Le Premier ministre, sir Anerood Jugnauth, a affirmé de manière sans équivoque hier soir que « ceux qui mettent en péril la réputation du pays et ses institutions ne seront pas tolérés », ajoutant : « Quels qu’ils soient, ils auront à répondre devant les institutions indépendantes de manière à ce que la justice et la vérité prévalent. » C’était lors d’un dîner annuel donné par la Chinese Business Chamber à l’hôtel international, et où il participait.
Les invités présents – dont la présidente de la République Ameenah Gurib-Fakim, une dizaine de ministres, des membres de corps diplomatiques et du secteur privé – ont un droit à un long discours du gouverneur de la Banque de Maurice, Ramesh Basant Roi. Il est revenu au président de la Chinese Business Chamber, Lee Meng How Onsiong, d’accueillir les invités et de faire un bilan des activités de la Chambre durant l’année écoulée. Le Premier ministre a insisté sur le fait que son gouvernement « reste focalisé sur le nouveau décollage économique » du pays. « I am confident that we are heading in the right direction despite some adverse winds and unforeseen circumstances », a-t-il dit.
Il a fait part de sa détermination à améliorer davantage l’encadrement du « doing business » et a rappelé qu’il préside un comité gouvernement-secteur privé qui se penche, entre autres, sur la facilitation des affaires et sur l’enlèvement des obstacles à l’investissement. SAJ a aussi annoncé des consultations budgétaires avec toutes les parties prenantes participant au développement économique et social. « We will walk the extra mile needed in the nation building process by focusing on innovation to spur new growth opportunities and ensure that the economy is after all at the service of the population », a-t-il lancé.
Le Premier ministre a insisté sur l’importance de la bonne gouvernance, des pratiques éthiques, de la transparence et de l’intégrité. « Je veux que Maurice développe une culture d’intégrité et d’honnêteté », a-t-il fait comprendre. C’est dans ce contexte que sir Anerood Jugnauth a rappelé qu’il ne tolérera « anybody or any act that puts at stake the reputation of the country and of its institutions ». Il poursuit avec force : « Whoever errs will be dealt with by the appropriate independent institutions so that justice and truth prevail. I wish to emphasise that there will be no cover-up as had been the case under the previous government. » Et d’ajouter que la population le « connaît assez pour mesurer le sérieux et la fermeté » de son engagement dans ce domaine.
Evoquant le Budget 2016-2017, qui est en voie de préparation, le Premier ministre a affirmé qu’il veut que celui-ci soit un « game changer » pour le pays et un « tournant » pour la mise en oeuvre de sa vision économique. Un des éléments forts du Budget, selon lui, « sera l’ouverture du pays tant en matière aérienne que maritime ».
SAJ a rappelé que le corridor aérien entre Singapour et Maurice, qui a été lancé officiellement le 15 mars dernier, consistera « un développement majeur en vue de donner un nouvel élan à la compétitivité de Maurice et permettra au pays de s’affirmer davantage comme un “Competitive Regional Business hub” ». Ce corridor, a-t-il souligné, favorisera non seulement les arrivées touristiques, mais sera également « un catalyseur pour le commerce et l’investissement » avec une région asiatique émergente mais également avec l’Afrique. « As momentum in “The Air Corridor” picks up, we foresee transformational changes for our tourism sector and our financial and logistics sectors », a dit sir Anerood Jugnauth. Et de demander à la Chinese Business Chamber de promouvoir le corridor comme un instrument visant à accroître les liens entre l’Asie et l’Afrique, et de profiter des opportunités qui en découleront.