Sollicité pour une réaction au sujet du nouveau système appliqué au Central Electricity Board (CEB), le ministre des Utilités publiques, Ivan Collendavelloo, devait indiquer qu’il avait appris la nouvelle de la protestation du syndicaliste Jack Bizlall, hier. Toutefois, il ne veut pas s’y mêler. « Je n’opère pas le CEB. Si la direction a décidé de mettre de l’ordre au sein de l’organisation, je ne peux fourrer mon nez dans un problème interne. La direction souhaite instaurer une discipline et ce ne sont pas mes oignons », a brièvement déclaré Ivan Collendavelloo au Mauricien.

Et d’ajouter que ce gouvernement a adopté un “corporate governance” depuis le début de son mandat et que contrairement aux régimes précédents, les ministres du gouvernement Lepep « ne contrôlent pas les organisations ». « Je réagis quand le problème concerne mon ministère. Nous n’interférons pas dans les problèmes au sein des organisations », a-t-il dit.