À une semaine de la double confrontation contre le Rwanda dans le cadre des éliminatoires du groupe H de la Coupe d’Afrique des Nations 2017, Joe Tshupula, le sélectionneur national, a dévoilé, hier au siège de la Mauritius Football Association (MFA), les 23 joueurs retenus pour ce rendez-vous qui se tiendra samedi prochain au stade Anjalay.
« Nous avons voulu mettre sur pied un groupe relativement solide », a-t-il expliqué au moment de nommer les 23 sélectionnés. L’équipe, qui entrera dès lundi dans une phase intensive avec un stage résidentiel, devra se concentrer sur deux matches. « À partir de ces 23 joueurs, nous devrons n’en retenir que 18 pour le déplacement à Kigali quelques jours plus tard. »
Il a surtout apporté un dosage entre l’expérience de joueurs tels que Bruno Ravina ou Marco Dorza, couplé à la fougue des Kevin Perticots et Adrien Botlar. « Si nous avons rappelé Ravina en sélection, c’est que c’est un joueur d’expérience et dont le club est en tête du championnat. »
On note également la présence de pas moins de cinq expatriés. Les frères Bru, Jonathan et Kevin, Gary Noël, Michaël Bosqui et Andy Sophie seront en quelque sorte les têtes d’affiche, même si rien n’est garanti pour l’instant. « Ce n’est pas parce que vous êtes expatriés que cela vous met en confort. J’ai convoqué des joueurs de l’étranger, mais il faudra savoir faire le tri. Mais en même temps, ce sont des choix logiques au vu de leurs performances en clubs », a déclaré Joe Tshupula.
À une semaine de la rencontre, l’objectif est de sortir une belle prestation face à un adversaire mieux classé. La victoire est-elle jouable ? « Oui », répond l’entraîneur. Est-ce là un objectif réaliste ? Là encore, il répond par l’affirmative. « C’est un objectif plus que réaliste. L’important, c’est que les garçons commencent à avoir une nouvelle motivation. Nous voulons récupérer le maximum de points sur ce genre de match, face à un adversaire mieux classé. »
La préparation a commencé en décembre, avec deux matches amicaux. Pourquoi donc avoir annoncé les 23 une semaine avant la rencontre ? « Nous voulions les motiver, les forcer à se montrer. Il faut savoir que nous avons convoqué au total 57 joueurs. Tous ceux qui ont été appelés auraient pu trouver leur place dans ce groupe de 23. »
En même temps, certains, à l’image de Stéphane Pierre, a décliné l’invitation. « Il a signifié son intention de laisser la place aux jeunes. »