Merven Clair est le seul boxeur mauricien à avoir remporté un combat

Les boxeurs mauriciens reviendront les mains vides de leur participation à la 69e édition de la Strandja Cup. À Sofia en Bulgarie vendredi dernier, la dernière chance de podium s’est envolée, suite à la défaite de Merven Clair en quarts de finale de la catégorie -69 kg. Médaillé de bronze lors de l’édition 2017, il s’est cette fois incliné à l’unanimité des juges (0-5) face à l’Iranien Sajjah Kazemzadehposhtiri. Ce dernier a par la suite disposé du Bulgare Nikolay Koev en demi-finales, avant de s’incliner en finale au Russe Khariton Agrba. Merven Clair a été le seul boxeur mauricien à avoir pu franchir un tour lors de cette compétition.

C’était en huitièmes de finale aux dépens du Marocain Salah Laghrib. Reste que d’autres, à l’image de Sharwin Beedassee, Denis Mickey et Richarno Colin sont tombés face à des adversaires de calibre. Soit l’Indien Amit Panghal, le Bulgare Boyan Asenov et le Kazakh Sabyrzhan Bekbergenov, respectivement lauréats chez les -49 kg, -56 kg et -64 kg. Quoi qu’il en soit, la satisfaction demeure qu’ils ont tous pu disputer leurs combats jusqu’au bout, surtout pour cette première sortie internationale de la saison. De ce fait, la préparation continue pour les représentants mauriciens en vue des Jeux du Commonwealth.

C’est ainsi qu’ils se trouvent en stage en Bulgarie jusqu’à mercredi et ont ainsi l’occasion d’affronter plusieurs sparring-partners. Pour rappel, de retour à Maurice, ils seront de nouveau en camp d’entraînement avant leur départ pour l’Australie. Pour en revenir à la Strandja Cup, il est à noter que le titre de meilleur boxeur de la compétition est revenu à l’Indien Vikas Krishan, vice-champion d’Asie, vainqueur de l’Américain Troy Isley, médaillé de bronze aux derniers Mondiaux, dans la finale de la catégorie -75 kg. Les vainqueurs des autres catégories ont été Dmytro Zamotaev (Ukraine)-52 kg, l’Américain Keyshawn Davis (-60 kg), l’Ukrainien Valeri Kharlamov (-81 kg) et les Bulgares Radoslav Pantaleev (-91 kg) et Petar Belberov (+91 kg).