Photo illustration

Un policier de 29 ans, affecté à la Special Supporting Unit (SSU), dans le département de la Technical Unit, a été arrêté hier par ses collègues dans les toilettes des Casernes centrales avec une certaine quantité d’héroïne. L’arrestation de cet habitant de Camp La Boue, Montagne-Longue, fait suite à une opération de surveillance.

Selon nos renseignements, des policiers se seraient plaints de la présence de seringues et d’autres objets utilisés pour la consommation de drogue dans les toilettes de la SSU. Le public n’ayant pas accès à ce lieu, les soupçons se portaient sur un ou plusieurs policiers travaillant sur place. L’équipe du Sergent Pawnowa de l’Anti Robbery Squad avait discrètement placé ses hommes aux alentours des toilettes.

Les enquêteurs ont ainsi remarqué que le policier de 29 ans y est entré à l’heure du déjeuner. Comme il paraissait suspect, ils l’ont suivi et devaient remarquer qu’il avait retiré de sa veste un sachet en aluminium. Deux policiers l’ont abordé et lui ont demandé la raison de sa présence dans ces toilettes alors qu’il pouvait bien se rendre à celles de la Technical Unit. Ses collègues ont arraché de ses mains deux colis en aluminium contenant une substance blanche, soupçonnée d’être de l’héroïne.

Après l’avoir informé du délit, le suspect a demandé à ses collègues de le laisser partir. « “Brown” sa “brother”. Mo ti pou ale pie. Les mo ale », a lancé le jeune homme. Mais il a été arrêté et conduit au poste de police des Line Barracks et a par la suite été placé en détention. Entre-temps, la police a inspecté les toilettes mais n’a rien trouvé d’incriminant. Le policier de la SSU est attendu ce jeudi au tribunal de Port-Louis, où il fera face à une accusation provisoire de possession de drogue. L’équipe de l’ASP Govinda Reddi a démarré une enquête pour savoir où il s’est procuré cette drogue. Parallèlement, les Police Headquarters comptent suspendre le jeune homme.