À quelques jours du premier festival d’arts, de musique et d’écologie, les préparatifs s’accélèrent sur les sites du Riverland Sports Club de Tamarin, où se tiendra une grande partie de l’événement. Les organisateurs ont fait appel à d’autres volontaires pour les aider à compléter le travail. Tout en se disant confiant d’être prêt le 2 octobre à 13h pour trois jours de festival, Jayeen Jhuboo, le directeur de The Bridge Eco-Arts Festival, a hâte de partager ce grand moment de musique avec le public.
Il y en aura pour tous les goûts, les 2, 3 et 4 octobre à Tamarin, avec la tête d’affiche, le reggaeman européen Patrice; les Espagnols de Germán Díaz Trio ainsi que de nombreux artistes locaux représentant parfaitement notre territoire.
Plus que quelques jours avant l’ouverture de The Bridge Eco-Arts Festival, l’un des rendez-vous artistiques les plus attendus du mois d’octobre. La pression monte du côté des organisateurs. Pour faire face au grand rush, les différentes équipes (artistique, écologique) ont été renforcées afin d’être dans les temps. Jayeen Jhuboo, le directeur du festival, assure qu’elles seront prêtes après avoir accumulé des lots de travaux immenses et des heures supplémentaires, et qu’elles sont disposées à donner le maximum pour la bonne cause.
Il s’agit de promouvoir l’art et l’écologie à Maurice et d’oeuvrer pour un avenir prometteur, voire meilleur. The Bridge Eco-Arts Festival se déclinera en trois jours d’événements sur quatre sites, avec une pléiade de performances artistiques : expositions, performing arts – danse, live painting, street art – acrobatie, spectacles de cirque, carnaval… Un programme chargé qui ne manquera pas d’aborder l’aspect écologique à travers des activités telles que la bicyclette cinéma ou le jardinage en permaculture.