Malika Ramasawmy chef de file de la sélection féminine

Les U14 passent à l’offensive. Ils ont débuté la première étape hier, mardi 6 novembre, du circuit ITF de leur catégorie qui se disputera jusqu’à samedi au centre national de tennis de Petit Camp. Certains sont engagés dans le tableau qualificatif, alors que d’autres sont entrés de plain-pied dans le premier tour ce matin. Si tous les jeunes étrangers sont déjà sur place, Maurice est représentée par 11 garçons et 4 filles.

Ce circuit, qui s’enchaîne sur deux semaines d’affilée, donne chaque année un aperçu de la valeur des jeunes mauriciens comparativement aux nations qui sont engagées. Cette année, ils sont bien une soixantaine de joueurs à avoir confirmé leur participation, notamment du Botswana, d’Égypte, du Kenya, de Madagascar, de Namibie, de La Réunion, d’Afrique du Sud, des Seychelles, du Zimbabwe et de Maurice.

La sélection mauricienne menée par Jake Lam et Malika Ramasawmy tentera bien de tirer son épingle du jeu, d’autant que les deux joueurs ont été présents cette année sur la scène continentale et australe. Mais le tournoi qualificatif masculin pourrait faire quelques victimes dans le camp mauricien, tout au moins s’agissant de ceux qui effectuent cette année leurs débuts à ce niveau. Le Sud-Africain Joshua Crowie, le Français Allan Remtoulla, le Réunionnais Mathys Angibaud et le Mauricien Anesh Mungur échappent tous au premier tour. Allan Remtoulla réside à Maurice.

À l’inverse, Jaden Lim Voon Kee, Mathias Cunnusamy, Aidan Foo Kune et Loïc Gébert sont mis à l’épreuve aujourd’hui respectivement face aux Réunionnais Boris Verbard et Raphaël Guilhem, au Sud-Africain John Coetzee et au Botswanais Sibusiso Qame. Par contre, on note qu’aucune Mauricienne n’est en lice dans le tableau qualificatif féminin.

Pour rappel, depuis l’année dernière, les deux étapes du tournoi combinent les catégories U12 et U14 en une seule. L’an dernier, Jake Lam, l’unique rescapé mauricien des demi-finales de la seconde étape, n’avait pu empêcher le n°1 sud-africain, Devin Badenhorst, d’accéder à son deuxième titre en quelques jours d’intervalle.

Celui-ci avait par la suite enlevé son deuxième titre d’affilée, tout comme sa compatriote Lise Greyling chez les filles. Badenhorst avait dominé le Botswanais Denzel Seetso. Jake Lam avait aussi subi la loi de Badenhorst en quarts de finale de la première étape.

Mais de manière générale, les Sud-Africains avaient fortement dominé l’édition précédente face au Botswana, à Madagascar et Maurice, qui a sauvé l’honneur en finale des doubles garçons et filles par l’entremise de la paire Jake Lam-Denzel Seetso (Bots) et Malika Ramasawmy-Lise Greyling. La Malgache Randy Rakotoarilala avait perdu la finale de la seconde étape face à Greyling. Reste que, cette année, les doubles vainqueurs du circuit ne sont pas là pour défendre leurs titres, tous deux ayant passé l’âge.

Idem pour le Botswanais Seetso, qui manque lui aussi à l’appel, ainsi que la Malgache Rakotoarilala. Le circuit verra donc en action d’autres jeunes étrangers non moins talentueux.

Notons que la seconde étape du circuit débutera samedi et s’achèvera le mardi 13 novembre avec la phase finale et la remise des prix.

La sélection mauricienne

Garçons : Jake Lam, Calvin Lam Cheuk Wa, Aaron Rawa, Samuel Ava, Thavish Ramyead, Kenrick Lam, Sacha Lefébure, Loïc Gébert, Anesh Mungur, Mathias Cunnusamy, Jaden Lim Voon Kee
Filles : Malika Ramasawmy, Kelly Leung, Chiara Li, Célina Lalloo