La Major Crime Investigation Team (MCIT) a ouvert une enquête pour faire la lumière sur les circonstances du décès de Stéphane Regino Nuckchadee, âgé de 41 ans. Ce dernier a rendu l’âme mardi dernier à l’hôpital Jeetoo, Port-Louis.

Les funérailles de la
victime ont eu lieu ce vendredi

L’autopsie pratiquée par le Dr Prem Chamane mercredi a attribué le décès de cet habitant de Cassis à une fracture de crâne. Ce qui pousse les enquêteurs à privilégier un possible cas de “foul play”.

Ainsi, les proches de la victime ont été interrogés aux Casernes centrales au cours de ces dernières heures, mais il n’y a eu aucune arrestation à vendredi matin. Le frère du quadragénaire a donné certains détails à la police dans sa déposition. Selon ce dernier, il a vu son frère la dernière fois le vendredi 22 juin chez lui à Cassis. Il était alors inconscient sur un canapé et portait des blessures à la tête et au corps. Stéphane Regino Nuckchadee a été transporté d’urgence à l’hôpital et admis à l’Intensive Care Unit. Cependant, il n’a pas repris connaissance et n’a donc pu expliquer ce qui s’était passé.

Les hommes du surintendant Gérard ont appris que le quadragénaire vivait avec son fils âgé de 19 ans. Le jeune homme n’étant pas sain esprit, la police n’a pu obtenir grand-chose de lui, même pas pour savoir si son père se trouvait dans la maison. Stéphane Regino Nuckchadee avait des problèmes de santé et avait besoin d’aide pour se déplacer. Les membres de son entourage interrogés jusqu’ici ont dit qu’ils ignoraient si Stéphane Regino Nuckchadee avait eu des ennuis avec quelqu’un récemment. Ils ont aussi confirmé que rien n’avait été volé dans la maison. Les enquêteurs s’intéressent à certaines personnes qui avaient l’habitude de rendre visite à la victime. Les funérailles du quadragénaire ont eu lieu ce vendredi à Cassis.