Il y a trente ans, Cyper Produktion aidait Natir à lancer son premier album, Chamarel couler natirel. Ce fut le prologue d’une longue histoire qui mena au seggae et à bien d’autres changements dans le paysage musical, culturel et social de Maurice.
Journaliste à Week-End/Scope, Thibault de Robillard avait fait la route pour Chamarel, petit village coupé de tout d’où émergeait un son nouveau. Ci-dessous le reportage publié en mars 1989 dans notre treizième édition, en attendant que le groupe monte sur la scène du concert Samemsa.