Papitou les a conduites à bon port. Annoncé à travers cette reprise de la chanson de Ti Frer en 2014, l’album de The Clarisse Sisters est sorti en ligne la semaine derrière. Dans ce Kaleidoscope !, une explosion de couleurs lancées haut dans le ciel comme un grand feu d’artifice pour célébrer un événement longtemps espéré. Une oeuvre magistrale qui swingue dans un soft jazz qu’Annick, Véronique et Dominique dédient à Maurice, en prélude à un deuxième projet à dimension internationale.
D’autres diraient Ayo ! Pas sur le ton énervé qui coupe court à la discussion pour envoyer balader son vis-à-vis d’un revers de la main. Non ! Ce serait ici un Ayo ! presque langoureux. Vous savez : une expression exprimant un émerveillement ineffable que l’on aimerait pouvoir expliciter. Parce qu’une telle trouvaille ne se vit pas en égoïste. Au contraire, elle demande d’être partagée.
Mais quels mots choisir ? Comment savoir qu’ils sont les bons puisque nous entrons ici dans une dimension très technique, musicalement et vocalement ? Comment être sûr que le swing de ce douze-titres saura être expliqué avec toute la force ressentie ? Puisqu’il porte en lui cette énergie qui rend la musique tridimensionnelle et qui crée un espace où l’on se baladerait encore et encore pour mieux profiter des panoramas offerts. Trouvera-t-on la bonne formule pour décrire ce soft jazz complexe, domestiqué et rendu accessible par ces grandes voix complémentaires ? Et quoi dire au sujet de l’arrangement musical, qui vogue à travers les couleurs et les formes modulables d’un kaléidoscope pointé vers la lumière ?