Laura Beg a conquis le public, lors de son premier concert solo, Mon Univers Musical, le samedi 5 décembre. Face au public du J&J Auditorium, l’artiste a assuré plus de deux heures de spectacle, en reprenant ses plus grands tubes, dont Savanne, Inna Dancehall Time, Raconte mwa ou encore Tik Tike. Avec beaucoup d’émotion, la chanteuse a également salué sa mère, Florise Beg, et son époux, Alain Ramanisum, qui l’ont soutenue tout au long de sa carrière.
De l’émotion. C’est ainsi qu’on pourrait résumer le concert sold out de Laura Beg. Pendant plus de deux heures, l’artiste a repris avec passion ses plus grands tubes, extraits de ses trois albums. Elle a exprimé non seulement son amour pour la chanson, mais également sa reconnaissance envers sa mère, Florise Beg, qui lui a appris les valeurs de la vie, en interprétant Raconte mwa. Un échange touchant, qui a ému la salle comble du J&J Auditorium.
Sans surprise, Alain Ramanisum, en offrant un bouquet de roses rouges à son épouse, et a dédié son dernier titre, I Love U, à celle qui a d’abord été sa choriste.
Vêtue d’une somptueuse robe rouge, Laura Beg a débuté son premier concert solo avec un soupçon de nostalgie, en reprenant Falling into you de Céline Dion, la première chanson qu’elle a interprétée à 12 ans devant les élèves de son collège. Un début de spectacle en douceur, avant que les danseurs de la troupe de Giovanni Bouton ne la rejoignent pour danser sur Inna DanceHall Time.
Laura Beg a montré au public qu’elle maîtrise non seulement le séga, mais également la pop, en reprenant le titre des Cranberries, Zombie. Cette chanson phare de 1994, ainsi que son dernier titre Friends, en collaboration avec Jimmy Gassel, ont été repris en choeur par le public, avant que la chanteuse ne revienne à une ambiance mauricienne, en interprétant Drwa Zanfan, Si mo ti enn zom ou encore Tik Tike.