CARINE FERREIRA, MRS GLOBE MAURITIUS 2017: La revanche d’une belle brune

L’histoire de Carine Ferreira, c’est celle d’une femme qui ne fait jamais les choses comme tout le monde. Elle en est davantage convaincue depuis qu’elle a décroché le titre de Mrs Globe Mauritius 2017. D’ici quelques mois, elle représentera Maurice aux côtés de 70 participantes internationales lors la grande finale prévue en Chine. En attendant, cette habitante de Roches-Brunes revient sur cette aventure qui aurait pu être différente si elle n’a pas fait le choix de se battre et de croire en elle.
C’est en mars que Carine Ferreira a remporté le titre de Mrs Globe Mauritius 2017. La séduisante trentenaire, travaillant dans le secteur offshore pour le compte d’un Management Company, est bien décidée à mettre cette notoriété au profit des femmes puisque “ce concours milite pour la beauté, l’intelligence et la bienveillance. Il a pour objectif de promouvoir l’épanouissement de toutes les femmes. Et moi, j’y adhère complètement car notre vie ne se cantonne pas à peu de choses. La femme est très polyvalente. Elle peut aussi bien être mère, employée, épouse, entre autres, et pourquoi pas être belle et bien dans sa peau.” En attendant de représenter le quadricolore lors de la grande finale de Mrs Globe prévue au mois d’octobre en Chine, elle nous confie : “Mrs Globe n’est pas un concours de beauté comme les autres. Il y a, à mon avis, un autre défi et quelque chose d’un peu unique par rapport aux autres concours.”
Deuxième participation mauricienne.
“Et la Mrs Globe Mauritius 2017 est Carine Ferreira.”En temps normal, c’est ainsi que se déroule la scène du couronnement lors d’un concours de beauté. Sauf que pour notre compatriote, les choses ont été faites autrement. En effet, c’est en suivant le conseil d’un ami que cette habitante de Roches-Brunes décide de s’inscrire directement sur le site de ce concours international, dont le siège est basé aux États-Unis. En fait, explique-t-elle, “contrairement à d’autres pays, il n’existe pas de country directorshipà Maurice parce que la licence est affreusement chère.” Comme elle, neuf Mauriciennes, d’ici ou résidant ailleurs dans le monde, ont envoyé leurs candidatures. Après plusieurs étapes préliminaires, dont un test de personnalité, le choix final s’est porté sur Carine Ferreira, choix que la présidente Tracy Kemble (première Mrs Globe en 1996) s’est chargée personnellement d’annoncer au téléphone. Elle est devenue ainsi la deuxième Mauricienne à remporter ce titre, après Pareena Naggea, Miss Globe 2015. “Comme elle vit en Australie, peu de personnes ici étaient au courant. Pourtant, elle a fini dans le top 10 lors de la grande finale”, souligne la Mrs Globe Mauritius 2017.
De victime à battante.
Du haut de ses 1m61, Carine Ferreira, qui se décrit plus comme “une Eva Longoria qu’une Naomi Campbell”, ne se serait jamais imaginée dans un concours de beauté. “Je ne suis pas une gazelle toute fine et grande.” Or, aujourd’hui, c’est une femme très fière et pleine d’assurance qui entame un nouveau tournant dans sa vie. “Je ne fais pas ce concours pour me la jouer bimbo. Ça me tient à cœur pour d’autres raisons.” En effet, pour mieux expliquer son intérêt, elle n’hésite pas à ouvrir un chapitre de sa vie pour nous ramener vers son adolescence, durant laquelle “j’ai été beaucoup critiquée sur mon physique, ma couleur de peau, mon poids, et même été traitée de tous les noms”. Bien des années après avoir subi ces humiliations, harcèlements et autres brimades, Carine Ferreira est convaincue que ce titre est “une belle victoire sur la vie. Au final, c’était un mal pour un bien puisque cela m’a permis de forger ma personnalité. Je ne me suis pas laissée abattre et j’ai pu m’en sortir.” Dorénavant, sa première motivation est “d’être un exemple pour tous ceux et celles qui subissent persécutions, intimidations, et autres formes de harcèlement. C’est une cause importante qui mérite plus de sensibilisation de la population.”
Prête à défendre le quadricolore.
Au-delà de la couronne, de l’écharpe et du titre, Carine Ferreira considère le concours Mrs Globe comme une expérience humaine. “Je suis libre d’être qui je suis. Comme moi, toutes les participantes ont du vécu. Je ne peux qu’en sortir grandie et gagnante. Les choses n’arrivent pas pour rien. Il faut juste savoir en tirer le meilleur et profiter de toutes les expériences pour parfaire ses connaissances”. Si elle avoue avoir“un peu flippé au début”, rien ne pourra lui mettre les bâtons dans les roues. Et ne comptez surtout pas sur elle pour douter de l’importance de ce type de concours, bien au contraire. Carine Ferreira ne voit que des bons côtés pour le développement des femmes. “Dans mon cas, c’est une tâche que je dois faire par moi-même. Les autres Mrs Globe ont le soutien d’un comité. Mais je n’ai pas peur car j’aime m’investir personnellement. Je suis à fond car c’est le quadricolore que je vais porter fièrement. C’est une belle tribune pour nous les Mauriciens et j’espère avoir votre soutien.”