Proclamé langue officielle de l’Inde par la Constitution le 14 septembre 1950, l’hindi est aujourd’hui parlé par des centaines de milliers de personnes à travers le monde. Et pour marquer la présence de la langue hindi à Maurice, le Mahatma Gandhi Institute organise depuis une douzaine d’années l’Hindi Saptaah.

Le concours de cette année s’est tenu le mardi 17 septembre au siège de l’institution à Moka. Ils sont 40 étudiants à avoir été récompensés.

« Étant donné que la langue hindi est célébrée en Inde chaque 14 septembre, nous nous sommes dit pourquoi ne pas en faire de même à Maurice. Ainsi, depuis une douzaine d’années, nous organisons des concours pour montrer l’importance qu’on attache à l’hindi », explique Gulshan Sooklall, enseignant d’hindi au MGI.

Cette compétition comprend huit petits concours qui ont été soigneusement réfléchis pour que les participants puissent démontrer leurs talents. « Grâce à ces concours, nous arrivons à examiner plusieurs aspects tels l’écriture, l’éloquence, la créativité », a-t-il ajouté. Pour cette année, un concours de courts-métrages était aussi au programme.

Pour Gulshan Sooklall, même si cette compétition vise plus les étudiants d’hindi, certains qui étudient d’autres matières ont également participé. Par ailleurs, concernant le statut de la langue hindi à Maurice, cet enseignant dira qu’elle est toujours prisée. D’ailleurs, ajoute-t-il, les candidatures dépassent 40 chaque année. « Nous avons une capacité de 40 étudiants », précise-t-il pour ceux qui visent leur premier diplôme. « L’hindi a beaucoup de potentiel et nous observons un changement s’agissant de son apprentissage. Aujourd’hui, plusieurs personnes apprennent l’hindi à cause de la montée en puissance de l’économie indienne », fait-il ressortir.

Selon lui, il en est de même pour le mandarin. De l’autre côté, il note une évolution du bhojpuri vers l’hindi à Maurice. Ce qui, pour lui, est un signe positif.