COMMERCE EXTÉRIEUR: Déficit de Rs 7,5 Mds (+21%) en juin

Aliments et produits pétroliers: factures en hausse

La balance de notre commerce extérieur a accusé un déficit de Rs 7,5 milliards en juin 2017, soit une hausse de 21% par rapport au montant enregistré pour le mois correspondant de 2016 (Rs 6,2 milliards).  
Le dernier relevé mensuel rendu public par Statistics Mauritius fait état d’une progression (en valeur CIF ou coûts/assurance/fret) des importations (de Rs 13,6 milliards en juin 2016 à Rs 14,8 milliards en juin 2017). Les exportations totales (exprimées en valeur FOB, Free-on-board) se sont élevées à Rs 7,3 milliards en juin 2017, soit un niveau légèrement plus bas que celui noté en juin 2016 (Rs 7,4 milliards).
Les données de Statistics Mauritius indiquent que les recettes provenant des exportations de produits alimentaires ont grimpé, passant de Rs 2,1 milliards à Rs 2,4 milliards. En revanche, la valeur des produits manufacturés divers exportés, dont les produits d’habillement, a accusé une baisse : de Rs 2,8 milliards à Rs 2,4 milliards. Les exportations de machines et d’équipement de transport ont également diminué, passant de Rs 621 millions à Rs 312 millions. Quant aux recettes d’approvisionnement des navires, une augmentation a été notée, soit de Rs 359 millions à Rs 850 millions.
Le Royaume-Uni a été le premier marché à l’exportation pour le mois de juin 2017 avec des achats estimés à Rs 744 millions, soit le même niveau que celui enregistré en juin 2016. La deuxième place est occupée par les Etats-Unis, avec des importations de Maurice évaluées à Rs 701 millions. Viennent ensuite la France (Rs 679 millions), l’Afrique du Sud (550 millions) et l’Espagne (Rs 468 millions). Il faut signaler que les exportations vers la France ont diminué de Rs 223 millions comparativement à juin 2016.
S’agissant de nos importations, la facture totale en juin 2017 a atteint Rs 14,8 milliards, contre Rs 13,6 milliards en juin 2016. Cette hausse est expliquée en grande partie par des importations accrues de produits pétroliers (de Rs 1,4 milliard à Rs 2 milliards), de produits alimentaires (de Rs 2,8 milliards à Rs 3,2 milliards) et de machines/équipement de transport (de Rs 3,3 milliards à Rs 3,8 milliards).
La chine a conservé largement sa place de premier pays fournisseur de Maurice avec des ventes de l’ordre de Rs 2,9 milliards, contre Rs 2,7 milliards en juin 2016. L’Inde s’est maintenue en deuxième position, nos importations de ce pays se chiffrant à Rs 2,1 milliards, contre Rs 2 milliards en juin de l’année dernière. Augmentation également de nos importations de l’Afrique du Sud (de Rs 1,1 milliard à Rs 1,4 milliard) alors que la facture concernant la France, elle, a baissé d’environ Rs 100 millions pour s’élever tout juste au-dessus de Rs 1 milliard. Notons par ailleurs que Statistics Mauritius publiera dans une semaine le bilan de nos échanges commerciaux pour le 2e trimestre 2017 ainsi que pour le premier semestre de cette année.