Amit Kumar Teelokee, 34 ans, a perdu la vie après avoir accidentellement fait une chute de la deuxième cascade. Averties par l’un des témoins de la scène, les forces régulières de Vacoas se sont aussitôt rendues sur place accompagnées des officiers de la Special Mobile Force (SMF) et du Groupe d’Intervention de la Police Mauricienne (GIPM). Cependant, la victime avait déjà rendu l’âme lorsqu’elle a été repêchée des eaux.
Ce qui aurait dû être une agréable randonnée entre proches a viré au drame, hier, à Sept Cascades. Amit Kumar Teelokee, aussi connu sous le nom de Rakesh, est un habitant de Camp Thorel âgé de 34 ans. Il gagnait sa vie en opérant comme conducteur d’autobus. Profitant de son temps libre dimanche matin, il s’est rendu à Sept Cascades pour une randonnée, accompagné de ses plus proches amis et de quelques membres de sa famille. Son cousin, présent lors du drame, relate au Mauricien que : « Nous avons quitté la première plateforme aux alentours de 11 h 30. Nous marchions pour nous diriger vers la seconde cascade lorsque j’ai entendu un bruit sourd. Amit, qui était quelque mètre derrière moi, avait fait une chute. J’ai tout de suite averti les secours. » Les forces régulières de Vacoas, le SAMU, les éléments de la SMF et ceux de la GIPM étaient sur place après une vingtaine de minutes. « Des étrangers, qui se trouvaient en contrebas, ont également tenté de porter secours à Amit », ajoute son cousin. Toutefois, après que son corps a été repêché des eaux à l’aide d’un hélicoptère et que des médecins — parmi les touristes présents — aient tenté de le réanimer, « il était déjà trop tard », affirme ce dernier.
Sa dépouille a été envoyée à la morgue de Candos, où il a été autopsié par le Dr Maxwell Monvoisin, Principal Police Medical Officer (PPMO). Le décès résulte à de multiples blessures lui ayant été infligées au cours de sa chute, juste avant qu’il n’atterrisse dans un bassin.
Un des proches de la victime espère, pour sa part, que les précautions nécessaires seront prises par le gouvernement pour que cela ne se produise plus à l’avenir. « Amit n’a peut-être pas été assez prudent, mais cet endroit est dangereux. Il faut qu’il y ait davantage de mesures sécuritaires. »
Les obsèques d’Amit Kumar Teelokee ont eu lieu à 12 h 30, aujourd’hui. Le convoi mortuaire est sorti du domicile de sa mère à Prosand Lane, Camp Thorel, pour se rendre au cimetière de la localité. Le défunt, qui était célibataire, laisse derrière lui une mère, une soeur et un frère inconsolables ; son père étant décédé depuis plusieurs années.
NdlR. Les Sept Cascades n’en sont pas à leurs premières victimes. Il y a tout juste trois ans, un double drame y avait eu lieu, au cours de laquelle Sylvestre Nanon et Nitish Binda — deux officiers du GIPM — avaient perdu la vie lors de leur entraînement.