Pari réussi pour Merven Clair et Kennedy St Pierre. Engagés hier soir dans les demi-finales respectives des catégories -75 kg et -91 kg du tournoi qualificatif continental en vue des Jeux Olympiques de Rio, les deux boxeurs mauriciens ont passé la rampe avec brio. Au Palais polyvalent des Sports de Yaoundé au Cameroun, ils ont ainsi décroché leur visa pour la grand-messe du sport mondial prévue en août. La cerise sur le gâteau sera constituée de succès lors des finales prévues aujourd’hui.
« Mission accomplie. Un véritable soulagement, d’autant que cette qualification était une de mes priorités. » Ainsi s’est exprim ce matin Indiren Ramsamy, président de l’Association mauricienne de boxe (AMB). Ce dernier soutient que toutes les chances ont été mises du côté des boxeurs ces derniers mois, avec notamment un stage en Égypte, la participation à la Bocksai Cup en Hongrie et des camps d’entraînement à Cuba et au Cameroun.
« Tous ces frottements avec des boxeurs de calibre ont porté leurs fruits. De tels échanges ont été rendus possibles grâce à l’apport du ministère de la Jeunesse et des Sports, du Comité olympique mauricien, du TFES et du Club Maurice », soutient Indiren Ramsamy, qui rend également hommage au travail accompli par le staff technique de la sélection nationale, le comité régional de Rodrigues, d’où est originaire Merven Clair, et l’équipe de Tranquebar menée par Gaëtan Runghien pour le soutien accordé à Kennedy St Pierre.
Reste que le suspense aura été à son apogée pour ces deux demi-finales. Face au Marocain Saïd Harnouf, fort de son expérience acquise lors des combats comptant pour les World Series of Boxing (WSB), Merven Clair concédait le premier round, deux des juges donnant l’avantage à son adversaire. Toutefois, le médaillé d’or des derniers Jeux des îles se montrait impérial au cours des deux autres reprises en les remportant à l’unanimité des juges.
À l’arrivée, des scores de 30-27, 29-28 et 29-28 en sa faveur. Sa première qualification olympique en poche, il visera désormais la consécration face au Camerounais Wilfried Dieudonné, qui a de son côté pris le meilleur du Congolais Anauel Ngamissengue également à l’unanimité des juges. Toujours est-il qu’il devient le premier boxeur de Rodrigues à se retrouver aux JO.
De son côté, Kennedy St Pierre a forcé la décision en sa faveur au dernier round. Opposé au Togolais Kevin Prudence Kuadjovi, qui avait remporté ses deux précédents combats avant la limite, le médaillé d’or des derniers Jeux d’Afrique était en ballottage défavorable à l’issue de la deuixème reprise. Il avait certes remporté le premier round (2-1), mais avait concédé le deuxième (0-3).
Toutefois, St Pierre réalisait un dernier round de folie pour s’octroyer également un premier visa olympique, avec des scores de 29-28, 28-29 et 29-28. En finale aujourd’hui, il croisera le fer avec l’Algérien Chouaib Bouloudinats, vainqueur du Tunisien Hassen Chaktami également aux points. Ce sera ainsi un duel entre les n°1 et n°2 de cette catégorie.