Pour le député Bashir Jahangeer, le Budget 2018-2019 s’inscrit « dans la continuité par rapport à l’année dernière ». Il souligne aussi que certains projets d’infrastructures, comme la construction des auto-ponts, qui n’ont pu être complétée, reviennent parmi les mesures cette année. Pour lui, le point le plus positif de cet exercice est l’enveloppe de Rs 1 milliard dédiée à la formation des jeunes.

Il accueille également favorablement la baisse sur le carburant de même que sur le gaz ménager. Au niveau de la production d’énergie, il est d’avis que le projet “Waste to Energy” est « une bonne chose ». Ce qui permettra à la fois de produire de l’énergie et d’éliminer les déchets qui, jusqu’à ce jour, sont enfouis.

Il note également qu’« aujourd’hui, le CEB a dépassé la capacité requise, ce qui n’était pas le cas en 2014, à l’arrivée du nouveau gouvernement ». Il se dit également satisfait que le Premier ministre ait précisé qu’il n’y aura pas d’augmentation du tarif de l’eau, contrairement à ce qu’avait avancé le DPM. Sa déception demeure toutefois le fait qu’aucune provision pour le dessalement de l’eau de mer n’est prévue.