CONCERT - TRIBUTE TO THE FALLEN LE SAMEDI 11 À ROSE-HILL : À Bowie, Chris Cornell, Chester, Prince et les autres…

The man who sold the world, In the End et Ras Kouyon sont parmi les grands classiques que les 20 musiciens locaux interpréteront ce samedi au Barcode à Rose-Hill. Un concert unique pour rendre hommage aux grands disparus du rock… et de la musique tout court. Nous avons assisté à une des répets, entre amplificateur et Fender stratocaster… la relève est assurée.
14 h 15. Derrière la porte fermée de la salle de répétition, l’on entend au loin des guitares électriques, une batterie et des voix rauques… de rockers. Un dimanche après-midi pas comme les autres. À quelques jours du concert de rock Tribute to the Fallen qui réunira plusieurs groupes locaux sur scène, les musiciens répètent. Avec un Purple Rain endiablé comme toile de fond, nous en rencontrons quelques-uns.
Dans le salon, les musiciens se sont installés, des câbles traînent çà et là. Tous concentrés, ils se perfectionnent avant le grand jour. Christopher Narainen, batteur professionnel et plusieurs autres membres des groupes Mindfreaks, Metropolis et Skeptikal répètent sur du Linkin Park.
Les premières notes de piano de la très célèbre “In the End” du groupe de rock américain sont rejouées à la perfection par Gérard Toolah. Un des morceaux qui sera repris samedi, en honneur au chanteur Chester Bennington, décédé il y a quelques mois. “Non on la refait celle-là”, lance Thibault, guitariste du groupe Metropolis. Rien n’est laissé au hasard. “C’est la première fois que des membres de différents groupes de rock joueront ensemble sur scène”, nous explique Kurvin Toolah, organisateur du concert et Lead Singer de Mindfreaks. “On était entre potes et on s’est dit que ce serait quand même pas mal de faire un concert pour rendre hommage aux chanteurs décédés cette année mais pas que… ”, dit-il.

L’idée naît après la disparition de Chester.
Ainsi, plusieurs chanteurs décédés reprendront vie lors de ce concert, dont Chris Cornell (Soundgarden, Audioslave), Chester Bennington (Linkin Park), David Bowie, Prince ou Amy Whinehouse. Des classiques que les métalleux locaux revisitent pour rendre hommage à leurs idoles d’hier et d’aujourd’hui. “J’écoute du métal depuis 30 ans, j’en ai 36 aujourd’hui. C’est toute ma vie. Je chante et je joue de la guitare… J’espère que les gens viendront samedi, pour le plaisir d’écouter et de jouer du rock”, confie Kurvin.
L’idée de faire ce concert a germé il y a deux mois, après la mort du chanteur de Linkin Park. Quatre groupes, Skeptikal, Metropolis, Unmind et Mindfreaks, et d’autres musiciens, tel Christopher Narainen, Patrick Hofman et Yan de Hyphen, joueront sur scène pendant près de trois heures. 20 musiciens sur scène, reprenant les morceaux de leur adolescence. “Le but principal c’est d’avoir plusieurs groupes qui viennent présenter sur scène ce qu’ils font dans leur répertoire qui leur est propre. Chaque groupe jouera 5 ou 6 morceaux, de Nirvana, Alice In Chains, Audioslave, etc. Ensuite le bouquet final sera le “jamming” commun d’une heure approximativement”, explique Kurvin Toolah.
Entre-temps, les premiers riffs de “Highway to hell” d’AC/DC se font entendre. En version instrumentale pour cette répétition-ci. “Patrick Hofman, le chanteur qui l’interprétera, n’est pas là aujourd’hui”, lance Thibault. Les sourires se lisent sur tous les visages. De vrais passionnés faisant ce qu’ils aiment faire : de la musique. “C’est aussi ce qu’on veut montrer : que le rock n’est pas un cercle fermé et que tout le monde peut l’écouter et en faire”, ajoute Kurvin Toolah.

Bowie, Prince, Freddie Mercury… des références.
Les autres musiciens, dont Yashil Dreepaul et Irving Vamben, s’amusent dans le salon. Ajustement de la basse, rythme trop lent… un vrai travail de professionnel. L’image des métalleux, headbangant en sueur est loin derrière. “Oui on est prêts pour samedi, et puis on y va aussi pour s’amuser”, nous disent les musiciens. Gérard Toolah est un des invités. “J’ai joué dans différents groupes de rock en tant que guitariste. J’en joue depuis des années”, se rappelle-t-il. “Ce concert permettra dans un certain sens, à présenter à la nouvelle génération, les références du vrai rock. C’est dommage, lorsque je vais à un concert de rock, je ne vois qu’un style de métal alors que le rock est bien plus que ça… ”
À la batterie, l’on retrouve Christopher Narainen, qui est en vacances à Maurice. Ce batteur professionnel a une “school of rock” qu’il gère à Boston aux États-Unis. Le Quatre-Bornais parti étudier la finance au Massachussetts vit désormais de sa passion. “Je suis ami avec Thibault et Kurvin et ils m’ont demandé de jouer avec eux. C’est génial ! J’ai tout de suite dit oui”, confie-t-il. Cette initiative, selon lui, permettra à la communauté rock de l’île de sortir de l’underground et de s’exprimer autrement.
Dans cet univers très viril, Jenna Sky a su s’imposer. La jeune femme va interpréter Rehab et Back to Black d’Amy Winehouse. “Après le succès de Tribute to Pink Floyd, je pense qu’on est sur la bonne lancée. J’espère que les gens viendront en grand nombre partager ce moment avec nous”, dit-elle d’emblée.
Emporté par l’interprétation des chanteurs du mythique Purple Rain, l’on ne voit presque plus le temps passer. Si ce concert plaît, il y aura peut-être d’autres éditions, espère Kurvin Toolah. En attendant samedi, il reste encore un peu de temps pour réviser ses classiques… le concert tient en tout cas de belles promesses.

Infos
Les billets au prix de Rs 300 sont déjà en vente dans les magasins Bluesteel de Curepipe et Rose-hill, ainsi que dans le magasin Bon Pasteur de Curepipe et Allsport de Curepipe et de Rose-hill. Les places sont limitées. Le concert débutera à 19 heures au Barcode de Rose-hill et durera autour de trois heures.
 

Sélection
Parmi les morceaux qui seront repris en commun par tous les musiciens dans le jam final :
Purple Rain de Prince
Nothing Compares to you de Prince
Parisienne Walkways de Gary Moore
Billie Jean de Michael Jackson
Rehab et Back to Black d’Amy Winehouse
Fat bottomed girls de Queen
Ras Kouyon de Kaya
Highway to Hell de AC/DC
You shook me all night de AC/DC
In the End de Linkin Park
The man who sold the world de David Bowie