Les réserves brutes internationales de Maurice ont augmenté d’environ Rs 8,4 milliards le mois dernier pour atteindre le niveau record de Rs 230,5 milliards. Selon un relevé publié par la Banque de Maurice (BoM), les réserves brutes du pays, à Rs 230,5 milliards, représentaient l’équivalent de USD 6,7 milliards, assurance d’un niveau de couverture plus élevé de nos importations, soit 11,1 mois, contre 10,7 mois en mai 2018, quand les réserves s’élevaient à Rs 222,1 milliards.

Comparativement à juin 2017, les réserves brutes internationales ont enregistré une hausse d’environ Rs 49,2 milliards. Pour ce qui est des réserves brutes de la banque centrale, la même tendance a été notée. Le montant à fin juin 2018 s’élevait à Rs 229,5 milliards, contre Rs 221,1 milliards en mai 2018 et Rs 180,1 milliards en juin 2017. Par ailleurs, le dernier tableau concernant l’évolution du Mauritius Exchange Rate Index (MERI) indique que la roupie mauricienne s’est appréciée vis-à-vis d’un panier de devises représentatif de nos échanges avec nos principaux partenaires commerciaux.

Après trois mois consécutifs de dépréciation, la roupie a amorcé une reprise le mois dernier, le MERI-1 (indicateur basé sur la répartition des devises dans nos échanges commerciaux) passant de 101,091 points à 100,331 points. Il y a un an, le MERI-1 s’affichait à 100,203 points.

La BoM publie un autre indicateur, le MERI-2, qui prend en compte à la fois la répartition des devises dans les échanges commerciaux aussi bien que dans les revenus touristiques du pays. Le MERI-2 est passé de 100,263 points en mai 2018 à 99,445 points en juin 2018, démontrant ainsi une appréciation de la roupie.