COMMERCE/INVESTISSEMENT—CONFÉRENCE DE LA GTR: La stratégie africaine de Maurice en discussions

La 2e édition de la Mauritius Trade Finance Conference que s’apprête à organiser la Global Trade Review (GTR) le 10 novembre prochain à l’hôtel The Ravenala Attitude, Balaclava, donnera l’occasion à des représentants des secteurs public et privé locaux, ainsi qu’à des délégués étrangers, de centrer le débat sur le positionnement de Maurice en tant que « hub » régional pouvant soutenir des opérations commerciales et structurer des investissements globaux orientés vers le continent africain.
S’appuyant sur le succès de la première édition, qui avait réuni un peu plus de 200 délégués représentant quelque 120 sociétés locales et étrangères (sud-africaines, kényanes, malgaches, britanniques, singapouriennes ainsi que des Émirats Arabes Unis), la direction de la GTR, magazine spécialisé sur les opérations de financement du commerce international, espère réunir un grand nombre de participants pour la nouvelle édition, qui sera ouverte officiellement par le ministre des Services financiers et de la Bonne gouvernance Roshi Bhadain. Les organisateurs s’attendent à ce que ce dernier présente la stratégie de Maurice en tant que porte d’entrée sur l’Afrique et « l’Agenda Afrique » que veulent exécuter des décideurs et hommes d’affaires locaux en collaboration avec des pays partenaires.
Une allocution de Kee Chong Li Kwong Wing, président du conseil d’administration de la SBM Holdings Ltd, est aussi prévue. Selon le programme établi pour la conférence, le ministre Bhadain devrait parler de l’intégration économique avec l’Afrique subsaharienne, de l’élimination des barrières au commerce de marchandises, de la promotion du commerce des services, du cadre des affaires et du partage de connaissances et d’expériences.
La Global Trade Review a fait appel à Arun Panchariya, opérateur en chef de Global Finance & Capital Ltd, pour évoquer les leçons que Maurice peut tirer du processus d’intégration économique régionale, notamment une compétitivité économique accrue avec l’ouverture des marchés, la convergence des politiques macroéconomiques et l’harmonisation de l’environnement légal.
Une session consacrée à l’offre du secteur du Global Business de Maurice se tiendra immédiatement après l’intervention d’Arun Panchariya. Elle sera animée par Harvesh Seegolam, de la Financial Services Promotion Agency, Santosh Gujadhur, de GFin Corporate Services, et Richard Arlove, d’Abax Corporate Services. Les capacités de notre centre financier à structurer et canaliser des investissements étrangers vers l’Afrique seront présentées.
La conférence mettra également l’accent sur les défis à relever pour améliorer les échanges commerciaux intra-africains. Les intervenants sur ce thème spécifique seront Francis Mangeni, directeur de la division Trade, Customs & Monetary Affairs du COMESA, et Stephanie Ah Tow, Senior Economist à la MCB. Des officiels de trois banques locales participeront ensuite à un panel consacré aux opportunités de financements de projets régionaux et de transactions commerciales par les banques et aux possibilités pour Maurice d’établir des ponts avec d’autres centres financiers (Johannesburg, Dubaï et Singapour, entre autres).
La stratégie de diversification des marchés après les amendements apportés à l’accord de non-double imposition avec l’Inde ainsi que la transformation de Maurice en une véritable plateforme régionale pour des opérations commerciales seront évoquées par Ashok Dhar d’Essar Energy Services et Alain Vandenplas, du BIA Group. Par ailleurs, une dernière session axée sur le développement des capacités au niveau des banques, des sociétés d’assurance et des compagnies de services logistiques, notamment, a été prévue par les organisateurs. Les principaux animateurs seront François Visagie, de Barclays Africa, Lamin Sanneh, de Commodity Connect, et Gustavo Seco, de la BMCE Bank International.