CIRCONSCRIPTION DE BELLE-ROSE/QUATRE-BORNES : Les Verts Fraternels alignent Cindy Antonio

Les dirigeants des VF hier à leur conférence de presse, avec en médaillon Cindy Antonio

C'est Cindy Antonio, une habitante de Résidence Kennedy, qui sera la candidate des Verts Fraternels à l'élection partielle qui s'annonce dans la circonscription de Belle-Rose/Quatre-Bornes. Déjà candidate dans cette même circonscription pour les élections générales de décembre 2014 sous la bannière des Verts Fraternels-Aksion kont Lamizer, elle argue avoir le profil social convenu pour cette circonscription et pour défendre le programme de son parti.

« En décembre 2014 j'étais candidate sous la bannière des Verts Fraternels-Aksion kont Lamizer dans cette circonscription que j'habite. J'avais obtenu 306 voix. Femme séparée avec cinq enfants et habitant une résidence ouvrière j'ai le profil social de la majorité des votants de Belle-Rose/Quatre-Bornes qui habitent ses nombreuses cités ouvrières. Je pense qu'ils se reconnaîtront en moi, d'autant que je défends un programme qui fait la part belle pour la défense des ti dimounn mizer », a confié Cindy Antonio au Mauricien.
La candidate des Verts Fraternels se dit d'autant plus convaincue de la nécessité de sa participation que ce qu'ils appellent les « grands partis politiques » se sont tous, au fil des années, inspiré des grandes idées des Verts Fraternels. Elle cite notamment la lutte pour la défense des Chagossiens, pour la reconnaissance de la langue kreol, et pour une réparation aux descendants d'esclaves. « L'institution de la Truth and Justice Commission, l'introduction du kreol à la radio-télévision nationale, et aujourd'hui le projet de Metro express, sont, entre autres, des projets préconisés en premier par les Verts Fraternels », s'est-elle félicitée. Elle affirme soutenir également le programme écologique de son parti.
Animant une rencontre avec la presse jeudi au Centre social Marie Reine de la Paix, Port-Louis, les dirigeants des VF se sont félicités que Cindy Antonio soit leur représentante à cette élection partielle au N°18. Cindy Antonio n'a pu être présente à cette conférence de presse pour des raisons professionnelles. « Nous aurions souhaité un unique candidat de l'opposition. Il n'est pas trop tard. Mais puisque certains partis politiques ont déjà annoncé leur participation nous ne pouvions être en reste et attendre la dernière minute », a expliqué le leader des VF, Sylvio Michel.
Élaborant sur leur programme écologique, le leader des VF a regretté que le gouvernement ne respecte pas ses engagements de l'Accord de Paris sur le climat. « Moris otoriz bril kann pandan lakoup. Moris otoriz Por Lwi by nature ki ranplas Por lwi by light. Sa fwa-la pe fer festival 5 nwit e nou rapel kouma Moris finn sap dan katastrof lan pase o moman festival Por Lwi by Light kot finn bizin anil enn lanwit an rezon flash flood. Moris pe les konstriksion enn Petroleum Hub dan Albion. Gouvernman otoriz konstriksion lotel lor laplaz », a-t-il précisé.
 La co-présidente des VF, Sylvette Marisson, a ensuite présenté leur candidate qui n'était pas présente à cette conférence de presse pour des raisons professionnelles. « Kandida ki nou finn swazir, se Madam Cindy Antonio, ki malerezman pa kapav prezan zordi, akoz zo travay. Li ti kandidat VF dan sa sirkonskripsion N° 18 an 2014. VF pa finn gagn bokou vot pou eleksion 2014, me nou finn fer lexperyans ki nou partisipasion dan eleksion, inflians program ek rezilta bann gran parti ». Elle a rappelé dans ce contexte que le projet de métro léger figurait dans leur programme électoral en 2014. « VF ti prekoniz metro leze dan so manifest 2014. Mem si VF pa dan parlman ni dan gouvernman, so lide finn repran », a-t-elle précisé. « Zordi, Misie Bhadain finn demisione lor kestion Metro Express. Mo kandidatir trouv so sans dan realizasion sa proze Metro Express la », a-t-elle poursuivi.