Les problèmes de circulation routière à Maurice sont loin de passer inaperçus ailleurs. Le Daily Telegraph, quotidien britannique qu’on ne présente plus, a épinglé Maurice en la matière dans un Travel Feature rédigé par leur Destination Expert, Nicki Grihault. Celle-ci est d’avis que « driving in Mauritius isn’t for the faint-hearted. Roads often have no pavements, so people and dogs step in your way ». Et de conclure: « Mauritian driving is erratic. » Difficile de faire plus explicite. Cependant, l’article de Nicki Grihault vante les mérites de notre île pour sa faune et sa flore luxuriantes, la gentillesse des Mauriciens et le dépaysement garanti qu’offre notre destination.
Sous l’intitulé « getting around », figurant en bonne place du Mauritius Travel Guide du Daily Telegraph, le pays en prend pour son grade en ce qu’il s’agit de la conduite, qui est loin d’être de tout repos chez nous. Nicki Grihault explique qu’en dépit de la petite superficie de l’île, qui fait 45 kilomètres par 65 kilomètres, « travelling here takes time ». Elle précise: « One to two-hour drives between your hotel and the attractions are not uncommon, as apart from one major highway which snakes from the airport to Grand Baie in the north, roads are generally narrow. »
De ce fait, elle encourage les visiteurs à Maurice d’éviter une exploration stressante du pays en visitant une région à la fois ou de laisser l’intérêt ou un thème particulier de dicter le choix du visiteur. L’auteure fait ressortir que les autobus voyagent partout à travers le pays, hormis Plaine-Champagne, mais que « travelling this way is time-consuming ». Avant d’enfoncer le clou en ces termes, épinglant au passage le manque de trottoirs au bord des routes: « Self-drive is a popular, safe and flexible way to tour the island. Driving is British-style, on the left. That said, driving in Mauritius isn’t for the faint-hearted. Roads often have no pavements, so people and dogs step in your way. »
Nicki Grihault acquiesce néanmoins: des améliorations sont entreprises en ce qu’il s’agit des panneaux indicateurs, avant de rajouter une nouvelle couche concernant la conduite chez nous. « Although improving, towns and attractions are poorly signposted and Mauritian driving is erratic. »
Qui est Nicki Grihault? D’après le guide publié par le Daily Telegraph, Nicki Grihault avait visité Maurice pour la première fois pendant son adolescence. Elle a 15 ans d’expérience dans le domaine du Travel Writing et a alors fait de Maurice un « specialist country ». Auteure d’un livre au sujet de son domaine de prédilection, elle est aussi identifiée par le Daily Telegraph comme étant la fille d’Alan Grihault, qui était un présentateur TV à Maurice et un expert en ce qu’il s’agit du dodo. 
Le Travel Feature du Daily Telegraph peut être lu à l’URL suivant:
http://www.telegraph.co.uk/travel/destination/mauritius/56370/Mauritius-travel-guide.html