COMPLÉMENTS ALIMENTAIRES : Des produits pas vraiment innocents

Dans leur vaine quête de ressembler à Hrithik Roshan ou Arnold Schwarzenegger, nombre de consommateurs prennent de… gros risques

Un comité a été constitué au ministère de la Santé pour se pencher sur la composition des compléments alimentaires qui sont apparus il y a quelques années sur le marché mauricien. Ces fameux health/food supplements sont sensés nous donner du peps et renforcer nos muscles... Des publicités vantent le fait qu’ils contiendraient que des protéines, des vitamines à hautes doses ou des extraits végétaux. Leur principal argument de vente est qu’il ne s’agirait donc que de « produits naturels ». Et pourtant, les effets secondaires engendrés par ces substances sont parfois inattendus et toujours potentiellement dangereux…
Le public-cible des fabricants de compléments alimentaires sont essentiellement les personnes âgées de 17 à 40 ans (étudiants, cadres ou travailleurs manuels sachant utiliser l’outil informatique). Dans leur vaine quête de ressembler à Arnold Schwarzenegger ou Hrithik Roshan, les jeunes n’hésitent pas de mettre la main à la poche pour s’offrir ces produits « chers et trop souvent dangereux ».
À Maurice, aucune législation ne réglemente la mise sur le marché des compléments alimentaires. Ils sont importés par n’importe qui et vendus n’importe où, dont dans des gymnases où l’on pousse les membres adhérents à leur consommation. Or, ces produits, loin d’être inoffensifs, sont susceptibles d’entraîner de graves problèmes de santé. C’est le cas notamment de ceux commercialisés sur internet.
Des professionnels de Santé affirment que les autorités concernées doivent légiférer pour protéger les consommateurs. Ils tirent la sonnette d’alarme sur ce commerce juteux qui n’est pas sans danger pour la santé, à l’instar de ceux distribués sur internet par le biais de fournisseurs aux États-Unis. Ces compléments alimentaires sont généralement fabriqués dans des ports francs un peu partout dans le monde. Les fournisseurs se contentent le plus souvent d’afficher un site web où des hommes exhibent leurs muscles. La traçabilité des produits dans de telles conditions est difficile sinon impossible, disent-ils. Nul ne peut dire avec exactitude où se trouve le site de fabrication… et encore moins dans quelles conditions le produit a été fabriqué.
Acide aristolochique
Ci-dessous la liste des composants de ces produits qui ne sont pas sans risques et que nous présentent des professionnels de Santé. Parmi les plantes ayant occasionné des effets toxiques, l’acide aristolochique est un ingrédient est naturellement présent, mais à des concentrations diverses, dans plusieurs espèces d’aristoloche. Il s’agit d’un composant très toxique pour les reins, qui a été relié à plusieurs cas de défaillances rénales nécessitant une transplantation, et qui est considéré comme un carcinogène par l’Organisation mondiale de la santé. Il est interdit dans plusieurs pays européens dont la France, ainsi qu’en Égypte, au Japon et au Venezuela. Autre ingrédient : l’orange amère (citrus aurantium) ou bitter orange est utilisée en remplacement de l’éphédra dans plusieurs suppléments censés favoriser la perte de poids. Elle peut provoquer de l’hypertension, augmenter le risque d’arythmie, de crise cardiaque et d’accident vasculaire cérébral. Elle contient de l’octopamine, un stimulant qui peut entraîner un contrôle antidopage positif. Autre cas : celui du yohimbe et de ses alcaloïdes. L’écorce de cet arbre est traditionnellement utilisée pour stimuler la fonction érectile. Il est présenté dans les compléments alimentaires comme pouvant diminuer la masse lipidique. Son usage peut provoquer des changements dans la pression sanguine, de l’insomnie, des vertiges, de la migraine, une certaine nervosité, des tremblements, de l’arythmie, des troubles respiratoires, voire même une crise cardiaque. Des décès liés à son utilisation ont été rapportés dans plusieurs pays. La rauwolfia est un arbre d’Afrique centrale dont est extraite la yohimbine.
Le tribulus terrestris se trouve aussi dans des compléments alimentaires. Cette substance est utilisé en Inde et en Chine traditionnellement pour traiter les problèmes sexuels des femmes et des hommes. On lui prête une certaine efficacité à augmenter les niveaux de testostérone, à renforcer la qualité et la motilité des spermatozoïdes ainsi qu’à augmenter la libido et les performances sexuelles. Il connaît depuis plusieurs années un grand succès dans les milieux sportifs et de la musculation, depuis que les haltérophiles bulgares ont prétendu l’utiliser dans les années 80 en lieu et place des stéroïdes anabolisants pour expliquer leur spectaculaire suprématie sportive. Ses effets sont essentiellement dûs à la protodioscine, l’un de ses principes actifs. Il est en outre sensé d’augmenter la masse musculaire des bodybuilders. En réalité, les analyses ont montré que sous ce label de produit végétal naturel, se cachent souvent des contaminations du complément alimentaire par des stéroïdes anabolisants, certes très efficaces mais pas du tout « naturels » ni autorisés par la réglementation en matière de dopage.
Le datura ou jimson weed est une plante hallucinogène puissante et très toxique. On le trouve dans les compléments alimentaires pour son effet euphorisant. On l’associe à des troubles cardiaques graves. Par ailleurs on trouve très fréquemment la DMAA (di methylhexanamine) dans les suppléments alimentaires sous une appellation masquée, l’« extrait de géranium » ou « huile de géranium ». Ce produit est interdit par la World Anti Doping Agency. Il a été responsable en 2012 de la mort soudaine de deux soldats américains. Depuis avril 2013, l’agence du médicament américain (US FDA) ne permet plus son utilisation dans les compléments alimentaires.

Commentaires

Bravo au Mauricien pour avoir publié cet article.Je viens à Maurice chaque année pour des vacances. Etant culturiste (deux fois Mr. Midi Pyrénées amateur) je jette souvent un oeil sur ce qui se vend ici....C'est éffarant. C'est du grand n'importe quoi! Je voudrai faire remarquer qu'en France le yohimbé est interdite, tout comme le datura, l'acide aristolochique ou le DMAA qui sont mentionnés dans cet article . Il y a t il un organisme qui s'occupe de la question du dopage à Maurice?Ceci dit , je pense qu'il faudrait encadrer tout ça par une bonne loi , je pense !L'ile Maurice en sortirait gagnant.

Desoler de dire mais qui sa larticle la pan preciser que sa deux soldat american qui boire sa pre workout, in overdose li. Lor label ine dire max boire 2 scoop mais zot ine envi boire 8 scoop.

Passon. Franchement sa dimun qui ine ecrire sa larticle la un gran ignorant, protein, casein, multivitamin tou sa li essential pou nou le corp. mais biensure sa journaliste la p fr sa ban produit la passe cumandire la drogue, mais la cigarret, lacol, siro, comprimer li en ventre libre a lile maurice.

Next time faire un peu recherche avan ou ecrire un larticle

It is true is that the US FDA has sent an advisory to all manufacturers saying that DMAA is prohibited in health supplements. The journalist seems to have well done his homework.

You are dealing with science here; not the usual gossip that goes on in the Mauritian Press. I would have expected, much to my disappointment, a more professional approach from LE MAURICIEN journalist who published this article.In a scientific article, references are cited...A few points to be highlighted:
- caffeine increases the heart rate, so should we stop drinking coffee?Obviously if you drink 20 cups a day, you'll suffer from an elevated heart rate, mood swings, insomnia etc
-Around the world, customers do order their bodybuilding supplements online, at a cheaper rate , without all the hassle we are encountering over here...I wonder why fitness enthusiasts are being bullied when we are simply spending our money wisely instead of buying from local suppliers who are charging almost Mur 1000 extra PER product.SO, what makes Mauritius so special that we cannot adopt this practice?

I strongly feel that we, customers, need to contact the Consumer Protection Unit , on this matter now.We have the support of a Scientist in this field,namely, Mr Veeraj Goyaram.We will go forward since it is the basic rights of consumers that are being triffled with..

To Le Mauricien journalist- Please be more professional and publish your article wih academic journal references next time!

Moi mo dire felicitation le journaliste courageux ki fine reussi dire ce ki tout dimoune conner depi longtemps.

Tout banne l'articles ki fine ena lors banne compléments zizka ler nek flatte sa banne produits la.Moi mo soupconné ki cé banne importateres zot meme ki fer ecrire banne l'articles flatté la.

Au moins , nous gagne ene dimoune ki cause la verite.Alors zot dire li stupide.

Nou tout conné depi port-louis ziska bagatelle ou bien rose-hill , c'est banne gros bras ek gros la monnaie ki controle marché compléments .

Bizin mette l'ordre dans tout sa. Bizin ene la loi.

Ki qualifications zot ena sa banne venderes complements la ?Dans lezot pays ou trouve li selement dans la BOUTIQUE SPECIALISE kot ena ene diététicien. Ici ou trouve li partout meme dans tabagie.

Nowadays a lot of products with mentioned banned ingredients are sold in pharmacies and the well known protein and supplement shops. It is the duty of the ministry of Health to go to these places and perform inspection. It just needs some goodwill for the Ministry to do its work. However this does not mean that reporters should include the good and research approved supplements in the same category. Those supplements also have the proper warnings for anyone responsible to take accordingly. They are in all way safer than what the ministry is allowing e.g Alcohol, Cigarette, as one mentioned above, the fried junk food we find everywhere etc.

banal net sa larticle la ek sa dimun kin ecrir sa la...foD pena oken notion pu sa sport la..si pa compran a dmane n dimun ki compran sa sport la.. avan zot touche le body building, essaye elimine la droigue ki p fer ravaz dan sa pays la..sa ban gato dehuile ki p venD dan tou coin la rue, zenfan ki habituer boir pepsi coka gramatin tanto, tousa ban alcol cigarette ki p venD partu la sa ki n danger pu la sanT. si n athlete zot truv li avec gro les bras pa v dir lin servi steroid si pa ki ete..apel sa lin pren patience lin train pu li ggn sa.. cki compran compran..cki pa compran pu rest ti lespri em

Bon pr.. commenC.. l'article est totalment stupid!! c'est comme jugE un verre a moitie plein!!!!

Digne de mentalitEs locaux...

L'alcool, cigarette et subutex p rentrer maurice cuma dir ti dipains... et ca pena interdiction ????

tout zafer cav vin nefaste du moment abuser!!! mem COCA , PEPSI, ban gateau de lhuile p venD lor la rue.. cav cause ban effect plus dangereux qui ban produit kan abusE et pas conne servi..

TI l'esprit 1 jour! ti l'esprit pour toujour!!!

Essai ecrir 1 l'article prochainement kifer pa laiss produits (supplements) rentrer normalement et ban cigarette et l'alcool. compare effects positifs l'alcool et cigarette!!!

Athlete Fitness Model
Nutrition and Physical Activity for Health
University of Pittsburgh, Pennsylvania

ki relation ena entre subutex, l'alcool , cigaret ek complements?

eski ou le dire ki sa ve dire fautépas mette dimoune en garde kont banns mauvaias l'effet compléments.

Nek bizin dire tout bon??

Moi personnellement je trouve que c'est un excellent article qui nous met en garde contre des produits que des vendeurs nous présente trop souvent comme péna problème . Mon frère qui faisait du bodybuilding a failli mourir en prenant un complément contenant du yohimbine. Il avait 28ans et sa l'aze là li fine gagne maladi lé coeur .li pas ti fimer, li pas ti boire.
Biensur banne ki ena l'interet pou dire ki sa banne produits là bon meme sa.

Ban QUI PENA l'interet pou dire ki sa banne produit la PAS bon mem sa!!! Bref!

NavrE pr ton frer mon ami.

Mais toute consommation abusive en paye les consequence..

Peut etre que ca te fera prendre conscience et aussi d'autres gens par la suite.

Prend un moment et regarde ces liens

http://www.youtube.com/watch?v=A8QdQzUV0Fk

et

http://www.youtube.com/watch?v=uJU0r53SCKA

Sure ceux...
All the best.

Est-ce que vous avez teste les produits dans un laboratoire ou publie une etude pour prouver ce que vous dites? Donnez la reference de l'etude. Sinon c'est stupide ce que vous avez ecrit.

Il est très triste parce que l'alcool et les cigarettes, avec des conséquences beaucoup plus graves sont encore vendus et annoncés massivement. Considérant que ces ingrédients de suppléments sont très utiles non seulement pour la musculation, mais la santé, il est triste qu'ils sont interdits. Peut-être parce que le gouvernement ne perçoit pas les recettes fiscales de leur part. Il n'y a personne suffisamment qualifiée à l'île Maurice avec une profonde compréhension des effets de ces ingrédients de suppléments. Médecins? Oubliez ça. Il est triste pour le culturisme.

Veeraj Goyaram
Chercheur en biochimie et nutrition moléculaire d'exercice
Sports Science Institute d'Afrique du Sud
Universite de Cape Town

Mo trouver ki Vic ena raison. Ena boucoup produits ki ena plis risks ki ban complements alimentaire. Article la ine mal inspirer et ine met tout complement dans meme panier. Et d'ailleurs sa boug Vic li cone so sujet et mo pas kwar li pe declare bel docteur parski li ena ene website kot li eclairci ban adherant musculation lor plusieur sujet.
http://bodybuilding-mauritius.blogspot.com

sirement neque ou ki qualifié dans Moris. Ou docteur Plus Ki Parfait??

Kot line dire li seul docteur la?

Dimoune kine ecrire ca larticle la ine alle a l'incontre code ethic 1 journaliste! Franchment, mo decu par Le mauricien. Role media c entertain / inform / educate the population, et la li pa p fer nanier, apar kapav entertain dimoune pu zot vine obese ou reste lapeau lor lezo.

Si zot ti envi empeche problem, zot ti bisin koz lor steroid et non pas bane supplement. Il est vrai ena bane supplement dangeureu mais pour la plupart non ek zot p generalise li.

Deja li difficile pu gagn motivation pu change zot lekors ek reste en bonne santee, la bane new-comers pu peur pu commence bodybuilding parski sans supplement ek 1 bon diet li casiment impossible zot gagn progres a moins biensure zot ena gifted genetics ki bien rare.

C'est ene docteur en sports nutrition alors li coner ki li p cozer.

Ou libre pou pense sa ki ou envi. mone partage mo point de vue. c'est ki ou penser ou pas pas concerne moi. Alle apran impe avant ou penser ki ou pe rasse grand poil dans koz nimporte.

Que fait le Ministre de la jeunesse et des sports ?? Zot pas concerné zot? Tout le monde sait que les athlète prennent des compléments alimentaire.Mais toutes les fédérations préfèrent jouer aux sourds et aux aveugles...surtout fédération haltérophilie!!
Lerla ena ça banne gros bras: banne bouncers !

pas ggn cmprend demplace p get ban zafr ki pas p touye dimoune al change bis dans cnt

varma prend compléments sa? sa eme li nervé .