Dans le cadre du lancement hier de la campagne nationale « Embellishing and Greening Mauritius, Africa and Planet Earth », 4 000 plantes et arbustes d’ornement ont été mis en terre sur les 30 ronds-points sur les autoroutes M1 et M2 entre l’aéroport SSR International de Plaisance et celui de Sottise (Grand-Baie). Ce projet vise à mettre en terre 2 milliards de plantes jusqu’à l’horizon 2025 à travers villes et villages, sur les principaux axes routiers, dans les zones côtières et sur les berges des rivières, entre autres.
« Planter 2 milliards de plantes d’ici 2025 est une ambition concrètement réalisable quand on considère que nous parlons de plantes, d’arbustes et d’arbres endémiques, décoratifs, fruitiers et médicinaux; et que nous allons solliciter la participation active des citoyens mauriciens (à travers nos villes et villages, sur les principaux axes routiers du pays, dans nos zones côtières et sur les berges de nos rivières, entre autres), ainsi que celle du secteur privé pour la réussir !», a élaboré dans une déclaration au Mauricien, le ministre de l’Environnement, des Urgences en cas de Catastrophes naturelles et de la Beach Authority, Raj Dayal, à l’issue de la partie protocolaire du lancement officiel de la campagne nationale « Embellishing and Greening Mauritius, Africa and Planet Earth » au rond-point de Balisson, Nouvelle-France.
Auparavant, dans son discours officiel, Raj Dayal avait expliqué qu’avec ce programme d’embellissement de Maurice, la République de Maurice veut donner au monde le ton d’un « après COP 21 » qui se traduira en des actions actives et durables. «Il est de notre devoir de faire des actions tangibles et palpables pour réduire de manière significative la hausse des températures. D’où ce programme de continuellement planter des arbres pour augmenter la superficie boisée de notre pays et l’embellir avec une couverture verte ! », a-t-il ajouté en présence de ses collègues ministres Anwar Husnoo, Mahen Seeruttun, Prem Koonjoo et Alain Wong, des PPS Sandhya Boygah, Toolsyraj Benydin, Eddy Boissézon, Abbas Salim Mamode et Stephan Toussaint, du président du Conseil de district de Grand-Port, Vinaye Harcharan et de celui du SKAL Club de Maurice, Ibrahim Ayoub, entre autres.
Le ministre Dayal a affirmé qu’à travers cette campagne nationale « Embellishing and Greening Mauritius, Africa and Planet Earth », le gouvernement veut également encourager la plantation d’arbres endémiques pour mieux préserver notre biodiversité et « pour joindre l’utile à l’agréable », promouvoir la plantation d’arbustes et d’arbres décoratifs, fruitiers et médicinaux.
Un tel programme, a poursuivi l’orateur, va  améliorer le captage de CO2 (cause du changement climatique), purifiera l’air de l’atmosphère, préviendra l’érosion des sols, les glissements de terrain, les inondations et la dégradation des terres.
Agissant comme maîtresse de cérémonie, la directrice de l’Environnement, Dominique Lan Ng, s’est félicitée de la participation active de pas moins de 8 ministères à ce programme ainsi que celle du secteur privé, des collectivités locales, des communautés locales, des ONG, des familles, et particulièrement de l’organisation Skål Club de Maurice. Skål est une organisation professionnelle des leaders du tourisme à l’échelle mondiale, qui promeut le tourisme et l’amitié internationale. « Votre participation démontre votre engagement pour l’environnement », a-t-elle commenté.
Après les discours du président de SKAL Mauritius International, celui des ministres Seeruttun, Husnoo, Koonjoo et Wong, les personnalités présentes ont été invitées à lancer symboliquement la campagne nationale « Embellishing and Greening Mauritius, Africa and Planet Earth » en mettant en terre des plantes au rond-point de Balisson, Nouvelle France.
Durant toute la journée d’hier environ 4 000 plantes ont embelli la trentaine de ronds-points des autoroutes MI et M2, entre l’aéroport SSR International de Plaisance et Grand-Baie (le rond-point de Sottise).