COMMERCE EXTÉRIEUR—PREMIER SEMESTRE 2017: Le déficit avec les blocs régionaux s’accroît

Balance défavorable de Rs 4 milliards (+ 61 %) avec l’Afrique du Sud

Les échanges commerciaux avec les deux blocs économiques régionaux que sont la SADC (Southern African Development Community) et le COMESA (Common Market for Eastern and Southern Africa) ont été largement déficitaires pour Maurice. Avec la SADC, le déficit s’est élevé à Rs 4,1 milliards pour le premier semestre 2017 contre Rs 2,05 milliards pour la période correspondante de 2016. Quant aux échanges avec le COMESA, ils ont viré au rouge avec une balance défavorable de Rs 318 millions, alors que le premier semestre 2016 avait été marqué par un excédent de Rs 558 millions.
Dans son dernier bilan des échanges commerciaux avec la région, Statistics Mauritius indique que la valeur des échanges entre Maurice et le bloc de la SADC s’est accentuée au cours du premier semestre 2017, atteignant Rs 16,4 milliards contre Rs 15,6 milliards pour la même période de l’année dernière. Les importations de la SADC ont progressé de Rs 8,8 milliards à Rs 10,3 milliards, alors que les exportations vers les pays membres de ce bloc se sont repliées de Rs 6,8 milliards à Rs 6,2 milliards. L’approfondissement du déficit commercial avec la SADC est surtout le fait d’un accroissement de nos importations d’Afrique du Sud (de Rs 5,7 milliards à environ Rs 7 milliards), alors que ce même pays a réduit légèrement ses achats de Maurice (de Rs 3,1 milliards à Rs 2,9 milliards). Principal partenaire commercial de Maurice au sein de la SADC, l’Afrique du Sud jouit d’une balance commerciale favorable de l’ordre de Rs 4 milliards, en hausse de 61 % par rapport au premier semestre 2016.
Madagascar, deuxième partenaire de la région, a amélioré ses échanges avec Maurice, la valeur totale passant de Rs 3,8 milliards à environ Rs 4 milliards. La Grande île a réduit son déficit commercial (de Rs 2,2 milliards à Rs 960 millions). Les Seychelles ont, par contre, enregistré une baisse de leurs exportations vers Maurice (de Rs 1,4 milliard à Rs 1,3 milliard) tout en augmentant leurs importations (+ Rs 27,7 millions à Rs 487,5 millions).
Au niveau du COMESA, fait rarissime : les échanges du premier semestre 2017 ont été déficitaires d’environ Rs 318 millions, les importations et exportations se chiffrant à Rs 4,3 milliards et Rs 4 milliards respectivement. Pour les six premiers mois de 2016, Maurice avait enregistré un excédent commercial de Rs 558 millions avec les pays membres du bloc du COMESA. Si l’on fait abstraction des échanges avec Madagascar et les Seychelles, on constate que nos importations de l’Égypte se sont accrues, passant de Rs 360,2 millions à Rs 515,2 millions, alors nos exportations vers ce même pays ont diminué (de Rs 19,3 millions à Rs 4,9 millions).
En revanche, les échanges avec le Kenya ont augmenté et demeurent favorables à Maurice (exportations : Rs 785,2 millions, importations : Rs 710,9 millions). Des progrès notables ont aussi été enregistrés concernant le commerce avec le Swaziland et l’Ouganda, entre autres.