Photo illustration

L’environnement et la sécurité décriés par les touristes

Mis en place depuis 2013 pour mieux étudier la perception et le comportement des touristes lors de leur séjour à Maurice, le Survey of Inbound Tourism (SIT) a été élargi à la perception de la sécurité et de l’environnement à partir de 2015. Ce sondage révèle en 2017 un changement majeur dans la perception des touristes sur l’environnement et la sécurité à Maurice.

Un touriste sur quatre seulement trouve la sécurité excellente à Maurice

En ce qui concerne la sécurité dans l’île, elle était considérée comme excellente à 57 % en 2015. Cette cote de confiance a chuté à 22 % en 2017. Même les hôtels qui avaient pourtant une excellente de près de 73 % en 2015 ont vu la confiance excellente en leur sécurité reculer jusqu’à 35 %. Mais l’hôtel demeure néanmoins le lieu le plus sûr pour les touristes, car c’est là où la perception de sécurité est la plus grande dans notre pays.

Le secteur informel d’accueil des touristes qui n’avait qu’une note excellente de 37 % en 2015, est aujourd’hui réduit à 22 % de confiance malgré les mesures de sécurité obligatoire comme les caméras de surveillance.

Pour ce qui concerne les plages, les places publiques et les sites touristiques qui avoisinaient les 50 % d’excellence en termes de sécurité, ils ont tous chuté entre 25 %, 23 et 21 % respectivement.

Enfin les taxis qui étaient un garant excellent de sécurité à 46, 5 % en 2015 ont vu leur degré de confiance à un niveau excellent de la part des touristes baisser en dessous de la barre des 20 %, c’est-à-dire 18 % en 2017.

L’appréciation de l’environnement des plages et des lagons également
en forte baisse

La perception de la dégradation de l’environnement mauricien est également en forte hausse chez les visiteurs venus de l’étranger.

Les plages et les lagons qui étaient jusqu’ici considérés comme les attraits majeurs de notre tourisme ont perdu de leur superbe auprès des touristes. Ils avaient pourtant, en 2015, des taux d’appréciation frôlant les 50 % en 2015. De 49, 5 % les plages ont vu leur appréciation excellente descendre à 24 %, alors que les lagons touchent le fond avec 21 % d’appréciation.

Quant aux plages publiques qui étaient considérées comme excellentes pour 38 % seulement en 2015, la situation s’est davantage dégradée avec 15 % ! Les sites touristiques ne sont pas mieux lotis pour ce qui est de la propreté, car ils sont passés à cet effet de 38 % à 18 % dans la catégorie excellente entre 2015 et 2017.

La perception du pays en matière de dégradation de l’environnement et de la saleté qui le caractérise aujourd’hui n’a pas échappé au couperet du touriste qui a réduit sa note d’excellence de 41 % à seulement 19 %.

Seuls les hôtels tirent encore leur épingle du jeu, car ils caracolent en tête avec 36 % de qualificatif excellent en environnement en 2017. Mais leur recul en la matière est aussi significatif, car il affichait en 2015 un taux de satisfecit excellent de son environnement de 61 %.

Les résultats de la perception négative des touristes sur notre île dépassent largement le cadre environnemental et sécuritaire. Ils condamnent aussi une attitude moins accueillante des Mauriciens et se disent de plus en plus victimes d’arnaques en tous genres.