• Comédie dramatique de Siddharth P. Malhotra (2018)
    Avec Rani Mukerji, Harsh Mayar, Sachin Pilgaonkar. En salles au cinéma MCine de Trianon et Flacq.

Rani Mukerji, absente des écrans depuis le succès critique et commercial de Mardaani en 2014, effectue son grand retour avec Hichki, une comédie dramatique centrée sur un personnage atteint du syndrome de Gilles de La Tourette. C’est un trouble neurologique, parfois héréditaire, débutant dans l’enfance et caractérisé par des tics, qui sont moteurs et vocaux.

L’actrice phare de la fin des années 1990 et 2000 s’était faite rare au cinéma depuis son mariage avec le réalisateur et producteur Aditya Chopra. C’est d’ailleurs pour la maison de production de ce dernier, Yash Raj Films, qu’elle nous offre son grand retour avec Hichki, réalisé par Siddharth P. Malhotra (à ne pas confondre avec l’acteur), qui a signé le drame familial We Are Family en 2010.

Hichki a été présenté comme un film inspirant, qui se concentre sur la façon dont on peut faire de ses faiblesses une force. Le récit tourne autour du personnage de Naina Mathur (Rani Mukerji), atteinte du syndrome de Gilles de La Tourette. Ce handicap est un vrai obstacle à son rêve : celui de devenir professeur. Elle doit surmonter les difficultés dues à son handicap afin de prouver, malgré les refus, qu’elle est capable d’enseigner et de faire apprécier ses compétences pédagogiques.

Le film est inspiré du livre autobiographique de Brad Cohen, Front of the Class: How Tourette Syndrome Made Me the Teacher I Never Had. Son récit a été adapté pour la télévision en 2008 par Peter Werner sous le titre Front of the Class.