De vraies chansons avec de vraies mélodies. C’est ce qu’à proposé Malini Awasthi, célèbre chanteuse de bhojpuri jeudi dernier au Centre culturel Indira Gandhi à Phoenix. Organisé dans le cadre du Festival of India, en collaboration avec le ministère des Arts et de la Culture et la Bhojpuri Speaking Union, Malini Awasthi a conquis les coeurs des amoureux du bhojpuri qui sont venus en grand nombre pour applaudir la diva du bhojpuri qui était accompagnée cette fois de son orchestre.
Ce Bhojpuri Lok Sangeet Nite a provoqué un moment d’éblouissement car Malini Awasthi a joué sur le registre de l’émotion en présentant des chansons folkloriques qui ont beaucoup plu grâce à ses lignes mélodiques évoquant le Bihar.
Selon Sarita Boodhoo, la présidente de la Bhojpuri Speaking Union, Malini Awasthi a donné un nouveau souffle et une nouvelle perspective à la chanson bhojpuri.
Nous n’avons pu préserver toutes les chansons folkloriques en bhojpuri léguées par nos ancêtres, il y a 180 ans de cela, mais Malini Awasthi a pu faire revivre ces belles mélodies interprétées à l’occasion du Holi, du haldi, du sohar (naissance de l’enfant), du thumri (musique de l’amour), du birha (séparation) et du kajri (chanson du désir). Cette tradition orale a été préservée toutefois par le Geet Gawaï School de Plaine-des-Roches qui a très impressionnée la chanteuse par le souci d’authenticité et les activités organisées par le centre pour promouvoir et préserver le bhojpuri.
Malini Awasthi a proposé qu’une équipe de la Geet Gawaï School fasse le déplacement en Inde pour des échanges. Sarita Boodhoo nous a confié que le dossier concernant l’inscription des chansons folkloriques bhojpuri au patrimoine mondial de l’UNESCO a déjà été soumis aux experts à Paris et une décision sera prise l’année prochaine concernant ce dossier.
Rappelons que Malini Awasthi, pour sa cinquième visite chez nous, a tenu à être accompagnée de son orchestre. Les musiciens ont su rendre émouvants les airs folkloriques du Bihar.