Jérémie Lararaudeuse a signé une performance de 14’26 au 110m haies

Les athlètes juniors, qui s’affrontaient samedi dernier au stade de Réduit à l’occasion des Championnats U20 KFC, sont restés finalement dans leurs limites. Aucun record national battu, sauf celui réussi mardi dernier par Jérémie Lararaudeuse au 110 m haies lors des premières épreuves qui étaient à l’affiche. Et c’est donc en toute logique qu’il a été sacré athlète masculin de la compétition. En féminin, la palme est revenue à Mélissa Nigathe, créditée d’une marque de 11,62 m au triple saut.

Qui plus est à l’issue de cette compétition, ce sont trois athlètes cadets garçons qui se retrouvent au-dessus du lot. Il s’agit de Jérémie Lararaudeuse, qui score à la table de cotation de l’IAAF 1020 pts pour sa marque de 14″26 réussie au 110m haies, suivi du sauteur en hauteur Dezardin Prosper, auteur d’un bond de 2,06 m (967 pts), et Thierry Nadal, qui réalise 7,15 m au saut en longueur (954 pts). On ne peut pas dire que les juniors se portent bien, étant donné qu’ils sont restés très loin des meilleures références nationales. Le record junior de saut eu hauteur reste scotché à 2,18 m, celui du saut en longueur à 7,89 m. Pour sa part, Lararaudeuse a porté la marque nationale de 14″32 à 14″26 (vt+0,2 m/s). L’ancienne marque était détenue par Pascal Désiré depuis le 2 avril 2016 à Réduit.

Par contre, en féminin, les trois meilleures athlètes du lot évoluent chez les juniors. Outre Mélissa Nigathe qui score 876 pts pour sa marque de 11,62 m au triple saut, on retrouve Claudia Bernard, créditée de 15,35 m au 100 m haies (854 pts) et première de l’épreuve de saut en hauteur (1,60m), et Anglica Natchoo, qui s’impose au 1 500 m en 5’12″95 (830 pts). Mais Nigathe reste quand même loin de la marque nationale du triple saut qui se situe à 12,50 m. Idem pour les deux autres. La catégorie juniors, qui est l’antichambre de l’élite, a besoin d’être revigorée, alors que les Jeux des îles pointent déjà à l’horizon.