gains sur BET 365 en avril de cette année (voir fac-similé plus loin).
Au vu de ce nouveau document dans le dossier à charge de l'ICAC, une étape cruciale sera franchie que ce soit dans le cas de l'attestation formelle du 10 mars en faveur de Hussein Abdool Rahim, même si l'ancien Attorney General savait pertinemment bien que ce dernier faisait l'objet de poursuites au pénal pour le délit de Swindling. Impérativement, des tests graphologiques devront être envisagés pour le processus d'authentification.
« Le but est de s'assurer que l'enquête se focalise sur les documents produits : la première lettre (letter of character) a déjà été confirmée par Yerrigadoo comme étant genuine. La deuxième, si jamais, elle provient de Yerrigadoo, est encore plus 'damning'. Nous comptons procéder à une analyse graphologique indépendante. En misant sur les documents, nous voulons que l'enquête se focalise sur l'essentiel au lieu de s'égarer dans les dépositions ciblant la crédibilité du dénonciateur », fait-on comprendre en marge du rendez-vous de la mi-journée à l'ICAC sans la présence du Whistleblower.
Ce manuscrit attribué à Ravi Yerrigadoo porte sur des instructions en vue d'un autre déplacement à l'étranger du trio Abdool Rahim, Sylvio Sundanum et Me Dick Kwan Tat. Dans son affidavit, Hussein Abdool Rahim donne des détails au sujet des circonstances dans lesquelles ce document a vu le jour au début d'avril de cette année. « I aver that on or about the 2nd April 2017 in the morning, a meeting was organized at Sylvio’s house at Kensington Heights in Quatre-Bornes.  Sylvio Sundanum, Ravi Yerrigadoo, Dick Kwan Tat and myself attended. Ravi Yerrigadoo wrote the notes on the two sides of the paper », fait-il comprendre en établissant la chronologie des événements.
« I aver that at the material time Bet365 did not allow cashing out on prepaid cards or by any remote method for gains of more than €30 000. Such payments were to be made only by calling in person at Bet365 in UK. I aver that the recto of the page is a template of a letter written by Ravi Yerrigadoo. We were instructed by Ravi Yerrigadoo to use the template quoted in paragraph 105 when we had to call in person to Bet365 UK . C.Adam is a fictitious name just to be used as an example. C.Adam refers to Chloe Adam which is the name of a bot on Bet365. I aver that decision was taken on that day to travel again to the same destinations, to open the accounts to my name, mission which had failed during the March journey », a-t-il poursuivi dans l'affidavit juré mardi dernier.
Les conclusions des tests de crédibilité des documents en possession de Hussein Abdool Rahim devront déterminer la suite des événements, d'autant que les détracteurs de celui-ci misent sur une stratégie en vue de le déstabiliser avec ses déboires financiers sur le plan personnel.
Affaire à suivre.