Image d'illustration : Source Internet

Vingt-cinq petits États insulaires du Commonwealth, dont fait partie Maurice, sont vulnérables au changement climatique. Afin de leur venir en aide financièrement pour lutter contre les effets du changement climatique, Rs 6,2 milliards ont été déboursés dans un Commonwealth Climate Finance Access Hub.

La visite de la baronne Patricia Scotland, secrétaire générale du Commonwealth, à Maurice a été l’occasion d’échanger sur le Commonwealth Climate Finance Access Hub mardi matin au Labourdonnais Hotel au Caudan. « Nous savons que des sommes d’argent valant des millions sont déboursées pour aider ces pays. En ce moment, une somme Rs 6,2 milliards a été déboursée pour la réalisation de plusieurs projets », a-t-elle dit. Selon elle, ce “hub” permet d’avoir de l’information et de l’expertise mais également des conseillers dans huit pays du Commonwealth allant des grands pays au plus petit État pauvre du Commonwealth. Afin de financer ce fonds, Patricia Scotland se réjouit que l’Australie se soit engagée à offrir AUD 1 million. La baronne lance aussi un appel aux autres pays pouvant emboîter le pas à l’Australie à financer ce fonds.

Le Commonwealth Climate Finance Access Hub a été créé, selon Patricia Scotland, pour soutenir les petits États insulaires en développement pour qu’ils puissent obtenir des financements de fonds, tels le Green Fund pour lutter contre le changement climatique. « La plupart de nos petits États font face aux menaces existentielles à cause du climat. Il faut se demander comment lutter contre ces menaces et nous y adapter », dit-elle. Parlant de Maurice, elle estime que le pays « a pris son rôle de leader pour tenir ce forum en vue de réunir les gens et du financement pour ce travail ». L’Australie a été parmi les premiers pays à soutenir le Commonwealth pour que le Commonwealth Climate Finance Access Hub soit une réalité avec Maurice. Le Royaume-Uni, dit-elle, s’engage également à ce fonds. Lors de son intervention, Patricia Scotland s’est aussi appesantie sur les grandes tempêtes ayant frappé la République dominicaine et autres pays des Caraïbes. De son côté, Virendra Daby, Chair du Climate Finance Access Hub Steering Committee, a fait ressortir que Maurice a offert son assistance au niveau des politiques et des stratégies s’agissant des opérations du “hub”. Toutefois, il évoque les faibles ressources des opérations du “hub” et les défi s qui existent quant à son développement. Il fait également ressortir que certains États du Commonwealth sont les plus vulnérables au changement climatique. « Sur les 34 petits États insulaires en développement, 25 sont des États membres du Commonwealth.

Et de ces 25, 13 sont les États les plus pauvres et dont la résilience et la capacité sont faibles pour lutter contre le changement climatique », dit-il. Pour assister les pays du Commonwealth dans leur tâche consistant à se protéger du changement climatique, 33 projets sont en cours pour les pays bénéficiaires. De plus, une somme de Rs 1,7 milliard a été déboursée dans certains pays à travers des projets et Rs 6,2 milliards contribuent actuellement à lutter contre le changement climatique.