RAFAL (Royals & Friends Action Line)

A propos de la célébration du 50e anniversaire de l’indépendance de Maurice Menwar se demande « Ki pou selebre ? » (Le Mauricien du 27 février 2018), et il nous donne plusieurs raisons pour sa prise de position.

Et maintenant, voilà qu’éclate l’affaire au sommet de l’Etat qui vient tout chambouler en ce qui concerne les préparatifs pour ladite célébration. Comme dirait l’autre, après l’enthousiasme viennent les déconvenues…

D’après certaines personnes, la présidente Ameenah Gurib-Fakim a fauté et elle doit partir. Mais, pour d’autres têtes pensantes, la présidente n’a rien fait de si grave au point de ‘step down’. D’autres encore qui ont “fane” quand ils avaient le Pouvoir en main se dressent en grands moralisateurs aujourd’hui!

Néanmoins, nous estimons que puisqu’il semblerait qu’il y ait des zones d’ombre dans certaines activités et autres fonctions concernant directement madame la présidente, celle-ci doit ‘step down’ de son plein gré – surtout si, comme elle l’a dit, elle n’a rien à se reprocher. Ce serait tout à son honneur.

Barlen Vyapoory, qui a été toujours très ‘cool’ comme vice-président, fera sûrement très bien à la tête de l’Etat, en attendant que les choses se décantent et s’éclaircissent. Il n’y a pas lieu de penser petit et de dire qu’il faut remplacer Ameenah Gurib-Fakim par une personne de “sa” communauté. Ce temps est révolu – du moins, nous le pensons sincèrement. Donc vivement Barlen Vyapoory à la présidence!