Trois mois après leur premier passage chez nous, le crooner indien Sanam Puri et sa bande, The Bollywood Boys Band, ont encore une fois fait salle comble hier soir au centre Swami Vivekananda, à Pailles. La voix magnifique de Sanam Puri, tour à tour lascive et sucrée ou stridente, a fait tourner textes et musique pendant plus de trois heures, ravissant les mélomanes et leur donnant des fourmis dans les jambes.
Sanam Puri n’a pas que le talent, il est aussi séduisant. Le beau gosse au visage d’ange a en effet littéralement emporté le public dans une superbe homogénéité orchestrale. Ses musiciens, Venkat Subramanium et Keshav Dhanraj, ont ainsi joué un rock survitaminé. La « machine » a tourné à plein régime sur les titres Mere Mehboob Qayamat Hogi, Pal Pal Dil ke Paas et O Mere Dil Ke Chain.
Lorsque Sanam Puri a fait entrée sur la scène, sous un halo de lumières psychédéliques à 20 h 15 – et vêtu d’un costume blanc, d’un t-shirt noir et d’un blue-jean –, la foule, hystérique, a lancé « Sanam We Love You ». Un témoignage d’amour qui aura poussé Sanam Puri, avec un brin d’émotions, à remercier la foule. Il faut dire que c’est la première fois dans les annales de la musique à Maurice qu’un artiste étranger est « sold out » pour un 2e concert donné en l’espace de trois mois. Dès les premières notes de Mere Mehboob, Sanam Puri a affirmé la puissance de l’amour et la douleur de la séparation. Mais ce qui a frappé d’emblée, c’est surtout sa voix et son énergie folle. La ballade très mélodieuse de Yeh Raatein Yeh Mausam Nadi Ka Kinara aura aussi montré un autre aspect des registres multiples de cet enfant terrible de reprises d’anciens succès de Bollywood. Avec la très mélancolique Ishq Bulaava, il est même descendu dans la foule, encadré cependant d’agents de sécurité ayant du mal à contenir l’enthousiasme des spectateurs. L’artiste a ensuite repris son souffle sur les ballades de Tujhse Naraz Nahi Zindagi (Masoom) Ek Ladki Ko Dekha To Aisa Laga, Lag Jaa Gale et Aap Ki Nazron Ne Samjha. Et de reprendre également ses tubes à succès, tels Dhat Teri Ki et Main Houn, et entonner de nouvelles chansons que son frère Samar Puri a composées. Côté nouveautés, il a fait découvrir au public Gulabi Ankhein (The Train) Yeh Vaada Raha, tourné aux Maldives, Hum Bewafa Hargiz Na The (Shalimar) et Dilbar Mere de Satte Pe Satta. Comme en septembre dernier, il a repris les succès d’Arijit Sing, comme l’incontournable Tum Hi Ho et Mein Tanu Samjhawan, et certains morceaux d’Atif Aslam, à l’instar de Pehli Nazar, Be Intehan. Avec Kora Kagaz Tha Yeh Man Mera, la guitare de Samar Puri a griffé ses riffs, entortillé ses arabesques et emmené le public au bon vieux temps des années 60’ et 70’. Venky S a également enchanté le public avec un séga à la sauce indienne, Aiyaya  To Bien Joli Sukoo Sukoo, pour le plus grand plaisir des Mauriciens présents. Il a aussi interprété Magic in the Air de  Magic System et One Love, One Heart Let’s Get Together de Bob Marley ainsi que quelques morceaux en penjabi.
À la fin du concert, et devant l’insistance de la foule, Sanam Puri a encore une fois interprété Mere Mehboob. Autant dire que le pari de Spelmedia, de Shailen Sookha, de toucher le coeur du public avec la venue de Sanam Puri aura été une nouvelle fois réussi. D’autres projets seront prochainement annoncés pour l’année prochaine.