CHAMPIONNATS D’AFRIQUE ELITE — Julie et Colin à une étape de la consécration

Richarno Colin et Bruno Julie unis vers un même objectif vendredi soir

Rien ne semble pouvoir freiner la marche triomphale des représentants mauriciens au cours de cette 17e édition des championnats d’Afrique de boxe. Les fers de lance que sont Bruno Julie et Richarno Colin ont été exacts au rendez-vous au cours des demi-finales disputées hier soir au Palais Polyvalent des Sports de Yaoundé au Cameroun.
Bruno Julie tentera de retrouver sa suprématie dans la catégorie -56 kg, tandis que l’aîné des frères Colin disputera sa première finale continentale après des médailles de bronze acquises lors des deux dernières éditions. Ce soir, Ludovic Bactora et Kennedy St. Pierre essaieront également de valider leur visa pour la finale.
Après un combat indécis face au Marocain Hicham Meshabi en quarts de finale, Bruno Julie a cette fois évolué quelques crans au-dessus du Gabonais Roméo Lemboumba. Dès la première reprise, le médaillé de bronze olympique haussait les enchères en se détachant à 5-1. Cette avance se consolidait à l’issue du deuxième round (13-3), avant que Julie ne parachève son œuvre avec douze points d’avance (17-5). Il a donc su faire montre d’intelligence et de maturité pour mener à bien sa mission, comme l’affirme du reste l’entraîneur national, Judex Bazile.
« Bruno a réalisé une bonne prestation, tout en misant sur des contres et en évitant de prendre des coups. D’autant que son adversaire recherchait le contact et était contraint de s’exposer sur la fin dans une tentative de combler son retard. Bruno a donc su travailler avec intelligence par rapport à son adversaire. »
Il ne reste donc qu’un ultime obstacle pour Bruno Julie dans sa quête d’une deuxième couronne africaine, après celle décrochée quatre ans de cela à Madagascar. Face à lui vendredi soir se dressera l’Algérien Ouadbi Mohamed Lamine, vainqueur du Botswanais Seoko Tirafalo en demi-finales et médaillé d’or au récent tournoi de la zone 1. Pour rappel, ce dernier avait été battu aux points (7-17) par Julie au dernier tournoi de la zone 4 au Botswana le mois dernier.
De son côté, Richarno Colin a su conjurer le mauvais sort. Lui qui avait échoué jusque-là en demi-finales de cette compétition. Mais, que la bataille fut rude face au Camerounais Smalia Mahaman, qui bénéficiait de l’apport de tout un public acquis à sa cause. Certes, Colin abordait ce combat avec un avantage psychologique sur son adversaire, l’ayant dominé lors de leurs deux précédentes confrontations. Certes, Colin avait réussi une excellente entrée en matière en prenant nettement les devants (7-1). Il n’en demeure pas moins que Mahaman n’avait pas encore dit son dernier mot.

Maintenirla série
Profitant d’un passage à vide de son adversaire qui écopait également d’un avertissement pour avoir laissé tomber son protège-dents en deux occasions, le Camerounais revenait pratiquement à la hauteur de Colin à l’entame de la dernière reprise. Reste que ce dernier a dû user de toute son expérience pour gérer son maigre avantage jusqu’au bout et faire la différence de deux points (18-16).
« Richarno a réalisé une bonne entame de combat en se montrant percutant. Toutefois, son adversaire a repris confiance au fil des rounds et s’est de surcroît montré revigoré devant son public. Il a mis Richarno sous pression, et ce dernier a misé sur des contres pour maintenir son avance jusqu’au bout », relate Judex Bazile. Tout comme Bruno Julie, Richarno Colin fera face à un Algérien en finale. Ce sera Berrag Sid Ali qui a de son côté repoussé le challenge du Botswanais Gaasite Golotsang.
Maintenant, c’est à Ludovic Bactora et à Kennedy St. Pierre de maintenir cette série victorieuse ce soir. Bactora, engagé dans le premier combat de la soirée, croisera le fer avec le Béninois Raoul Adjaho, tandis que St. Pierre, rétabli de son problème de furoncle au genou, sera opposé au Tunisien Omar Bahri. L’entraîneur national possède la confiance voulue en ses protégés. « Les deux sont motivés, mais ils auront à confirmer cet enthousiasme sur le ring. À eux de faire montre de sérieux et de concentration tout au long de leurs combats. »
Il est à noter qu’Adjaho avait obtenu la médaille d’argent au cours du tournoi de la zone 2 au Togo, après sa défaite en finale face au Ghanéen Ricah Duck. De son côté, Bahri avait également terminé sur la deuxième marche du podium lors du tournoi de la zone 1, s’étant incliné en finale face à l’Algérien Ilyas Abbadi. Il avait également décroché la médaille d’argent lors de la dernière édition de la Coupe d’Afrique des Nations en Algérie en décembre de l’année dernière.

Les résultats
-56 kg : Bruno Julie b. Roméo Lemboumba (Gabon) aux points (17-5)
-64 kg : Richarno Colin b. Smalia Mahaman (Cameroun) aux points (18-16)
Demi-finales (ce soir)
-52 kg : Ludovic Bactora/Raoul Adjaho (Benin)
-69 kg : Kennedy St Pierre/Omar Bahri (Tunisie)
Finales (vendredi)
Bruno Julie/Ouadbi Mohamed Lamine (Algérie)
Richarno Colin/Berrag Sid Ali (Algérie)