Ce ne sera pas cette année encore qu’un boxeur mauricien se retrouvera sur le podium des championnats du monde. Qualifiés à l’issue des championnats d’Afrique tenus au Congo-Brazzaville, Jordy Vadamootoo, John Colin et Merven Clair n’ont pu franchir le cap des préliminaires, vendredi et samedi derniers au Sports Halle de Hambourg en Allemagne. Ils ont tous trois été battus à l’unanimité des juges.
Le premier en action vendredi dernier, Jordy Vadamootoo, était avide de faire honneur à son titre de champion d’Afrique chez les -56 kg. Face à lui se dressait l’Ukrainien Mykola Butsenko, vice-champion d’Europe en exercice et médaillé de bronze aux championnats du monde de 2013. Ce combat étai arbitré par l’Argentin Manuel Vilarino, avec comme juges l’Algérien Ali Mokretari, le Kazakh Yermek Suiyenish, le Polonais Slawomir Milczarek, l’Indien Farhad Kavasji et la Hongroise Veronika Szucs. Malgré toute sa détermination, Jordy Vadamootoo n’a pu contrecarrer les intentions d’un adversaire plus expérimenté. Ce dernier faisant la différence sur les scores de 30-26 pour deux juges, 30-27 pour deux autres juges et 30-25 pour le juge polonais.
Reste que Butsenkop n’a pu maintenir sa lancée. Engagés en huitièmes de finale,hier soir, il s’est incliné face à l’Indien Gaurav Bidhuri à la majorité des juges (1-4). Ce dernier avait disposé de l’Australien Sam Goodman à l’unanimité des juges au tour précédent. Il faudra également noter la qualification du Tunisien Bilel Mhamdi, médaillé de bronze aux derniers championnats d’Afrique, pour les quarts de finale. Il a pris tour à tour le meilleur du Taïwanais Yen Kao et de l’Argentin Alberto Melian sur le score identique de 5-0.
Quant à John Colin, engagé pour ses troisièmes Mondiaux chez les -60 kg, il n’a de nouveau pu passer le cap des préliminaires. Ce n’était toutefois pas d’avoir essayé face au Vénézuélien Luis Cabrera, médaillé de bronze aux derniers championnats panaméricains. Toutefois, le réveil de sa blessure à l’arcade sourcilière lors des derniers championnats d’Afrique devait lui être préjudiciable. Avec pour conséquence que les cinq juges (l’Anglais Alvin Finch, le Fidjien Seru Whippy, le Polonais Slawomir Milczarek, le Kazakh Yermek Suiyenish et l’Algérien Ali Mokretari) ont tous tranché en faveur du Sud-Américain. Mokrerati lui donnant toutefois un léger avantage à 29-28 et les autres tablant sur les scores de 29-27, 30-26 et 30-25 en deux occasions. Cabrera trouvera un autre Africain sur sa route en la personne de l’Algérien Reda Benbaziz, lauréat lors de la dernière compétition continentale.
De son côté, Merven Clair a livré un combat fort équilibré face au Russe Sergei Sobylinskii chez les -69 kg. Lors de ce combat arbitré par l’Américain Don Rivera, avec le Marocain Makhouni Abdellatif, le Lithuanien Gintaras Snuikska, le Sri-Lankais Rukman Wekadapola, le Cubain Alejandro Barrientos et l’Ukrainien Bmytro Lazarev, le représentant mauricien ne s’est pas laissé impressionner par son adversaire. Néanmoins, quatre des cinq juges ont donné un avantage de 30-27 en faveur du Russe et le cinquième a affiché un verdict plus serré (29-28). Sobylinskii fera maintenant face au challenge de l’Américain Quinton Randall, qui a pris le meilleur de l’Ougandais Muzamiru Kakande, champion d’Afrique en exercice, à l’unanimité des juges.
Malgré ces revers, les boxeurs mauriciens devront rebondir, le prochain rendez-vous d’envergure étant les Jeux du Commonwealth prévus en Australie en avril de l’année prochaine.