CONCERT - LINZY BACBOTTE AU J & J AUDITORIUM : Mémorable traversée d’une diva

Elle avait la pêche. Linzy Bacbotte s’y était préparée et le concert était à l’image de la chanteuse. Tantôt pétillant, joyeux, rythmé. Ensuite plus sérieux et porteur de message. Pendant plus de trois heures, la diva est revenue en chansons, danses et diaporamas sur ses trente années de carrière. Sans surprise, son show en live n’avait point de fausses notes. D’autant plus que la star a pu compter sur la présence de nombreux invités, musiciens et danseurs pour offrir un spectacle haut en couleur et émotions à ses fans. Linzy Bacbotte mérite sa place au sommet. Déjà conquis par voix, son énergie et sa personnalité, on en deviendrait plus gourmand et impatient de connaître la suite qu’elle donnera à sa carrière.
Il ne fallait s’attendre à ni plus ni moins de la part de Linzy Bacbotte-Raya. Depuis sa consécration au concours Star 2000 en 1991, notre Linzy nationale s’est inscrite comme une chanteuse hors pair, voire unique en son genre. Samedi dernier elle a fait salle comble au J & J Auditorium à Phoenix lors de son concert anniversaire La traversée d’une femme. Et cette traversée fut une belle rétrospective. Un peu long, pendant plus de trois heures, ce qui est néanmoins compréhensible sachant que la solide réputation de Linzy Bacbotte s’est construite au fil de nombreuses années. D’ailleurs, en interprétant The Show must go on en fin de soirée, elle rassure qu’elle n’est pas prête à raccrocher le micro et que la suite ne pourra qu’être meilleure. Retenons déjà la date du samedi 3 novembre 2018, son nouveau Koze Fam Océan Indien.
 
Birthday girl.
Samedi dernier, les fans, amis et proches de la birthday girl, de tous âges et de toutes communautés confondus, n’ont pas été déçus. Comme à l’accoutumée, Linzy Bacbotte nous a offert un show exceptionnel gratifié de sa bonne humeur, ses rires, ses larmes et autres grands moments d’émotion. La chanteuse n’a pas fait dans la dentelle. Elle s’est entourée d’une pléiade de musiciens dont sa bande de Mauravann ou encore de Philippe Thomas et Joël Sévère, entre autres. Sur scène, la star a aussi partagé les bougies avec ses élèves de Sing Again, des talents émergents ou confirmés à l’instar des frères Joseph, et plusieurs invités tels que Sandra Mayotte, Mary-Jane Gaspard, ses sœurs de Sister Act, Toto Lebrasse, Davy Sicard et Patrick Victor.
 
Les mille et une facettes de Linzy.
Linzy a chanté. De ce côté, elle n’a plus rien à prouver. Elle a dansé. Du séga, rien de surprenant sauf peut-être que nous ne l’attendions pas sur une chorégraphie aux côtés des danseuses du Centre culturel chinois. Mais, la chanteuse a aussi tenu des discours portés sur le mauricianisme, la famille, l’importance d’être patriote et de vivre en communauté, l’environnement, sans oublier de remercier Dieu et tous ceux qu’ils ont accompagnés et soutenu, qui l’ont vu grandir, tomber et se relever. La showgirl est aussi maman et femme. Si le petit Zion a ouvert la fête en dansant avec d’autres petits sur le premier morceau de la soirée, le solo de Solena sur sa première composition fut aussi un des moments forts du concert de samedi dernier. La relève semble déjà en place. Et quoi de mieux que de convier Bruno Raya sur Mo Pena ni larzan ni lor aux rythmes du guitariste Chris Jo.