BOXE – TOURNOI DE LA CJSOI : Les juniors affichent leurs ambitions

  • Après le renvoi au début de ce mois, cette compétition inter-îles (-18 ans) devrait cette fois se tenir en décembre
  • Les Championnats d'Afrique 2018 qualificatifs pour les JO des Jeunes comme objectif à long terme

Les finales des Championnats nationaux juniors de boxe ont été disputées il y a deux semaines au centre national, à Vacoas, avec la tenue de douze combats, dont une a été remportée sur tapis vert par Noé Larose de Stanley-Trèfles dans la catégorie des moins de 50 kg après le forfait du Curepipien Niven Chemben. Selon l'entraîneur national, Judex Bazile, quelques bonnes performances ont été enregistrées lors de cette compétition. Ce qui est de bon augure, a-t-il précisé, surtout en vue des compétitions à venir, plus précisément le tournoi de la Commission de la Jeunesse et des Sports de l'océan Indien qu'organisera l'Association mauricienne de Boxe (AMB) à la fin de cette année.
L'organisation de ces championnats nationaux se voulait d'abord une suite au travail mis en place depuis plusieurs semaines à l'intention des jeunes de cette catégorie. Une préparation menant à une participation au tournoi de la CJSOI, qui devrait très probablement se tenir en décembre de cette année, et ce, avec la participation des îles membres que sont Maurice, La Réunion, Seychelles, Madagascar, Comores, Djibouti et Mayotte. Pour Judex Bazile, les championnats nationaux ont été « très bien organisés » sur quatre jours. Ceux présents ont d'ailleurs pu assister à des combats d'un niveau appréciable et intensément disputés, comme Judex Bazile l'avait d'ailleurs précisé dans ces mêmes colonnes il y a deux semaines.

D'excellentes
individualités

Selon l'entraîneur national, quatre régions se sont distinguées lors de ces Championnats nationaux, à commencer par Rodrigues, auteur d'un sans-faute en finale avec cinq victoires. Il y a également eu les bonnes performances de Vacoas, de Port-Louis et de Flacq. « Nous avons eu des combats palpitants depuis le début de la compétition et aussi trois finales qui se sont jouées d'un rien, notamment en 54 kg et 60 kg garçons et 60 kg filles. La différence s'est faite sur des petits détails », a-t-il fait remarquer.
Judex Bazile a pu suivre les performances individuelles de certains boxeurs. Ceux repérés intégreront ainsi la présélection en vue d'abord du tournoi de la CJSOI. « Comme je l'avais précisé récemment, ce groupe de juniors est composé de quelques très bonnes individualités. Dans certaines catégories où les boxeurs étaient du même niveau, nous avons eu droit à des combats très serrés et palpitants à suivre. Nous avons enregistré quelques bons résultats, donc de bon augure pour la suite des événements », a-t-il fait ressortir.
C'est en toute logique que Judex Bazile a évoqué sa satisfaction, quoique, a-t-il précisé, certains bons boxeurs n'ont pu atteindre ou disputer la finale de leurs catégories en raison de blessure. À titre d'exemple, il a cité le cas du jeune Axel Esmyot de Port-Louis, favori battu des demi-finales des moins de 46 kg par arrêt de l'arbitre après une blessure au genou. L'une des finales le plus attendues devait opposer le Curepipien Niven Chemben et le Rosehillien Noé Larose chez les moins de 50 kg, mais elle n'a pu être disputée. Le premier nommé, souffrant du tronc, n'a pas obtenu le feu vert médical pour monter sur le ring.

Championnats d'Afrique
et JO Jeunes

Les championnats terminés, Judex Bazile a indiqué que le travail se poursuit avec le même sérieux et la même détermination, notamment pour ceux faisant partie de la présélection, en vue du tournoi de la CJSOI. À long terme, ce sont les Championnats d'Afrique Jeunes prévus entre avril-juin 2018 qui intéresseront ce groupe. Ce tournoi continental sera qualificatif pour les Jeux olympiques des Jeunes d'octobre 2018 à Buenos Aires en Argentine.
Pour conclure, Judex Bazile a précisé que le travail ne devrait pas s'arrêter qu'à ces championnats nationaux pour tous les participants. Car il aura constaté, cette année encore et aussi lors des années précédentes, qu'il y avait un relâchement au niveau des boxeurs après cette compétition. « Nous avons remarqué que les boxeurs engagés lors des finales des National Youth Games d'avril n'étaient plus aussi performants lors d'une compétition organisée ensuite en juin. Il est primordial que tout le monde sache que nous avons des vues sur des boxeurs qui sont réguliers et qui arrivent, sur la durée, à montrer leurs capacités, voir plus. C'est cela le haut niveau. Il faut être capable de rester performant sur le long terme tout en poursuivant une certaine progression », a-t-il précisé.


Résultats
Masculin
-44 kg : Jean Ravina (Rodrigues) b. Alexandre Louis (Grand-Port)
-46 kg : Guillano Collet (Rodrigues) b. Alexandre Legallant (Port-Louis)
-50 kg : Noé Larose (Stanley-Trèfles) b. Niven Chemben (Curepipe) par forfait
-54 kg : Wilson Cupidon (Rodrigues) b. Jacques Martin (Vacoas)
-57 kg : Ziggy Agathe (Vacoas) b. Louis Bellehumeur (Flacq)
-60 kg : Alberto Bégué (Rodrigues) b. Jean-François Rosalba (Flacq)
-63 kg : Emmanuel Chelin (Port-Louis) b. Bradley Dupré (Port-Louis)
-66 kg : Linsley Guillaume (Vacoas) b. Ivan Samoisy (Port-Louis)
-70 kg : Jean-Owen Rabaye (Flacq) b. Jean-Christophe Manan (Port-Louis)
Féminin
-44 kg : Kimberley Larose (Stanley-Trèfles) b. Marie Ramsamy (Flacq)
-48 kg : Caroline Léopold (Port-Louis) b. Anastasia Fournacou (Curepipe)
-60 kg : Adrielle Edward (Rodrigues) b. Lumia Rabaye (Flacq)


Mondiaux d'Hambourg
Jordy Vadamootoo ne passe pas

 Le champion d'Afrique de la catégorie des moins de 56 kg, Jordy Vadamootoo, n'a pas été en mesure de passer le premier tour aux Championnats du monde qui se tient actuellement à Hambourg en Allemagne. Il a été battu par l'Ukrainien Mykola Butsenko. A noter que John Colin et Merven Clair, représentants de l'Association mauricienne de Boxe dans les catégories de moins de 60 kg et de 69 kg respectivement, étaient en action tard hier soir. A l'heure où nous mettions sous presse, ces résultats ne nous étaient pas encore parvenus. A noter que John Colin était opposé au Vénézuélien Louis Cabrera, alors que Merven Clair avait lui comme adversaire le Russe Sergei Sobylinskii.