CAMPAGNE ANTI-BLANCS : Il fallait bien que quelqu’un le dise !

Enfin quelqu'un l'a fait. Jean-Pierre Lenoir dans une interview à un hebdomadaire cette semaine a commenté les propos hargneux d'un éditorialiste dont peu de gens connaissent l'existence.
Eh oui ! Nous en avons assez des jérémiades de cet éditorialiste qui est venu une deuxième fois s'en prendre aux Blancs de Maurice. D'abord, il avait invité le PM à se métamorphoser en un « soft Mugabe » pour s'attaquer au pouvoir économique des Blancs à Maurice. Ensuite, ne voyant aucune réaction du public mauricien – personne n'a voulu lui faire de la publicité gratuite, enfin personne au sein de cette infime minorité de gens qui auraient lu son vile édito – il est revenu à la charge récemment pour dire ceci : « Guillotinons les Blancs… économiquement. » Ni plus ni moins.
 
Hallucinants des propos pareils
dans l'île Maurice d'aujourd'hui !
 
On se croirait en 1983 quand, paraît-il, certains esprits tordus souhaitaient une intervention militaire de l'Inde à Maurice pour soutenir et maintenir au pouvoir un PM en raison purement de son « origine indienne ». Et pourtant, qu'il soit dit en passant, à l'époque - une époque encore caractérisée par la guerre froide et alors que l'Inde était un des principaux chefs de file du mouvement des non-alignés - le parti de Mme Gandhi aurait dû être très proche idéologiquement du MMM de Paul Bérenger. Aujourd'hui, les fondamentalistes qui distillent leur poison publiquement – et en toute impunité – et qui font comme si la République de Maurice n'appartenait qu'à une seule communauté religieuse sont défendus bec et ongles comme des gens « à la hauteur » qui ne font qu'exercer leur « liberté d'expression » !
Avec certains stratèges de… 1983 pour ne pas les nommer et des fondamentalistes notoires qui ont le vent en poupe depuis quelque temps déjà, on a de plus en plus l'impression que cette démocratisation de l'économie tant proclamée ne viserait pas à élargir la base sociale de l'entrepreneuriat, mais bien plutôt à exproprier le pouvoir économique des Blancs Mauriciens (du moins c'est le rêve de certains) pour le donner ensuite aux membres d'une seule communauté. Une grosse « kakad », comme dirait l'autre !
S'il nous faut des terres à Maurice pour entamer une réforme agraire afin d'assurer notre sécurité alimentaire, nous serons les premiers à en convenir. Mais vouloir guillotiner les Blancs économiquement par des nationalisations forcées et/ou les faire fuir en pensant ainsi atteindre cet objectif serait, à notre humble avis, à la fois suicidaire pour le pouvoir et dangereux pour notre vivre-ensemble.
Dès l'arrivée de Robert Mugabe au pouvoir, Nelson Mandela dans sa sagesse ne l'avait-il pas conseillé de se montrer magnanime envers les Blancs de Zimbabwe et de ne pas commettre l'erreur qu'avait commise Samora Machel au Mozambique qui, lui, avait effectivement fait fuir les Blancs… avec leur expertise et tout leur know-how ?
Maurice appartient à tous les Mauriciens. Est-il nécessaire de rappeler que les Blancs de Maurice sont des Mauriciens aussi ? Un gouvernement qui saura leur parler et les intégrer dans tout projet de réforme (agraire ou autre) visant l'intérêt général aurait plus de chances de réussir qu'un pouvoir autoritariste, revanchard et raciste.


Commentaires

Enn lane inn ale enn lot inn vini e nu ankor p fer memm zafer. Nu pa konpran ki nu bizin tu sa bann kouler la pu fer enn Nasyon Morisienn. Nu ankor p nway nu lekor ek nu leker dan Kominalis, Kasteis, Rasis, Relizion, Kominote, Kuler lapo, Kuler seve, Kuler lizie me pu komie tan ankor? Nu ankor p kryie ki mwa mo pli bon ki twa, mwa mo ena plis ki twa, mwa mo enn diplome twa to Pena okenn degre, mwa mo ena ledikasyon twa to enn iletre pu ki fer pa kone? Nu p dir nu Morisyin nu enn sel lepep enn sel nasyon me pa p konpran ki manierr sa p marse dan Moris. Se ta ki p rod so prop linterer personel, se ta ki p krwar li pli siperierr ki so prosin me personn pa p poz zot memm la kestion, ki mo ete San lezot? Personn pa kapav San ki ena lezot otur alor ki nu p fer pu ki sa avanse e ki nu vreman travay lame dan lame pu batir sa nAsyon Morisienn la. li vreman tris kan nu truv tu sala ankor p arive dan nu tizil kan nu ti bizin fini pran konesans depi ki Konya la inn kumanse byin avan Lindepandans nu pei. Nu p rekil an arierr parski nu p les lindiferans domino nu lavi ek nu leker. Ase ar sa bann demagozi la e prepar nu pu enn vre Nasyon Morisienn ki nu bizin batir ansam. Viv Lil Moris dan la Diversite, viv Lil Moris dan Linite.

Les condamnation abusives de français dans l'affaire de l'importation de subutex n'est elle pas aussi une manifestation de ce racisme anti blanc?

Kouma eski ou kapav separ bann kouler larkansiel? Li pa posib parski sa memm ki fer so bote e ousi sa memm ki donn li lavi ek enn rezon det. Isi nou tou dir nou Morisyin nou tou parey nou ena nou bann kiltir ek relizion me sa li enn zafer normal. Alor kifer nou p esey detrir sa larkansiel la pou lintere enn bann ti lespri ki Pena okenn nosyon listwar me ki pretann zot ki bann defanser nou listwar? Nou fek gagn enn trazedi enorm dan pei e nou Finn trouvé ki sa larkansiel la ena so rezon det parski sa solidarite Morisyin la Finn depas limazinasion me sa memm ki fer nou enn pep apar e enn pep soude dan la soufrans. Aret vinn fer demagozi e aret pwint ledwa tel ou tel kominote nou tou dan enn sel bato e si nou pa diriz nou bato byin nou tou pou koule lerla ki sann la ki pou kartie viktwar? Nou pei bizin nou wai ena boukou kouma mwa ki pa dan pei me ti ena bann rezon personel ki fer monn kit mo pei me zame linn kit mo leker e zame mo pou bliye mo rasinn. Mo enn Morisyin monn ne dan Moris mo kone Finn ena boukou linzisits me nou bizin aprann par sa bann Paz listwar la e fer nou pei enn plas sir pou nou bann zenfan ek zot bann zenfan ek zot bann zenfan. Ki to kreol, ki to sinwa, ki to malbar, ki to laskar, ki to enn blan lame dan lame nou pou batir enn sel nasyon enn nasyon morisienn.

I try to understand the anger ,and ultimately the candour of the "Blanc writer",who disclosed what others did not have the courage.I am, as a Mauritian, fully aware to what degree the "Blancs" discriminated against certain communities, unless you were Christian,and the jobs reserved for these communities were drivers or" peons".I am also taking the stand as yours because many of the specific communities,which need not be specified as they are known, would not dare complain for the sole reason that they are lurking around the corner to be rewarded for left overs.I am in no doubt that many of the communities to which I am referring to might have bitter lasting experience at the hands of the " Blancs",but this was past, and I would say " Let bygone be bygone",as advocated by the evergreen black South African President,Nelson Mandela ,whose gentlemanly conduct ,with world wide acknowledgement, would be a paradigm for the political leaders of Mauritius,namely that Mauritius belongs to one and all without any discrimination as to community ,colour or caste,which, unfortunately, does not seem to be the case as is obvious, if you analyse the local colour. The one who called the country to act as President Mogabe did to expropriate the whites leading to the killing of one, as far as I recollect, should have been taken to task.The British had left behind laws, and one of such law was called Sedition.Finally,I understand the frustration of the" Blanc writer" when he sees that the most important jobs either political or in the public sector are occupied by others, similar to the time when the" Blancs" used to rule the waves.

Je le dis et je le redis. Nul ne peut renier les faits de l'histoire. Ce furent des blessures atroces qui ont laissé des plaies béantes, sanglantes. Mais doit on pour autant les rouvrir? On ne peut oublier, mais peut on pardonner? Y revenir serait prôner la vengeance, la haine. On n'a pas besoin de cela pour le progrès harmonieux de notre nation arc-en-ciel. Pas maintenant. Surtout pas après l'indépendance, instant sublime qui fait de nous des souverains, tous égaux devant notre quadricolore. Please guys. Let's get together, as one.

Dans les moments difficiles, les Mauriciens – beaucoup de Mauriciens – sont solidaires. Comme après les pluies torrentielles de samedi dernier qui ont causé la mort de 11 personnes ainsi que des dégâts importants dans la capitale. À Canal Dayot, ce quartier de Port Louis particulièrement affecté par les pluies diluviennes, une personne qualifie cet élan de solidarité de « La Voice of Mauritius » ! Toutefois, il ne faut pas perdre de vue que certains fossoyeurs de l’unité nationale continuent leur propagande insidieuse et leur guerre psychologique. Pour l’éditorialiste honni qui se fait la voix d’autres Voices sectaires, il existerait un « triumvirat » qui s’oppose à la montée des « Asiatiques ». Par triumvirat, il veut dire une certaine presse, l’Église catholique et le Grand Capital (des Blancs). Citons seulement le premier paragraphe de son article où il fait l’éloge de certaines associations socioculturelles. « Les associations socioculturelles hindoues font du travail social, organisent des fêtes et des célébrations de cette foi et ont leur propre opinion politique au titre de la liberté d’expression. Cela remonte au loin, au temps où les coolies furent victimes des sévices et toutes sortes d’exactions par les colons blancs. En particulier le viol de belles femmes indiennes. En ce temps-là, cette communauté érigeait des baïtkas (écoles) pour la transmission de son savoir à la jeune génération. Ce fut comme un rempart face à la barbarie des Blancs qui forçaient, avec la complicité de l’église catholique, les non-chrétiens à se convertir à leur foi, notamment pour avoir du travail. Jésus ne reconnaitrait pas son Église qui fait le jeu de la nomenklatura et délaisse les pauvres comme à Maurice. » Semaine après semaine, même propagande insidieuse contre les Blancs, une certaine presse, des journalistes, le remake 2000 et l’unité nationale.

BTW I am myself descendant of coolie...But it doesn't bother me to FORGIVE and UNITE.

The majority community is MADE to believe it is in power simply beause they are the holders of most of the posts in the Civil Service with all its inefficiency. [PMS forms won't improve it]
Likewise, those in power MAKE believe they are against the White, while they are bound to work hand in hand. Let's be honest: the wealth of this country is produced by the Private Sector, and to a high proportion by the White companies.
And if the Whites by misfortune are wiped out, it's not the likes of say a Nandinee or a Rakesh, who'll come to the rescue of the majority. Do you agree Somduth?

I am afraid that the whites brought it upon themselves by not integrating with the others and unwilling to share the economic power and need to be reign in line. After all their wealth has been built on the misery of slave labour and power of the gun. The unfortunate thing is the majority of mauritians is in awe of them. Any politicians or socio cultural group who dare speak the truth are seen as racists.

Ene sel lépep ene sel nation ?... On parle du communalisme mauricien, mais il vaut mieux parle de racisme avec en plus tous les instincts grégaires, les frustrations pigmentaires et les complexes de toutes sortes... Quelle déliquescence !

The "de souche" argument is a very relative one. After all every human group comes from somewhere, and humans can utlimately be traced back to Africa. The world is for humans. The historically diverse societies based on ethnic groups/languages confined to certain geographical areas, are no doubt a treasure to humanity --but any group's exclusive and absolute claim on any part of this world does not make much sense. Regarding Esclavemarron's comment: it is one of these "idées reçues" that Arabs have visited the island. This is mere speculation, based on dubious cartography, as shown by the studies of Professor Shawkat Toorawa. The island may well have been visited by other people before the Portuguese, but there is no historical record of this. The historical facts are: what is Mauritius today was discovered and visited by Portuguese; settled by the Dutch who brought slaves of various origins (not only African). The Dutch abandoned the island leaving behind some "esclaves marrons". The French settled and brought in mores slaves from Africa, Madagascar, but also India, and Southeast Asia. The slave trade continued under British rule, to be eventually replaced by indentured labour from India (Hill coolies and Indian peasants from various parts of India). Indian merchants also came to the island both under French and British rule, and most of these were Muslims. French immigration continued under British rule. So the picture is much more complex that the current day representations, and so many Mauritians are descendants of all these groups. The Blancs also have Franco Indian and Portuguese Indians origins, the Creoles have Indian ancestry, some Mauritian Muslim families (the old borgeoisie of Port Louis) have also European or gens de couleur ancestry. So, we are all Mauritians, albeit following different religious paths, but let not anyone trap us into these watertight compartments. This is the beauty of Mauritius.

L'île Maurice est sortie de l'océan. Tous les habitants ont été importés, que l'on le veuille ou non. Il n'y a pas de Mauriciens de souche, comme, par exemple, les aborigènes d'Australie. Les Arabes, les Portugais et les Hollandais y sont venus en visiteurs, mais en sont repartis, sans s'intéresser à y rester...Les Français sont venus pour rester, coloniser l'île et la développer. À cette époque, y avait-il déjà des habitants? Des noirs ou créoles d'Afrique ou de Madagascar? Ou ont-ils été importés après en tant qu'esclaves? Toujours est-il que les Indiens, Chinois et autres sont venus bien après en tant que travailleurs. Mais faisons face à l'histoire. Les français sont les premiers à avoir occupé et développé l'île. Ils y ont apporté les infrastructures, les premières cultures, la législation. Les français ont ensuite capitulé et cédé l'île aux Anglais, qui ont continué l'importation des travailleurs étrangers. Mais là ou les choses changent c'est l'indépendance en 1968. Le pays devient souverain et là, tous les habitants deviennent égaux devant le quadricolore et dans la Constitution. Tous sont des Mauriciens et nul ne peut se prétendre supérieur a l'autre en tant qu'habitant par rapport à la race, ethnie, religion ou couleur. Les blancs, même s'ils sont minoritaires, sont Mauriciens à part entière, de part l'histoire de ce pays et ont un droit intégral au respect et à la considération de tous. La colonisation et l'esclavage sont des faits. Mais c'est un passé bel et bien révolu. On ne veut plus y revenir, encore moins retourner le couteau dans la plaie. On doit reconnaître la contribution de tout un chacun dans la construction de ce pays. On doit surtout reconnaître la compétence et le savoir-faire des Blancs en matière de gestion, d'organisation et de développement. Notre jardin est fait d'une mosaïque de toutes les couleurs. N'essayons pas de le détruire.

bonjour, cela est vrai aussi pour l'ile de la réunion (faisant partie des mascareignes) où vivent également des personnes issues d'inde (malbars ici SOIT 30% de la pop. TAMOULS) - d'ailleurs les mariages entre la réunion et maurice sont fréquents et une même famille a une branche de chaque coté -( ne l'a dit-on pas "ile soeur" !)

les autres habitants sont idem , chinois, yab, petits blancs des hauts, zoreils (: votre servitrice qui de plus est bretonne de Paris) - corses - zarabes (musulmans de l'inde) - mahorais - malgaches - etc ...

Problèmes idem concernant ceux non nés "créoles" à la réunion (surtout les métros ... = racisme antizorels)

sinon "l'ile bourbon" était elle aussi inhabitée et on connaît l'histoire de son eupeent -

Bécassine

Wise words, esclavemarron. In essence, I'd say 'Know your history, but don't re-live your history'. For sure, there has been great injustice in the past, but how do your apportion blame and responsibility to those in later generations who had no part in it? How far back do you want to go? Should the English demand recompense from the Italians for making them slaves under the Roman Empire 2,000 years ago? It is a fact; it happened; but it's clearly not sensible and not productive two millennia later.

What person alive today has any control over what happened 200 years ago in Mauritius? Or even 100 years ago?Should someone, because of their skin colour, their race, their ethnicity, their religion, their family background, be held to account for the injustices possibly committed by their ancestors in past centuries? Some people clearly seem to think so. But how do you decide which of, say, a white slave-owner's many hundreds of descendants around the world should be - should be what? Taxed? Imprisoned? Strung up? That's even assuming any of those descendants have any money or that you can prove any kind of link. To whom should they pay compensation? Who was, and who remains, the victim?

The practice of 'victimology' achieves nothing except the creation of further victims. The way to address injustice is not generate more injustice. The sole value in looking back at past injustice and inequality is to learn from it and prevent it happening again. Look back, understand, and let go.

After all, it's not like there isn't enough injustice taking place right now under our noses. Corruption, financial scams, favouritism, discrimination, criminality and abuse. These crimes don't have a skin colour, but, like certain politicians and 'community leaders', they thrive where is division and a lack of harmony between people and groups.

I can't put it better than to repeat your last two sentences: "Notre jardin est fait d'une mosaïque de toutes les couleurs. N'essayons pas de le détruire."

Ma lecture des articles sur le projet Lal Dora est que l'Inde aurait intervenu en cas de coup d'etat du communiste Paul d'alors.

C'est etre tordu d'esprit en 2013 de simplifier ce fait en affirmant que c'etait seulement pour maintenir un PM d'origine indienne.

Le racisme n’a pas sa place à Maurice, où une jeune nation cherche son identité et son salut en tissant les filières ethniques, culturelles et linguistiques diverses, et souvent contraires, pour adapter le présent et affronter l’avenir ensemble, après un violent passé de division, de discrimination, voire d’apartheid.
Le racisme n’a donc pas sa place à Maurice, ni le racisme anti-Blancs ni le racisme anti-Auitres.
Mais cela ne veut pas dire que l’oligarchie historique, qui a consolidé sa mainmise économique après avoir milité contre l’indépendance, doive se sentir dédouanée de tout blâme et de toute responsabilité. La Commission Justice et Vérité, sans aller bien loin, a établi ses responsabilités dans les inégalités criantes du présent, et formulé des recommandations pour l'avenir qui tardent à être concrétisées.
En présentant les Blancs comme « victimes » et en criant au loup avec une telle hystérie, l’auteur pense escamoter le nécessaire débat national qui seul peut apporter la catharsis dont la nation mauricienne a besoin sur cette question. C’est comme les sionistes qui crient à l’ « antisémitisme » à chaque fois qu’est critiquée l’inhumaine stratégie israélienne de colonisation et de répression des Palestiniens!
Robert Mugabe a été diabolisé pour les mêmes raisons et par de puissants intérêts analogues. Nelson Mandela n’avait pas à donner des conseils à Mugabe, combattant de libération du Zimbabwe (Rhodésie) et chef de la ZANU : Mandela était en prison quand, aux négociations de Lancaster House en 1980, Mugabe a accepté de réserver, pour 20 ans, 20 des 100 sièges de l’Assemblée nationale aux Blancs (qui représentaient moins de 5% de la population!)
En échange, Londres acceptait de créer un fonds pour la réforme agraire en faveur de la majorité noire dépossédée. Moins de 20 ans plus tard, Margaret Thatcher d’abord, Tony Blair ensuite, ont fait fi de cet engagement, affirmant qu’ils n’étaient pas liés par les obligations du régime colonial et du passé. Voilà ce qui a poussé Mugabe à abolir les 20 sièges réservés au Blancs et à procéder à des expropriations unilatérales.
Les faits sont têtus, même quand choisit de les ignorer ou de les déformer.

M.Jeerooburkhan devrait songer à élaborer et publier dans Le Mauricien sa perspective sensée et juste. Je retiens:

- Le racisme n’a pas sa place à Maurice, ni le racisme anti-Blancs ni le racisme anti-Autres

- La Commission Justice et Vérité a établi ses responsabilités dans les inégalités criantes du présent

- C’est comme les sionistes qui crient à l’ « antisémitisme » à chaque fois qu’est critiquée l’inhumaine stratégie israélienne de colonisation et de répression des Palestiniens!

Devrai-je ajouter que la communauté des "blancs" n'est pas monolithique. Il existe une minorité de "barons" (et leurs idiots utiles "blancs", coconuts et bananas), de ti-blancs (rappellez-vous de ce "blanc qui fait pâlir les autres blancs"), et blancs-malbars(souvent d'origine anglaise et nettement moins réactionnaires). l'Histoire retiendra aussi cette menace nmuesque concernant la mainmise sur l'apparachick Eglise:"non à un évéque dravidien".

Maintenant un appel: membres éclairés de la communautés des "blancs" (j'en connais)faites-vous entendre. l'heure est grave! Un sondage devrait confirmer un ressentiment de plus en plus répandu. Les faits sont têtus, même quand choisit de les ignorer ou de les déformer. Attention aux démagos!

Dear Jooneed,
You are so right.
Thank you for bringing some sense to this debate.
You have been speaking sense since 1968... So, continue in your perseverance for the just cause. God is with you!

Après les créoles qui posent problèmes, voila les blancs/barons/esclavagistes/féodaux/tortionnaires.. Que sais-je encore. Y a marre des ces marxistes d’avant-hier recyclés dans le néo libéralisme, ceux la même qui ont fuit le pays au moment le plus crucial. D’autres ont contestés le leadership de Paul Béranger tout en restant sur le sol natal et se battre en solo, malgré l’appel incessante des conseillers du PTR.

Le pays qui a élu un "blanc" comme premier ministre, il y a seulement quelques années de cela est subitement devenu "anti blanc"... comme c'est bizarre....

Laissons labou mol lamar, càd bann tilespri kont bann tilespri! Bien vu Deven! Intéréssons-nous une vérité imparable comme l'atteste ce clip http://www.youtube.com/watch?v=GWWH__mKfOQ aussi valable ici.

Les blancs de maurice sont des descendants des francais. Ce sont les premiers mauriciens etablis sur ce territoires. Quand ils sont arrives a maurice il n'y avait que des creoles d'origines africaines habitants ce pays. Les autres races sont arrives bien apres quand les Anglais ont prit possession de l'ile. D'une certaine maniere les blancs de maurice sont les premiers habitants de ce pays et c'est normal qu'ils aient maintenu et conserve une certaine richesse qui finalement a profite a toute la population. Ce pays etait francophone, et une grosse partie de nos racines culturelles sont francaises. A travers le temps on assiste a un grand changement de population. maintenant la pression des groupes socioculturels on assiste egalement a un changement de culture, voire meme de langue. Certains journaux francais parle de l'ile maurice en tant que "little India". L'equilibre de ce pays est en danger. De plus en plus de Mauriciens quittent ce pays. D'apres les statistiques il y a plus de mauriciens a l'etranger qu'a l'ile maurice. Je ne me reconnait plus dans ce pays, il faut peutetre envisager l'exil ou une partition du pays.

Mr Ng, vous dites dans votre article que les creoles d'origine africaine habitaient ce pays quand les blancs mauriciens (Français) sont arrives! Ca ne peut pas etre les 1ers alors??? Que fait-on des creoles d'origine africaine qui etaient la avant l'arrivee de ces cher blancs? Et ces chers territoirs appartenaient-ils vraiment a ces chers blancs mauriciens d'origine francaise?

Mr Ng devrait repartir à l'école et apprendre l'histoire de son pays. Les français ont été les premiers et il n'y a pas à revenir dessus.

Marie Anick, biensur, que je sous-entends que les creoles d'origine africaine sont les toutes premieres population de l'ile. Ce sont les memes que l'on a encore aux seychelles, a Agalega, a Rodrigues et a Diego Garcia autrefois. Ensuite il y a eu un grand changement de population. C'est ce qui se passe aux USA avec l'arrive des hispaniques, les blancs se retrouvent maintenant minoritaires dans leur propre pays. Si les Anglais n'avaient pas prit pocession de l'ile et importer des Indiens et de Chinois, il y aurait la meme population que vous avez maintenant a Rodrigues, c'est a dire entierement creole d'origine africaine. Mais c'est pas le point que je voulais developper. Le debat est plus eleve que ca. On assiste en ce moment a un ecrasement des populations minoritaires a Maurice. La communaute creole et completement mis au ban de la societe et elle est exclue d'office des allees du pouvoir du pouvoir et des postes importants. Au niveau social elle est au plus bas de l'echelle. Un nombre incroyable de Chinois sont partis au canada, en Australie, en france. Ces 2 populations ne posent plus de danger. Mais les blancs bien qu'ils soient encore minoritaire gardent encore les renes de l'economie et resistent. Il y a donc une tentative de les detruire en faisant monter les bas sentiments communalistes les plus vils contre eux. Des groupes socioculturels sont montes pour garder un haut niveau de sentiments raciaux et flattent les bas instints. On fait croire aux mauriciens que l'introduction du Kreol a l'ecole est un progres. C'est le plus gros mensonge du siecle et constitue un puiege absolu pour les creoles. Or, c'est une regressionn totale et une destruction directe de la langue francaise. Le niveau du francais ainsi que de l'Anglais de etudiants mauriciens vont considerablement baisser dans les annees a venir. Juste derriere on fait passer egalement le bojhpurri dans l'enseignement a tel point que l'on peut se demander si l'agenda cache n'etait pas finalement de faire passer le bohjpurri plus facilement dans notre systeme educatif. Donc on a changer la population de ce pays, on a changer sa langue et biensur sa culture. Ne vous etes vous pas demander pourquoi le sega n'est pas encore une culture dominante alors qu'en etudiant nos segatiers vous vous apervecrez que ce sont de veritables artistes, poetes, sociologues, historiens voire meme philosophes de notre epoque. Pourtant on ne les celebre pas, ils sont pauvres et finissent dans la misere. Nous n'avons pas de segatheque comme nous avons une bibliotheque. Tout est fait pour maintenir cette culture creole en etat de levitation, il ne faut surtout pas qu'elle s'encre dans le sol mauricien pour en faire la culture dominante. Donc il y a vraiment un combat d'arriere garde, culturel, social, politique, communale de fond qui se deroule de derriere les rideaux. maintenant cette attaque contre les blancs visent le pouvoir economique de ceux-ci. Il ne faut pas se leurrer, il n'y a aucune politique de justice communautaire et raciale a Maurice. Les plus forts et les plus nombreux imposent leur lois et leur agenda. D'une certaine maniere il aurait mieux valut pour les communautes minoritaires que l'Ile Maurice reste sous l'empire Britannique voire meme sous le joug francais. A l'ile de la Reunion il y a definitivement moins de communalisme entre les communautes sous l'autorite morale des francais que nous n'avons pas chez nous. Nous pouvons dire qu'apres 45 ans nous sommes independants, mais independants de quoi??

Relisons les livres d'histoire. Lorsque les Français ont pris possession de l'île en 1721, elle était totalement déserte. Des colons ont été envoyés par le Roi de France pour peupler et développer l'île. Des concessions de terres leur ont été accordées et comme main-d'oeuvre, des esclaves ont été envoyés par la suite de Madasgascar et d'Afrique, chaque colon ayant droit à un certain nombre d'esclaves selon la superficie de sa concession.

Vous posez là une question fondamentale au déblayage des mythologies qui passent encore pour l'Histoire de Maurice, chère Marie-Anick. Voilà une question à fouiller, et à faire fouiller par nos historiens et nos étudiants d'histoire.

"D'une certaine maniere les blancs de maurice sont les premiers habitants de ce pays et c'est normal qu'ils aient maintenu et conserve une certaine richesse"
Sauf que cette richesses a été bâtie avec l'aide (involontaire) des autres "races".

"Certains journaux francais parle de l'ile maurice en tant que "little India"
Vos sources, svp ?

"on assiste egalement a un changement de culture, voire meme de langue"
Des précisions et des sources, svp ?

"L'equilibre de ce pays est en danger. De plus en plus de Mauriciens quittent ce pays.
Sources, svp ?

"D'apres les statistiques il y a plus de mauriciens a l'etranger qu'a l'ile maurice."
Des détails et des sources, svp ?

Dans le cadre de l;independance il y a un article dans ce journal que vous pouvez retrouver qui parle de plus de 500.000 Mauriciens de la premiere et deuxieme generation present actuellement en Angleterre. Si vous comptabilisez, le canada, l'Australie et la France je pense qu'on doit atteindre facilement les 2 Millions sinon plus. je ne parle meme pas des autres petits pays comme l'Italie ou meme les USA il y a enormement de Mauriciens. Pourquoi n'avons nous pas ce statistiques?? Quelle information veut-on cacher aux mauriciens. Les Mauriciens depuis 1968 quittent ce pays en masse parceque ce pays est un pays raciste, communaliste, casteiste et surtout il n'y a pas de politique de justice ou toutes les communautes peuvent se sentir appartenir a ene sel lepep et ene sel nation. Le pays qui nous ressemblerait le plus d'un point de vue historique et ethnique serait Singapour. En quelques annees ils ont reussit a devenir le pays le plus prospere au monde en menant une politique ou toutes les communautes trouvent leur place dans la societe, a la fois, socialement, economiquement mais aussi et surtout politiquement. Si vous faites appel a toutes les ressources humaines du pays, c'est normal de reussir. Mais il faut dire que la-bas c'est les chinois qui sont majoritaires, c'est toute la difference......

ed ng mo croire bizein fer ene premier ministre chinois renplace nous premier mistre actuel,ek fer langage hakka mandarin isa cantonais vine langue national lerla to pou content,race blanc ene race plis raciste dans maurice zot fier zot enkore garde zot system raciste mais kan sa tourne vers zot la zot pas kontent,ek chinois telmant ine gagne green card ek mauricien li oussi senti li blanc,la koz sa meme ki jamaiques tous chinois ine bourer ine alle reste lor south miami ,telma zot ti pe rode fer wadire zot plis extra,tous dimoune ti pe sauter pou met langage creole dans maurice aster ine meter la oussi to pas kontent?sa bougue ki ine ecrire sa lartik la kan berenger ti pe fer dominer ek bane le zot race pendant li ti pm lerla li pa sti sauter?nek dire franc ki persone pas kontent malbar alors pou trouve tous kritik ek defaut,sans moi mo pa spremier ministre mo ti pou pire ki mugabe.

Just imagine for one moment , instead of the FRENCH , we had the Indians ,WHO colonised Mauritius....! Lets compare a public Hospital in Reunion, with a public hospital in Mauritius.A Gendarme in Reunion and. Gablou in Mauritius.Coruption in Reunion compared to our beloved Star and Key.The writing is on the wall.No wonder we need a visa to enter Reunion, or even UK ,Although we are Commonwealth member.It was best not to be Star and Key of the Indian Ocean,and leave us to the French.

It only shows narrow-mindedness should some members of one community think they have now got the power and are able to dictate the economic progress. It would be naive to think this island country belong to one ethnic group, simply based on statistics; of course we all have our marks on this soil and all form part of this history. The white community have done a lot for this country; we have a rich legacy coming from them. We have to stop being pessimistic and vindictive, for it does not show intelligence and understanding at all. This charade has to do with politics and politicians, we need to get a handle on this issue. The nation keeps complaining about how bad it is, but they keep voting for the same people. If you believe in a multicultural Mauritius, then do something about it. Of course everybody is entitled to his opinion, nevertheless one has to be careful, tactful and most importantly reasonable in one's judgement. Are we not all Mauritians?

Apprenons de l'Histoire, mais laissons-là dans les livres. Le pouvoir économique est trop concentré? Le pouvoir exécutif est une chasse gardée? La pauvreté est congénitale? Luttons comme une démocratie, pas à coups d'épée dans l'eau.

C'est assez conservateur, ce besoin de défendre les Blancs ou quelque autre composante de la population. Défendons plutôt le mauricianisme, que chacun essaie de construire à son niveau. Laissons le conservatisme à nos élus. Ils en ont besoin afin de Diviser pour Régner.

On ne construit rien avec les idées du Front National, si ce n'est des musées.

What? « Les idées du Front National » ? What makes you say this? Where do you see « les idées du Front National » in this article? Is it the cartoon which has led you to come up with this gruesome idea? One commentator (above) asks: « Are we not all Mauritians?”. The article says: « Maurice appartient à tous les Mauriciens. Est-il nécessaire de rappeler que les Blancs de Maurice sont des Mauriciens aussi ? » If you want to criticise anybody, then have the courage to say so. If you want to defend the fundamentalist clique who is bent upon dividing up the Mauritian nation, just make it plain. But please do not impute something which is not in this article.

On est tous mauriciens...j'en conviens.On a tous la nationalite mauricienne...et apres c'est ici les ferblancs,la les creoles,ceux ci les malbars,la bas les lascars et a cote les sinois. Les uns blament les autres pour tous leurs malheurs ou leur non reussite.Bien sur,on est tous bon pour l'oscar du meilleur acteur a voir la facon dont on "joue"en societe.,mais sitot en compagnie de "nous banne"le naturel revient au galop.Mediser,mepriser...toiser l'autre,parcequ'il est different,parcequ'il a une culture differente,parcequ'il prie un dieu qui n'est pas le notre,et a la mode maintenant,parcequ'il n'est pas "arrive" ,honnetement ou par malhonnetete ,n'est pas important.Bien sur...il y en aura beaucoup qui vont monter sur leurs grands chevaux pour precher qu'ils sont de vrais mauriciens....tout en oubliant les fois ou ils ont bafoue par des mots,des actes,des pensees ce mauricianisme dont ils se pourfendent...Le vrai mauricien reste a naitre,....malheureusement..

Le Front National est réactionnaire. Il se base sur l'héritage des européens pour faire croire à leur superiorité. Je dis que lorsqu'on raisonne en utilisant la communauté, comme dans certains commentaires plus haut, on se borne à catégoriser les gens sur des apports ancestraux. Le mauricien a besoin de s'élever au dessus de ça pour se réaliser en temps de tel.

Le Front National n'a rien à faire ici. On parle de l'île Maurice. Et je pense que M Lenoir est un vrai mauricien de coeur. Maintenant il n'appartient à personne de refaire l'Histoire à sa guise. Le plus simple est d'accepter les faits et d'essayer de faire bouger les choses dans le bon sens.

salut,moi mo dire boure bane blanc dehors ek touriste oci,redonne l'indépendance la réunion et piss or bane pays raciste,après zote débrouiller enfin essayer débrouiller,ki to penser mauricien si nou bourre bane blan mauricien deors malabar ki pou fer,pou mete maurice a genous sameme zote pé roder,arrete coser aster fatigue fesse dimone fer li ene coup après pa vine plorer bane pilon