Comme lors des Jeux olympiques de 2012 à Londres – qualifications de Richarno Colin (-64 kg) et d’Olivier Lavigillante (-49 kg) -, Maurice sera une fois de plus représentée aux prochains Jeux de Rio au Brésil (5 au 21 août). En effet, le Rodriguais Merven Clair (-75 kg) et James Kennedy St Pierre (-91 kg) ont validé leurs tickets pour la plus prestigieuse des compétitions planétaires après avoir décroché, jeudi après-midi, une place en finale du tournoi qualificative des JO, à Yaoundé au Cameroun.
James Kennedy St Pierre s’est ensuite imposé (2-1) face à l’Algérien Chouaib Bouloudinats après avoir successivement battu le Nigérian Wesley Apochi et le Togolais  Prudence Kuadjovi. Merven Clair a lui été battu (0-3) par le Camerounais Wilfried Dieudonné Nasengue, alors qu’auparavant, il s’était imposé face au Togolais John Koudeha, au Ghanéen Musah Rahman et au Marocain Said Harnouf. Quant à Richarno Colin, il s’est incliné en quarts de finale (0-3) face au Marocain Hamza El Barbari, alors que Jean Luc Rosalba a perdu en huitième de finale face au Camerounais Nsangou Salif.
Pour l’entraîneur national, Judex Bazile, c’est une très grosse performance que celle réalisée par les Mauriciens.  » Nous visions au minimum trois qualifiés olympiques. Nous en avons eu deux et c’est bon à prendre. Je pense que Richarno (Colin) aurait passé facilement s’il ne s’était pas blessé au genou lors du combat précédent. Il a beaucoup souffert de cette blessure et malgré cela, il a fait un super combat. Je félicite les boxeurs et je remercie la fédération, le ministère de la Jeunesse et des Sports, le comité olympique mauricien (COM), le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES) et le Club Maurice pour tout le soutien qui nous a été accordé pour réaliser une telle performance « , a-t-il déclaré.
Le mérite des qualifiés est encore plus grand, a estimé Judex Bazile, dans la mesure où le niveau est devenu encore plus élevé avec la participation des boxeurs évoluant en professionnel notamment en World Boxing Series et l’AIBA Pro Boxing.  » En prenant en compte la conjoncture actuelle et le niveau, je dirai que c’est une très grosse performance. Elle est même bien meilleur que celle de 2012 où Richarno avait gagné sa qualification en terminant à la cinquième place de sa catégorie. J’ajouterai qu’il aurait pu aller plus loin à cette époque s’il n’avait souffert de l’arbitrage « , a indiqué l’entraîneur national.  
La détermination de Merven Clair
Selon lui, c’est le programme établi qui est à la base de cette réussite, notamment les stages effectués en Egypte, à Cuba, sans compter une participation à la Bocksaï Cup et au tournoi du Cameroun.  » Pour le stage de décembre dernier en Egypte, des voix externes disaient qu’on n’aurait pas dû y participer. Pour nous, c’était important de le faire, car il fallait profiter des opportunités. En janvier, nous avons effectué un gros travail à Vacoas et pour moi, le déclic aura été la participation à la Bocksaï Cup. C’est bon d’avoir des stages, mais la compétition est aussi importante, puisqu’elle permet aux boxeurs de prendre des repères « , a-t-il fait remarquer.
Judex Bazile a ajouté que la qualification de Merven Clair n’est pas une surprise dans la mesure où ce jeune de 22 ans est dans le circuit de haut niveau depuis quatre ans. Avec deux médailles de bronze à la Coupe d’Afrique des Nations (2009 et 2014), le boxeur n’a cessé de prendre confiance surtout après sa victoire aux Jeux des Iles de l’année dernière à La Réunion où il s’était imposé face à l’expérimenté seychellois Jovette Jean.  » Merven est un jeune qui a beaucoup d’envie. Il est très déterminé. Je pense que pour la finale, il était fatigué, ayant tout donné lors de ses trois précédents combats, notamment demi-finale où il disputait une place pour les JO « , a-t-il souligné.
Le président de l’AMB, Indiren Ramsamy, s’est dit également très satisfait de cette performance.  » J’ai été toujours convaincu que nous aurions des qualifiés olympiques. Nous en avons deux pour le moment et je suis convaincu que nous en aurons d’autres « , a-t-il déclaré. Selon lui, c’est l’enchaînement de stages et compétition à l’étranger, depuis décembre dernier, qui est à la base de cette réussite.
Azerbaïdjan en ligne de mire
Le travail ne s’arrête toutefois pas là, a affirmé Indiren Ramsamy, puisqu’il est d’avis que Richarno Colin, battu en quart de finale, a les moyens pour aller au Brésil en août prochain. Selon lui, le Mauricien n’était pas à 100% de ses possibilités, ayant été diminué par une blessure au genou en huitièmes de finale.  » La dernière phase qualificative de juin prochain en Azerbaïdjan s’annonce certes difficile, mais toujours est-il qu’il y aura cinq qualifiés chez les moins de 64 kg. Je pense donc que Richarno a sa chance. « 
Indiren Ramsamy a indiqué qu’un autre groupe travaille sur cette compétition. Hormis Richarno Colin, il a indiqué que Cédric Olivier, John Colin, Jordy Vadamootoo, Donovan Gérie, David Rolfo et Jean-Luc Rosalba, pourraient y participer si les finances le permettent.  » Le ministre de la Jeunesse et des Sports, Yogida Sawmynaden, a promis son soutien à la fédération pour la participation d’un boxeur. Nous ferons le maximum auprès des partenaires financiers pour faire déplacer le maximum de boxeurs. Je reste convaincu que nous aurons d’autres qualifiés si nos démarches se matérialisent « , a-t-il fait ressortir.
Le président de l’AMB a ajouté qu’une boxeuse de la catégorie des moins de 60 kg pourrait également participer à la compétition. Le choix se fera après les championnats nationaux du mois prochain entre Tessa Dumas, Isaura Ratna, Laëticia Ramdamy et Ketty Rousseau.  » Je profite de l’occasion pour remercier tous ceux qui nous aident, notamment le MJS, le COM, le TFES et le Club Maurice. Je dis bravo aux boxeurs et aux entraîneurs Roberto Ibanez Chavez, Judex Bazile, Richard Sunee, Josian Lebon et tous les entraîneurs régionaux. Félicitations aussi à Rodrigues, plus précisément à Jean-Rex Henriette et Mandino Farla, pour le bon travail effectué auprès de Merven Clair. Félicitations aussi à Gaëtan Runghien pour le travail formidable effectué avec Kennedy St Pierre « , a-t-il conclu.