CHOLESTÉROL - SUNIL APPADOO : “Le cholestérol n’est pas mauvais pour le corps humain”

Le cholestérol est perçu comme une substance dangereuse pour le corps humain et est tenu responsable des maladies cardiovasculaires. Ceci n’est pas tout à fait vrai, si l’on en croit Sunil Appadoo, biologiste ayant travaillé sur la biologie moléculaire des maladies. Il avance que le cholestérol n’est pas mauvais pour le corps humain. Il affirme que le corps a besoin de cholestérol pour bien fonctionner et que le fait d’en diminuer le taux peut engendrer des complications.  

Vous dites que le cholestérol n’est pas responsable des maladies cardiaques. Sur quoi vous basez-vous pour faire cette affirmation ?
C’est le mythe du cholestérol. Depuis des dizaines d’années, il est admis que le cholestérol provoque des maladies cardiaques. Le monde médical pense qu’un fort taux de cholestérol en est la cause. Or, cette affirmation n’est pas tout à fait exacte. Cela a d’ailleurs été démontré par plusieurs éminents scientifiques et dans un reportage intitulé Cholestérol, le grand bluff, que vous pouvez visionner sur YouTube. D’après les observations, il y a beaucoup de personnes qui ont un fort taux de cholestérol et qui n’ont pas de problèmes cardiaques. Comme il y a beaucoup des gens qui n’ont pas un fort taux de cholestérol mais qui ont des maladies cardiaques. Demander aux gens de réduire leur tôt de cholestérol ne provoque pas moins de maladies cardiaques.

Pourquoi alors le cholestérol est-il mal vu ?
C’est une mauvaise perception qui perdure. Il découle d’une conclusion faite sans enquête approfondie. Le cholestérol est désigné coupable parce qu’il est présent à chaque fois qu’il y a des maladies cardiaques. Il faut savoir que le cholestérol a, entre autres, pour rôle de guérir certaines régions qui en ont besoin. Il arrive que les parois de vaisseaux sanguins soient abîmées en raison d’une mauvaise alimentation ou d’un manque d’activités physiques. Le cholestérol va alors se déposer pour guérir cette lésion; si ce n’était pas le cas, vous pourriez saigner à cet endroit. Le dépôt de cholestérol a cependant un effet néfaste car il réduit l’espace dans lequel le sang peut passer pour alimenter le cœur. Se forment alors des cailloux de sang. Tout cela peut provoquer une crise cardiaque. On a donc conclu que le cholestérol est responsable de cela alors qu’il ne fait qu’essayer de guérir le corps. Les agences de santé mondiales ont fait véhiculer l’idée qu’il faut maintenir le taux de cholestérol à un niveau bas.

Vous semblez penser que ce n’est pas la solution.
Effectivement. Au cours des cinquante dernières années, la World Health Organisation (WHO) Food and Drug Administration (FDA), des États-Unis a préconisé que l’on maintienne à un niveau faible le taux de cholestérol. Les médecins du monde entier prescrivent des statines aux personnes qui ont des maladies cardiaques, mais également à ceux qui n’en ont pas. Ce médicament diminue le taux de cholestérol dans le corps. On donne des médicaments aux personnes qui ne sont pas malades. Quand votre taux de cholestérol est fort, vous n’êtes pas nécessairement malade. En diminuant le taux de cholestérol dans le corps, vous risquez d’augmenter les risques de cette personne d’avoir des maladies cardiaques.
Il est important de savoir la fonction du cholestérol dans le corps. Le corps en produit et nous en ingérons dans certains aliments. Si le corps en produit naturellement, c’est qu’il doit avoir une fonction. En biologie, on parle de structure et de fonction. S’il y a une structure, il doit avoir une fonction. Si le corps produit du cholestérol, c’est qu’il a besoin de lui. Il y a du cholestérol dans toutes les membranes du corps. Les membranes sont des sacs qui contiennent nos cellules et nos organes. Le cerveau produit son propre cholestérol. En ingérant des statines, on prive le cerveau du cholestérol dont il a besoin. Cela provoque des pertes de mémoire. Cela peut également provoquer des douleurs et des inflammations.

Pourquoi perpétue-t-on cette croyance s’il a été prouvé que le cholestérol n’est pas la cause des maladies cardiaques ?
Les gens qui produisent les statines sont les mêmes qui travaillent à la World Health Organisation. C’est du business. Ils ne veulent pas briser ce mythe pour ne pas mettre à mal ce business, sachant que des personnes du monde entier en prennent quotidiennement.

On parle de bon et de mauvais cholestérol. Qu’en est-il réellement ?
Il n’y a pas de bon ou de mauvais cholestérol; il n’y a que du bon, parce que le corps a besoin de lui. Ils divisent le cholestérol en deux : le Low Density Lipoprotein (LDL) et le High Density Lipoprotein (HDL). Ce sont comme des ballons : dans certains endroits, le ballon va se casser et le cholestérol va se déposer. On dit que le LDL est le mauvais cholestérol uniquement parce qu’il est petit et qu’il peut facilement infiltrer les parois du corps et s’y déposer, au contraire du HDL, qui a plus de mal à se briser.

Au lieu de baisser le taux de cholestérol, que devrions-nous faire ?
On a commencé à prescrire des blood thinners, qui rendent le sang plus liquide, pour faciliter son passage dans les vaisseaux sanguins vers le cœur. Ce qui est une bonne chose. Mais sachez que les exercices sont des blood thinners. En somme, il faut de l’exercice et une alimentation saine comme méthode de prévention.
 


Dr Ramakrishna Mootoosamy : “Il est possible qu’il y ait un usage excessif de statines à Maurice
Ramakrishna Mootoosamy, médecin généraliste, confie que le cholestérol est important pour le corps. “Ce n’est pas forcément quelque chose de mauvais. Le cholestérol est nécessaire pour la synthèse des hormones et pour l’immunité contre certaines maladies.” Mais il soutient qu’un taux de cholestérol trop élevé peut se révéler néfaste pour la santé. “Au-dessus d’un taux de 5.5, il est considéré comme trop élevé.”
Il corrobore les propos du Dr Sunil Appadoo en confirmant que la prise de statines provoque des complications chez certains patients, mais précise qu’utiliser des doses faibles peut empêcher ces complications. “Nous n’avons pas de protocole établi à ce sujet à Maurice. Il est possible qu’il y ait un usage excessif de statines. Il y a différents points de vue sur le sujet. Mais les statines ont leur rôle à jouer pour les patients qui ont des problèmes cardiaques. En tant que médecin, je dois suivre le protocole.”


OMS Maurice préconise la prise de statines contre les maladies cardiovasculaires
Contactée pour une déclaration, la branche mauricienne de l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) n’a pas souhaité répondre aux affirmations de Sunil Appadoo au sujet du cholestérol. OMS Maurice nous a envoyé une correspondance faisant état de la position de l’OMS sur les maladies cardiovasculaires. Elle préconise, entre autres, la prise de statines, d’aspirine, de bêtabloquants et d’angiotensin-converting enzyme inhibitors comme mesures préventives secondaires contre les maladies cardiovasculaires.