CHAMPIONNATS NATIONAUX DE CROCHE : Emilie, Nanon, Bandou et Quirin font forte impression

Une quarantaine de compétiteurs étaient en action dimanche dernier au Centre de lutte à Vacoas lors des championnats nationaux de croche. Issus des différents arts martiaux et sports de combat tels que la lutte, le judo, le jiu-jitsu, le grappling, le jiu-jitsu brésilien, le self-defense, le muay-thai et la boxe thaïlandaise, ils ont ainsi pu s’exprimer avec leurs atouts, tout en découvrant la richesse technique des autres styles.
Pour rappel, la croche, lutte traditionnelle à l’île de La Réunion, autorise toutes les formes de protection, d’immobilisation, de clés articulaires et de strangulations. Au cours de cette compétition, le lutteur Guylian Bandou a été désigné meilleur technicien en réalisant un nouveau record technique toutes catégories confondues, grâce à une supériorité par 10-0 en 2’35”. De son côté, le judoka John Nanon s’est révélé le combattant le plus rapide avec un succès enregistré en rien que 19”, tandis que Billy Quirin a établi un nouveau record technique dans la catégorie -66 kg avec une supériorité technique de 10-0 en 2’35”.
À l’issue de cette compétition, un hommage a été rendu aux traditions mauriciennes avec un tournoi toutes catégories de poids confondues afin de déterminer le “Calipa 2013”. La palme est revenue à Gilbert Emilie, champion chez les poids moyens, qui a déjoué les pronostics en s’imposant en finale (1-0) face à Christophe Chung Sin Hee, vainqueur chez les poids lourds. Certes, le mot “calipa” est employé à Maurice dans des termes ironiques, mais il s’agit bel et bien d’un expert, d’une personne douée, de grand savoir ou d’une grande adresse.
De par leur prestation, Gilbert Emilie et John Nanon ont été invités par Cédric Certenais, organisateur de l’Indian Ocean Fighting Championship (IOFC), et Patrick Capron à un gala semi-professionnel de Mixed Martial Arts (MMA). Ce gala se déroulera le 29 juin à La Possession (La Réunion).
Il est à noter qu’en marge de la compétition de dimanche dernier, un stage de MMA s’était déroulé la veille au Centre de lutte sous la supervision de Patrick Capron. Connu dans le milieu comme Abdul Jabbar, ce dernier a été le premier lauréat de l’IOFC dans la catégorie -93 kg. 70 pratiquants, représentant différentes disciplines, étaient donc en action au cours de ce stage long de deux heures à dominance boxe pieds-poings-genoux, avec à l’arrivée un travail au sol. Une façon d’initier les stagiaires à la gamme technique très complète des MMA.

Les résultats
Masculin -55 kg : 1. Josen Jameer (lutte), 2. Guylian Bandou (lutte), 3. Adrien Victoire (lutte)
-60 kg : 1. Emmanuel Dookhit (lutte), 2. Rayan Proag (jiu-jitsu), 3. Jonathan Burzoo (lutte)
-66 kg : 1. Billy Quirin (jiu-jitsu), 2. Warren Carcasse (jiu-jitsu), 3. Pouven Moorghen (jiu-jitsu)
-74 kg : 1. Gilbert Emilie (lutte), 2. John Nanon (judo), 3. Steve Pierre-Louis (lutte)
-84 kg : 1. Nicolas Halimi (grappling, jiu-jitsu brésilien, self-defense), 2. Jean-Daniel Edouard (lutte), 3. Rikesh Kutoo (grappling, jiu-jitsu brésilien, self defense)
-120 kg : 1. Christophe Chung Sin Hee (jiu-jitsu)
Féminin -48 kg : 1. Ranini Cundasawmy (muay-thai), 2. Laureen Ladouceur (grappling, jiu-jitsu brésilien, self defense)
-51 kg : 1. Nivesha Brambodary (grappling, jiu-jitsu brésilien, self defense)