CENTRALE CHARBON: Les liens GM/CT Power dénoncés

L’Action Civique d’Albion Plage établit la relation entre les posters géants de l’Alliance Sociale pour la campagne électorale 2005 et CT Bookmakers (Malaisie) de Subramaniam Mariappan

L’initiative de l’Action Civique d’Albion Plage (ACAP), portant la contestation du projet de centrale thermique à charbon de Pointe-aux-Caves devant la Cour suprême, vient relancer la polémique de plus belle. Les nouvelles pièces à conviction versées dans le dossier à charge contre ce projet mettent en relief les liens politiques entre les promoteurs initiaux The (Mauritius) CT Power Ltd, entité incorporée à Maurice le 15 mars 2006, et l’Alliance sociale pour les élections générales du 3 juillet 2005.
Le contrôle de The (Mauritius) CT Power Ltd a changé entre-temps – soit à compter du 7 novembre 2008 – de mains avec une obscure entité offshore enregistrée dans la Federal Territory of Labuan en Malaisie remplaçant les principaux actionnaires, soit les Malais Subramaniam Mariappan et Chay Kwong Min, au sein de la compagnie. Il n’existe toutefois aucune confirmation que l’agrément du Prime Minister’s Office ait été sollicité et obtenu pour ce transfert de propriété aux termes de la Non-Citizens (Property) Restriction Act. Entre-temps, le Central Electricity Board est entré en accord avec CT Power Ltd en prenant à sa charge les importations de charbon de terre d’Afrique du Sud et en payant ensuite pour les kilowattheures générées par cette centrale thermique.
Dans un document de plus d’une quarantaine de pages, déposé en Cour suprême hier après-midi par les soins de Me Preetam Chuttoo (avoué) et de Me Roshi Bhadain (avocat), le gouvernement est directement mis en cause dans la controverse CT Power de par ses liens avec les promoteurs de Malaisie. Pour justifier sa demande en faveur d’un gel du projet de centrale à charbon à Pointe-aux-Caves, l’ACAP évoque trois points majeurs : le manque de confiance dans CT Power Ltd pour la réalisation de ce projet dans le respect des normes strictes ; le respect du droit à la vie (Right to Life) garanti sous les articles 3 et 4 de la Constitution ; et la Deprivation of Property sous les articles 3 et 8 de la Constitution avec la chute dans le prix de vente de terrains dans la région d’Albion depuis l’annonce de ce projet de centrale thermique à Pointe-aux-Caves.
« No prior experience »
L’ACAP met en exergue sept points fondamentaux pour soutenir sa conclusion relative au manque de confiance car d’emblée les contestataires soulignent que les promoteurs ne disposent d’aucune expérience dans ce domaine spécifique.
La cheville ouvrière derrière le CT Group, le dénommé Subramaniam (Chief Executive), est ainsi présentée comme un spécialiste dans le secteur de l’imprimerie en Malaisie au cours de ces deux dernières décennies. « They (directors of CT Group Malaysia) have no prior experience proven track record in producing, whether coal fired or otherwise. For all intents and purposes, it is CT Power first attempt to venture in this type of project. The organisational structure is made up of an Executive Chairman with no prior experience in coal-fired plant and a project director whose expertise lies in the aviation industry », note le document déposé en Cour suprême qui prendra l’affaire Pro-Forma le 22 courant.
Toutefois, les plus graves allégations sont proférées au niveau des liens entre le déroulement de la campagne électorale de l’Alliance sociale en juillet 2005 et une des filiales du CT Group de Malaisie, la CT Bookmakers Sdn. Bhd. « The CT Group in Malaysia, through its subsidiary CT Bookmakers Sdn. Bhd, a printing company, has given plutocratic assistance to the Alliance sociale political group, which gained power in July 2005 », lit-on à la page 10 de la plainte.
À cet effet, les animateurs de l’ACAP citent le cas des 3 500 posters géants imprimés par cette compagnie de Malaisie pour le compte de l’Alliance sociale en date du 21 juin 2005 avec une facture totale de 73,50 dollars. Ces posters ont été transportés à Maurice par la compagnie aérienne nationale Air Mauritius pour le compte de Gitanjali Radio Co. Ltd., route Royale, Montagne-Blanche. Des copies du Waybill, et d’autres documents au sujet des posters d’élections sont annexés au dossier de la Cour suprême. Le projet de CT Power a été porté aux fonts baptismaux avec une Letter of Intent du Board of Investment en date du 21 avril 2006 au nom de la compagnie enregistrée à peine un mois auparavant.
Une autre zone d’ombre dans les affaires de CT Power Ltd est intervenue le 7 novembre 2008 avec le retrait de Subramaniam et de Chay Kwong Min de la compagnie et le transfert de leur participation à une société offshore enregistrée dans le Federal Territory of Labuan en Malaisie. « The Federal Territory of Labuan is a remote place which is part of Malaysia where several types of nominee structures are allowed to shield the identity of the ultimate beneficial owners ; it is clear that a decision was taken to operate in opacity with regard to the coal-fired plant project in Albion, as the identity of the owners and the ultimate beneficial ownership of CT Power Holdings Ltd is not publicly available », soutient l’ACAP.
Ce transfert d’actions au sein de la compagnie, dont la troisième actionnaire est Babita Jowaheer de l’Allée Jacques, Saint Paul, aurait été effectué dans le feu vert du Prime Minister’s Office, soit en infraction à l’article 52 (6) (a) de la Non-Citizens Property Restriction Act de même que l’émission d’actions d’une valeur de Rs 124,6 millions au nom de la société offshore. CT Power est également en violation des lois du pays car selon l’article 18 (2) (b) de l’Environment Protection Act « an EIA report shall contain a true and fair statement… and shall include the ownership of the undertaking ».
Le rôle du CEB est également dénoncé dans le cas de cet Unsolicited Bid pour le projet de centrale thermique de Pointe-aux-Vacoas. Cet organisme a mis à la disposition des promoteurs le terrain pour la construction de la centrale et est également engagé dans un Shareholding Agreement. Un autre accord signé impose au CEB la responsabilité d’importer les cargaisons de charbon d’Afrique du Sud pour le compte de CT Power.
« The State of Mauritius has provided land for the project site and will provide the coal requirements for the project through the CEB for CT Power to produce electricity, which will then be sold again to the State of Mauritius through the CEB which will ultimately be paid by the citizens of the Republic of Mauritius. This will in effect minimize the expenditure of CT Power and maximize the profits of the unknown beneficial owners of the offshore entity set up in the Federal Republic of Labuan », maintient l’ACAP pour mettre à nu les relations entre le gouvernement et CT Power.

Commentaires

Bravo Mr. Bhadain & co,
Si j'ai besoin d'un bon avocat je retiendrais vos services.
Dossier fine mari bien ficeler ek bye bye CT power, CT bookmakers, CT socio culture.
On vous doit un round of applause haut et FORT

ms babita jowaheer in declarer qui ct power finne deja fini depense
215 million rupees-estqui li capave prouver cotte li finne depense
sa largent la.mo esperer licac covonque li pou prouver.merci.

malediction lepep lor zotte latet-cotte dultaman-voh-menon dire zotte vine protege projet c t power.

I am amazed that every day we read about the probability of corruptions in which either politicians or a political party are involved. Hardly a week after the Identity card,which was the subject at controversy at the Assembly,now we hear about CT power,CEB and a political party all in a compound of briyani. I just heard in the BBC news that the Chinese made it clear that corruptions would be brought to justice without mercy. I wish I could hear such language from our politicians,except the PM who did not hesitate to say that he would be " Sans pitie". So far I have not seen its application.

Mari top ca. Pe van nous pays enbas nou nene avec étranger, personne pas conner! Banne socio culturelle banne couyou ou pe faire semblant couyon. Zot pas ti conner ene imprimmeur pas capave faire coal power plant. Mr Dultaman et Menon, zot meme pas conner qui sana owner sa projet la! Then who are you fighting for and why are you bringing in the Hindu community in it?