La ville de Beau-Bassin/Rose-Hill ambitionne d’attirer davantage de touristes. Elle souhaite en effet être placée sur la carte touristique de Maurice. La proposition est l’idée du conseiller Vishwamitra Ramjee.
Alors que plus d’un million de touristes foulent le sol mauricien par an, seulement une poignée, soit 2 000, prennent le temps d’explorer les villes soeurs. Le conseiller Vishwamitra Ramjee affirme Beau-Bassin/Rose-Hill bénéficie d’une riche histoire datant de l’occupation française. Les deux villes regorgent de lieux de découvertes tels que le viewpoint de Cascadelle, le jardin Balfour, le Thabor, le marché de Beau-Bassin, le crématoire de Chebel pour la ville de Beau-Bassin ou encore l’Église de St-Thomas et celle du Sacré-Coeur qui ont été construites dans les années 1800. À Rose-Hill, il y a l’église Montmartre, la galerie Max Boullé, le Quorum, le marché de Rose-Hill, la chapelle Ste-Anne à Stanley qui vient d’être inscrite sur la liste du patrimoine national, l’Église Ste-Anne ou encore le théâtre du Plaza, actuellement en rénovation. Pour concrétiser cette idée, Vishwamitra Ramjee est d’avis qu’il faut mettre sur pied un plan intégré avec la participation de toutes les parties prenantes afin de placer les villes soeurs sur la carte touristique de l’île Maurice. Dans ce projet, il est entendu que les lieux comme la place Raymond Chasle, le Plaza, entre autres, soient exploités au maximum pour promouvoir la culture. Pour la conseillère Wendy Delord, ce projet représente une occasion de relancer les activités économiques de la ville et offrir l’occasion aux visiteurs étrangers de mieux connaître les facettes de Beau-Bassin/Rose-Hill.