— Hey Dear, comment tu vas ?
— Aio, c’est vous ! Quelle bonne surprise ma tante
— Aio, Seigneur, tu parles toujours aussi mal. Combien de fois il faut te dire de m’appeler tante et pas ma tante. Ce sont les gens ordinaires qui disent ma tante !
— Mais qu’est-ce que ça peut faire de dire m tante.
— C’est toute la différence entre les gens bien, comme il faut, comme nous, et les gens ordinaires ! Dis-moi un coup, qu’est-ce que c’est que cette affaire de touche la joue-là  ?
— Mais comment vous êtes au courant de cette affaire-là en Australie, vous m tante ?
— Mais le monde entier est au courant de ça, mon enfant. Tes tantes d’Angleterre, de France et du Canada m’en ont parlé sur Facebook. Mais tu sais comme elles sont : elles se contentent de répéter ce qu’on leur a dit. Moi, en tant qu’ancienne enseignante, je veux les détails : qu’est-ce qui s’est passé comme ça ?
— Ça s’est passé la semaine dernière au Parlement
— tu veux dire dans l’enceinte du Parlement même ? Là où il y a les débats.
— Sa même m tante. Ça a eu lieu pendant les débats sur le budget. Un conseiller du Premier ministre a pincé la joue d’une députée.
— Les conseillers du Premier ministre sont assis avec les députés ?
— Non. Ils sont assis derrière les députés. En quittant la salle, ils ont besoin de passer derrière les députés, c’est là qu’il lui a pincé la joue.
—  Ah Bon ? En passant comme ça il a eu envie de lui à pincer la joue ?
— C’est en tout cas comme ça que les choses se sont passées.
—  Oh my God, I can’t believe it ! Et elle, qu’est-ce qu’elle a fait ? J’espère qu’elle lui a flanqué une bonne paire de calottes pour lui apprendre à garder ses mains dans ses poches !
— Non, elle n’a rien fait.
— Really ? Elle n’a même pas poussé un cri ?
— Non. Je crois qu’elle a eu un choc.
— Mais si elle est restée tranquille, comment le scandale a éclaté alors ?
— A cause de la télévision.
— You mean que la MBC a parlé de ça !
—  Non. Maintenant les travaux du Parlement sont diffusés en direct à la télévision sur une autre chaîne. On a donc vu le conseiller pincer la joue de la députée en direct live, je vous dis. Dix minutes plus tard, c’était devenu un clip sur les réseaux sociaux que tout le monde a vu à Maurice
— Aio, send me une copie de ce clip please ! Il faut que je montre ça à mes amies du club du troisième âge ! Et alors qu’est-ce qui s’est passé.
— D’abord tout le monde a rigolé et ensuite la Speaker a fait une déclaration pour condamner le geste du conseiller.
— Et la députéé, qu’est-ce qu’elle a fait, elle ?
— Dans la journée, elle est allée faire une déclaration pour dénoncer le conseiller et pour dire qu’elle n’avait pas autorisé qui que ce soit à lui pincer la joue.
— A sa place, j’aurais tout de suite flanqué deux bonnes claques à ce conseiller. Mais c’est terrible le Parlement à Maurice : après le député qui avait montré sa langue, l’autre qui avait menacé de tirer sur le leader de l’opposition, maintenant c’est le conseiller qui pince la joue. Qu’est-ce que c’est que ça ?
— C’est vrai, tout le monde se moque des parlementaires mauriciens maintenant.
—  Oh my God ! Admets qu’il y a de quoi se moquer d’eux. Il y a une chose que je ne comprends pas. Pourquoi est-ce que le conseiller a pincé la joue de la députée ? Est-ce qu’il a expliqué pourquoi il a fait ça ?
— Bien après que le scandale a éclaté et les déclarations de tout le monde, il a déclaré que c’était juste un petit geste affectueux.
— Ah, bon ! Il pince la joue de toutes les personnes pour qui il a de l’affection, ce conseiller du Premier ministre ! D’abord, il est conseiller en quoi, en affection ?
— Vous me faites rire m tante. Non, il n’a pas de spécialité, à ma connaissance. Vous savez, à la veille des élections, il a quitté le Parti travailliste pour rejoindre le MSM. C’est pour ça qu’il a été nommé conseiller. D’ailleurs
— tu veux dire qu’il a été récompensé pour avoir quitté son parti : c’est un transfuge politique alors ?
— Ça même m tante. D’ailleurs, la députée qu’il a caressée était, elle aussi, membre du Parti travailliste avant d’arriver au MSM.
— Ne me dis pas !
— Mais oui. D’ailleurs, quand elle a quitté le PTr, Navin Ramgoolam avait rendu publiques des lettres d’amour qu’elle lui avait envoyées.
— Oh God ! On dirait que c’est un épisode de The Voice avec ses coups de théâtre.
— C’est quoi ça ?
— C’est The Voice Australie avec beaucoup de rebondissements, surtout de la part des juges qui font beaucoup de drama. Donc, le caresseur et la caressée était tous les deux dans le Parti travailliste et ils ont fait transfuge pour aller au MSM ?
— Vous avez tout compris.
— You know birds of the same feather… Ils dansaient peut-être cheek to cheek quand ils étaient travaillistes. Finally peut être que c’était vrai même un geste d’affection, toi.
— Mais, enfin, Tante, elle a dit qu’elle n’avait pas donné l’autorisation à personne de lui caresser la joue !
— That’s true but now I wonder. N’oublie pas de m’envoyer le clip. Je veux sa tête quand il lui pince la joue.

J.C A