Le samedi 1er juillet, quelques-uns des principaux titres de Pink Floyd seront joués en live à Casela. Une initiative de Thibault de Robillard et de ses complices, dont quelques anciens de Feedback. Un spectacle grandiose, avec beaucoup de moyens techniques, pour se rapprocher le plus possible du son et de l’esprit du groupe mythique britannique.
Après un essai concluant l’année dernière au Morne Anglers Club sous la forme d’un mini-concert hommage au groupe britannique, joué à guichets fermés, les mêmes protagonistes voient plus grand en proposant un spectacle digne du groupe rock britannique. Une formation que de nombreux participants au concert ont idolâtrée depuis leur tendre jeunesse. “C’est un accomplissement du souvenir de l’adolescence de pouvoir réaliser cela nous-mêmes. Pink Floyd, c’est une génération, un emblème”, dit Steed Lebon, qui aura la lourde tâche d’être l’un des chanteurs principaux. “C’est un petit rêve qui devient réalité que de rendre hommage à ce groupe légendaire. C’est le groupe qui a bercé mon adolescence et qui m’inspire”, confie Éric Desvaux, qui sera à la fois à la batterie et au chant.
L’événement s’annonce grandiose et les fans de Pink Floyd s’en réjouissent d’avance. Le samedi 1er juillet, c’est à une prouesse technique sans précédent dans notre île qu’on est en droit de s’attendre, si l’on en croit les principaux protagonistes de cette initiative. “Reproduire du Pink Floyd est assez complexe. Nous avons de quoi prétendre se rapprocher autant que possible de cette formation”, confie Marc Giraud, qui sera aux claviers.