Les habitants de Cité St-Claire vivent dans la terreur depuis vendredi après-midi, jour où ont éclaté des affrontements entre deux gangs rivaux soupçonnés de s’adonner au trafic de stupéfiants. Ce jour-là, deux maisons avaient été saccagées, nécessitant un important déploiement de la Special Supporting Unit (SSU). Mais le lendemain, ce règlement de comptes a pris une tournure plus violente, un échange de coups de feu ayant conduit deux des protagonistes – Jean Mimi Joey, un habitant de Goodlands de 19 ans, et Jovani St Louis, 32 ans et domicilié à Stanley –, blessés par balle aux pieds, à être conduits à l’hôpital du Nord et Victoria, respectivement. Jean Mimi Joey a comparu aujourd’hui devant le tribunal de Mapou. Jovani St Louis, atteint de chevrotines aux pieds, est pour sa part toujours admis et devrait subir une intervention chirurgicale incessamment.
Ce violent règlement de comptes, indiquent des sources, a éclaté dans la soirée de vendredi entre deux membres de deux gangs rivaux, Kael Permes et Vivian Louis Brant, sur fond d’affaire de drogue. Dans la plainte qu’il a consignée au poste de police de Goodlands aux petites heures du matin samedi, Vivian Louis Brant, un habitant de Cité St-Claire de 32 ans, a déclaré que le dénommé Kael Permes, qui était accompagné de cinq individus armés, dont son frère Tony Permes, a menacé de s’en prendre à lui. Cette virulente altercation aurait alors débouché sur un échange de coups juste avant que la maison de l’un d’eux soit saccagée, nécessitant l’intervention de la SSU afin de rétablir l’ordre. Toujours vendredi soir, aux alentours de minuit, Kael et Tony Permes devaient être agressés au sabre et se sont rendus ensuite à l’hôpital du Nord pour des soins. Tony Permes, 24 ans, y est toujours admis tandis que son frère, lui, a quitté l’hôpital, et ce contre l’avis médical. Dès le lendemain, vers 17 h, Kael Permes aurait riposté avec du renfort.
D’après les indications de Veronique Placathose, la belle-soeur de Vivian Louis Brant, faites aux enquêteurs, trois individus, dont deux masqués, ont débarqué chez elle vers 17 h samedi munis de cocktail molotov. Parmi eux figurait le dénommé Kael Permes. Ce dernier, d’après ses dires, était également muni d’une arme à feu qu’il aurait pointée sur elle. Il aurait ensuite balancé un cocktail Molotov dans sa direction, lequel a heurté le sol avant d’exploser. Son mari, Marcelino Placathose, serait alors intervenu, contraignant les trois individus à prendre la fuite. Au même moment, une voiture s’est arrêtée devant chez elle et plusieurs personnes en sont descendues avant de prendre en chasse les Kael Permes et leurs complices. C’est suite à cela qu’elle dit avoir entendu des coups de feu.
De son côté, Greta Permes, 52 ans, la mère de Kael et Tony Permes, a logé une plainte au poste de police de Goodlands à 20 h 55 samedi, indiquant que, plus tôt, Vivian Louis Brant et « son gang » auraient fait irruption chez son fils, Tony, avant de saccager le domicile de ce dernier et de s’enfuir. Suivant cette violente bagarre, la SSU, la brigade criminelle de Goodlands, la brigade antidrogue, l’Emergency Response Service (ERS), la Police Dog et la Scene Of Crime Office (SOCO) ont déployé leurs effectifs afin de rétablir l’ordre. Les sources policières indiquent que suite à une patrouille dans la localité samedi soir, la SOCO a saisi deux bouteilles de cocktail Molotov, une veste noire et un marteau.
À 8 h 30 dimanche, les forces de l’ordre se sont rendues chez Marcelino Placathose, rue Géranium, Cité St-Claire, pour une fouille. Ce dernier étant absent, celle-ci a eu lieu en présence de son épouse, Véronique, suite à quoi un Remington M887 de calibre 12 et cinq balles ont été trouvés et gardés comme pièces à conviction. Personne ne se trouvait cependant chez Kael Permes, rue Authensia, dans la localité. Blessés par balle au cours de cette violente confrontation, Jean Mimi Joey, 19 ans, avait été admis à l’hôpital du Nord, tandis que Jovani St Louis, 32 ans, se trouvait à l’hôpital Victoria, à Candos. Le service de presse de la police indique que Jean Mimi Joey a été autorisé à rentrer chez lui ce matin et a comparu devant le tribunal de Mapou sous une charge provisoire de “threatening verbally” tandis que Jovani St Louis, qui a été atteint de chevrotine, est toujours admis. Il devrait avoir recours à une intervention chirurgicale incessamment. Il est actuellement surveillé par des sentinelles. Pour l’heure, Kael Permes, Vivian Louis Brant, Marcelino Placathose et un dénommé Rivaldo Esplacatou sont activement recherchés.