Une compagnie française, Aerowatt (Mauritius) Ltée, représentée par Cyril Oudin, a obtenu le feu vert pour la construction d’un parc éolien à Bras d’Eau en dépit des craintes exprimées par Alix Perrier qui a exprimé son désarroi sur notre site LEMAURICIEN.COM après l’appel du NESC pour sauvegarder la forêt mauricienne. Cette dernière habite à proximité du site et redoute les effets néfastes sur sa santé déjà fragile mais surtout sur l’environnement, la richesse par excellence de notre pays. Furieuse dans le bon sens du terme, cette amoureuse de la forêt se dit prête à aller jusqu’au bout, en passant par la justice pour faire arrêter ce massacre. « C’est de l’hypocrisie pure et simple. J’ai tapé à toutes les portes possibles mais très peu de personnes ont répondu. Cela démontre fort bien la mentalité mauricienne », dit sans ambages Alix Perrier. Si elle a lu avec intérêt le dernier rapport du National Economic and Social Council (NESC) publié sur le site du Mauricien, le 5 juillet, qui fait état de la disparition alarmante des verdures, notre interlocutrice n’est pas restée sans rien dire. Dans son commentaire en bas de l’article, elle rappelle son combat acharné pour sauver « le sort réservé à la forêt d’Eucalyptus et autres arbres entre Roches Noires et Bras d’Eau ».