Caterpal Mauritius a racheté l'ancien consulat français

PATRIMOINE

Il existe un acquéreur potentiel que le futur statut de patrimoine national mauricien de l'ancien consulat français n'a pas rebuté… Bien au contraire, si l'on s'en tient aux propos de Jean-Pierre Martin, le PDG de Caterpal Mauritius Ltd, société de conseil en investissements implantée à Maurice en partenariat avec la société luxembourgeoise Saralux. L'acheteur a trouvé un accord sur un chiffre " inférieur à Rs 40 millions " avec le Service des Domaines français en août 2010 et il a fallu ensuite passer par différentes formalités avant de pouvoir prendre possession des lieux la semaine dernière.

Jean-Pierre Martin est co-fondateur de la société de conseil en investissement, Caterpilar Mauritius Ltd, avec son associé à parts égales, Gilles Guy de Salins. " Je recherchais soit des bureaux au Caudan avec vue sur le port, soit une vieille maison coloniale, nous explique-t-il. L'accord entre le service des Domaines français et Caterpal a été scellé en août 2010, puis il a fallu ensuite obtenir les accords du comité interministériel français, ainsi que celui du Prime Minister's Office mauricien, après avoir été validé par le Board of Investment (BOI). Comme l'ont exigé les autorités mauriciennes en s'appuyant sur une procédure de classement au patrimoine national, nous nous sommes engagés à préserver le caractère historique de tout le bâtiment, ainsi bien sûr que le monument aux Forces Françaises Libres situé dans la cour qui fait référence aux Mauriciens qui se sont battus aux côtés du Général de Gaulle. " Hésitant à être trop précis quant à la hauteur de cet achat, notre interlocuteur concède l'indication de " moins de quarante millions ".

Mercredi dernier, Jean-Pierre Martin faisait une nouvelle visite des lieux en vue des travaux de rénovation qu'il espère voir démarrer très rapidement. La société s'est, en effet, fixée le mois mai comme objectif pour l'installation de ses bureaux et salles de conférence dans ces locaux… Le nouveau propriétaire du 5 rue Saint-Georges nous explique que la partie centrale accueillera les bureaux et salles de réunion de Caterpal Mauritius. L'aile située à droite devrait abriter les partenaires financiers de la société, tandis que l'aile située à gauche sera… une galerie d'art !

Marché d'art

L'activité de capital management amène aussi les investisseurs à s'intéresser au marché de l'art, une des valeurs sûres du secteur des investissements. Mais mis à part quelques célèbres fondations qui exposent les œuvres au public, ces œuvres d'art circulent le plus souvent dans des circuits particulièrement fermés, quand ce n'est pas tout simplement dans les coffres des banques. Il semble que ce ne sera pas le cas cette fois et que cette maison coloniale typique des constructions du début du XXè siècle dans le ward IV port-louisien accueillera prochainement une galerie d'art.

" En Europe, renchérit Jean-Pierre Martin, il nous arrive d'organiser des expositions de collections privées qui viennent parfois de notre propre clientèle. Dans cet esprit, nous avons par exemple fait tourner l'exposition consacrée à Charles Lapicque, au Musée de la Poste, à Paris, puis à Saint-Petersbourg. Il se pourrait d'ailleurs que nous la faisions venir à Maurice. " Né en 1898, Charles Lapicque s'inscrivait dans le courant de la nouvelle école de Paris à laquelle Hervé Masson a été apparenté. Mais sa peinture était plus audacieuse que celle du peintre mauricien, Charles Lapicque ayant notamment fait de l'abstraction figurative. Notre interlocuteur soutient que cette galerie entend aussi s'ouvrir aux peintres mauriciens.

IRS, FII et clinique

Présente à Maurice depuis un an environ, Caterpal Mauritius vise trois axes de développement pour son activité. En partenariat avec Villas Valriche et CIEL Properties, elle recherche, en France et plus généralement en Europe, des investisseurs intéressés par le dispositif des Integrated Resort Schemes (IRS). Son deuxième axe de développement concerne les investisseurs intéressés par Maurice et le marché indien, en association avec des partenaires du Luxembourg et de Suisse. Ainsi recherchent-ils des candidats potentiels au statut de Foreign Institutional Investor (FII) créé dans le cadre d'un accord de non doubler-imposition entre Maurice et la grande péninsule… " Grâce à ce dispositif, reprend Jean-Pierre Martin, nous encourageons particulièrement les entreprises européennes à établir une base administrative à Maurice pour aller sur le marché indien. " Enfin, le dernier volet de développement de Caterpal Mauritius consistera à créer une clinique à la pointe de la médecine, spécialisée dans une pathologie précise et particulièrement lourde, qui développerait aussi des activités de recherche et serait implantée à Bel Ombre…

Les représentants de Caterpal ont donné des conférences sur certains aspects des marchés et investissements européens à plusieurs reprises et notre interlocuteur nous confie espérer voir les prochaines conférence prendre place dans les locaux rénovés de la société en mai. Jean-Pierre Martin dirige avec Gilles Guy de Salins la société Saralux, qui estune filiale de la banque bâloise Sarasin (Suisse). Aussi ont-il racheté les parts de Sarasin qui investi dans Bristol Assurances SA.