Intervenant sur le Build Operate Transfer Projects Bill, l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo, a annoncé que le gouvernement se propose de suivre les meilleures pratiques en matière de procédures pour la réalisation de projets financés selon la méthode Build Operate Transfer (BOT).
« Le mécanisme financier Build Operate Transfert (BOT) existe depuis longtemps et a fait ses preuves dans le monde entier. Nous suivrons les meilleures pratiques », a soutenu l’Attorney General, Ravi Yerrigadoo. Il intervenait hier en fin d’après-midi sur le Build Operate Transfer Projects Bill, présenté par le Premier ministre et ministre des Finances, sir Anerood Jugnauth.
Pour Ravi Yerrigadoo, le gouvernement, à travers la présentation de ce projet de loi, démontre sa détermination à stimuler les investissements publics et privés. « Il nous faut enlever les barrières à l’investissement et pour le développement », a-t-il ajouté.
Rejetant les appréhensions du leader de l’opposition, (voir plus loin), Ravi Yerrigadoo a expliqué qu’il y aura transparence et redevabilité (accountability). « Les offres soumises seront dévoilées publiquement et une copie de tous les BOT Agreements sera déposée devant l’Assemblée nationale en toute transparence ».
Ravi Yerrigadoo a ensuite commenté une à une les divers articles du projet de loi. « Ce Bill est en ligne avec la vision 2030 du PM », a-t-il martelé.