CHAMPIONNATS D’AFRIQUE ELITE (1/2 FINALES) — Bactora et St. Pierre, prolongent l’euphorie

Ludovic Bactora a su déjouer les plans du Béninois Adjaho pour disputer sa première finale des championnats d’Afrique

 

De l’or pour les braves. Le film de Brian Hutton devrait à coup sûr inspirer les quatre boxeurs mauriciens dans leur quête du métal précieux lors des finales des championnats d’Afrique Elite demain soir. Au Palais Polyvalent des Sports de Yaounde au Cameroun, l’euphorie s’est donc prolongée pour les représentants mauriciens hier soir. Et ce, avec la qualification de Ludovic Bactora et de Kennedy St. Pierre à l’issue des demi-finales des catégories -52 kg et -69 kg respectivement.

Bactora et St. Pierre rejoignent Bruno Julie et Richarno Colin pour une dernière soirée qui s’annonce historique pour le noble art mauricien demain soir. Quatre représentants à une compétition continentale et quatre finalistes : la performance est rarissime et somme toute spectaculaire. Toutefois, Rajiv Rajcoomar, président de l’Association mauricienne de boxe (AMB), reconnaît que cette prestation ne constitue pas les fruits du hasard. 

« Les boxeurs se sont préparés adéquatement en vue de cette échéance, et les objectifs avaient été fixés depuis le début de la saison. Cette performance devra rester dans les annales, mais elle porte surtout la touche de tout le staff technique et des membres de la fédération. Restons maintenant prudents en attendant les finales. » Il aura une pensée spéciale pour Ludovic Bactora qui, à son avis, ne bénéficie pas de la considération voulue de la High Level Sports Unit et pour Oliver Lavigilante, qui n’avait pu effectuer le déplacement en raison d’une conjonctivite.

Ces mêmes sentiments de satisfaction et de bonheur sont partagés par le Directeur technique national, Jean-Claude Nagloo. « 100% de réusssite jusqu’ici, et au pire quatre médailles d’argent assurés : quoi demander de mieux ? Nous attendons maintenant que cette remarquable série continue demain soir. Je sens que d’autres agréables surprises nous attendent. » Concernant la prestation des deux pugilistes engagés hier soir, le DTN affirme qu’ils ont été à la hauteur des attentes placés en eux. « Bactora a confirmé sa montée en puissance, tandis que St. Pierre confirme qu’il demeure une étoile montante. »

Reste que Ludovic Bactora n’a pas eu la partie facile face au Béninois Raoul Adjaho, comme en témoigne le score étriqué de 9-8. D’ailleurs, Adjaho était aux commandes à l’issue de la première reprise (3-2) et du deuxième round (5-4). « Les deux boxeurs ont évolué crispés et avec beaucoup de précautions au début du combat. Les deux avaient leur garde fermée. Toutefois, Ludovic a su hausser le ton au dernier round en multipliant les combinaisons. Il n’avait d’ailleurs pas d’autre solution pour renverser la situation en sa faveur », relate l’entraîneur national, Judex Bazile. 

Ludovic Bactora disputera ainsi sa première finale des championnats d’Afrique face au Marocain Nafil Abdel Fathi, vainqueur de son côté de l’Algérien Samir Brahili. Grâce à ce succès, le Marocain obtenait sa revanche de la finale du tournoi de la zone 1.

De son côté, Kennedy St. Pierre a su imposer sa boxe dès le début du combat qui l’opposait au Tunisien Omar Bahri. Tant et si bien qu’il se retrouvait avec quatre points d’avance (8-4) à l’issue de la première reprise. Cette avance se consolidait davantage au round suivant (17-8), d’autant que le Tunisien était victime d’un saignement du nez. St. Pierre gérait ensuite parfaitement la situation pour s’imposer dans un fauteuil sur le score de 24-13. 

« Kennedy s’est vite adapté à la boxe de son adversaire. Ses coups ont surtout fait mouche et il a su résister à la pression adverse. Au bout du compte, il a su contrôler la situation de bout en bout », fait ressortir Judex Bazile. En finale, Kennedy St. Pierre trouvera sur sa route l’Algérien Abbadi Lies, qui s’est défait de son côté du Camerounais Joseph Mounema.

Au bout du compte, les quatre Mauriciens croiseront le fer avec des Maghrébins demain, soit trois de l’Algérie et un du Maroc. D’ailleurs, l’Algérie sera la sélection qui présentera le plus grand nombre de finalistes, soit six, devançant ainsi Maurice et le Cameroun (4), le Maroc (3) la Tunisie (2), et l’Égypte (1).

En attendant les finales, les boxeurs mauriciens ont eu une séance d’entraînement ce matin et auront une réunion en début de soirée avec les entraîneurs afin de définir la stratégie à être adoptée lors de leurs différentes confrontations. La veillée d’arme ne fait que commencer…

 

Les résultats

-52 kg : Ludovic Bactora b. Raoul Adjaho (Bénin) aux points (9-8)

-69 kg : Kennedy St. Pierre b. Omar Bahri (Tunisie) aux points (24-13)

Finales (demain soir)

-52 kg : Ludovic Bactora/Nafil Abdel Fathi (Maroc)

-56 kg : Bruno Julie/Mohamed Amine Ouadahi (Algérie)

-64 kg : Richarno Colin/Berrag Sid Ali (Algérie)

-69 kg : Kennedy St. Pierre/Abbadi Lies (Algérie)